Route
Route - Enric Mas : «Il n'y aura plus d'erreurs tactiques à Movistar» Photo : @Movistar_team

Route - Enric Mas : «Il n'y aura plus d'erreurs tactiques à Movistar»

Les propos de Nairo Quintana ou Richard Carapaz à l'encontre de la Movistar ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Les deux anciens de la maison espagnole doutaient de la loyauté de certaines personnes au sein de la formation hispanique. Des dires qui auraient pu mettre à mal la confiance d'Enric Mas, nouveau venu et chargé de remplacer les deux partants. Pourtant, le coureur de 25 ans n'a que faire des des prétendues accusations. Le grimpeur estime que l'équipe Movistar a changé et est devenue plus solidaire notamment sur le plan tactique.

Tour 2019 - John Gadret défend la stratégie de Movistar

"Pendant le Tour et la Vuelta, j'ai lu de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux envers l'équipe et sa stratégie. Certains ont été durs. Cela peut être changé et je pense que ce sera le cas. Il n'y aura plus d'erreurs tactiques mais je n'ai jamais douté de ma signature dans la formation Movistar. Je savais que Nairo Quintana partait, et presque certainement Mikel Landa aussi, donc il était clair qu'il n'y aurait pas de tels comportements avec mon arrivée dans l'équipe. Vous voyez la coexistence qui a eu lieu sur le Giro entre Landa et Carapaz. C'est la coexistence que j'aimerais avoir pendant les trois années", explique Enric Mas dans des propos rapportés par VeloNews.


"J'aime la pression"

L'ancien de Deceuninck-Quick Step veut franchir un palier chez Movistar et confirmer les promesses aperçues lors du Tour d'Espagne 2018 où il avait terminé 2e du général. "Je pense que je vais bien le prendre, j'aime la pression. Il y a beaucoup de gens qui essaient de faire pression sur moi, mais ça passe par une oreille et sort par l'autre. C'est une sorte de pression que j'aime, pouvoir diriger une équipe comme celle-ci qui fait partie de l'élite cycliste depuis 40 ans. C'est un vrai luxe", déclare le natif d'Arta.


"Le leader est Valverde"

Dans la formation espagnole, Enric Mas doit partager le leadership avec l'expérimenté Alejandro Valverde. Mais pour le jeune grimpeur, il n'y a aucun problème à se mettre derrière son aîné. "Je veux diriger, mais le leader est Valverde, nous devons être clairs à ce sujet. Chaque fois qu'il parle, j'essaie d'être très attentif parce qu'il a tant d'années d'expérience dans le cyclisme professionnel, que s'il dit une chose c'est parce que ça va arriver. Il est vrai que j'ai pu obtenir de bons résultats, mais je dois encore en faire un peu plus. Je vais essayer de démontrer tout ce que j'ai appris au fil des ans", conclut-il.


Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Critérium du Dauphiné ?



















Publicité

Partenaires

Publicité