Route - Arnaud Démare : «J'ai besoin de lâcher complètement le vélo»
Route
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Arnaud Démare : «J'ai besoin de lâcher complètement le vélo»

Arnaud Démare vit un début de saison 2020 extrêmement contrarié et inattendu. En reprise sur l'UAE Tour à la fin du mois de février - une troisième place comme meilleur résultat - le sprinteur de la Groupama-FDJ s'est ensuite retrouvé bloqué dans un hôtel d'Abu Dhabi pendant plus de dix jours en raison de l'épidémie de coronavirus. Soulagé d'être rentré en France et d'avoir retrouvé sa famille, Arnaud Démare n'a malheureusement pas pu reprendre son vélo bien longtemps puisque la période de confinement dans laquelle est entrée la France depuis quelques jours interdit toute pratique en extérieur. De quoi éprouver le besoin de souffler mentalement pour le Picard.

Vidéo - Quand Arnaud Démare était en quarantaine à Dubaï... !

 

"Mentalement, j'ai pris une claque"

"On nous dit que les courses reprendront début juin", a expliqué Arnaud Démare au Parisien. "Cela veut dire qu'il faut s'entraîner deux mois et demi sans espoir de courir. Mentalement, c'est trop dur. Alors, je coupe. C'est comme une seconde trêve hivernale. Je ressens le besoin de me régénérer psychologiquement. Mentalement, j'ai quand même pris une claque. La liste des courses qui s'annulaient au fur et à mesure, c'était tout mon programme ! Donc j'ai décidé de lâcher complètement le vélo. J'en ai besoin. Cela fait quatre jours que je n'ai pas fait de home-trainer. Je me contente d'exercices de musculation. Il ne faut pas trop forcer maintenant."

 

Démare ne participera pas au Tour de France

Marqué donc par cette longue période d'inactivité, le vainqueur de Milan-San Remo 2016, qui écarte totalement l'idée de participer au Tour de France malgré l'annulation du Tour d'Italie - "Même si le Tour a lieu, le tracé ne changera pas et il ne me convient pas. Donc c'est non. Je ferai le Giro s'il se dispute à une nouvelle date" - pense que les différences de conditions d'entraînement entre les coureurs confinés et ceux qui peuvent rouler en extérieur ne seront pas si impactantes que cela pour la suite de la saison.

 

Démare n'est pas d'accord avec Grappe

"En Belgique et en Allemagne, les coureurs ont le droit de rouler. Chris Froome aussi roule en Afrique du Sud. Mais je ne suis pas sûr que ça soit gênant. Franchement, rouler plus de deux mois sans courses, c'est plus usant qu'autre chose", conclut un Arnaud Démare qui ne va donc pas dans le sens de son manager général Marc Madiot et de Frédéric Grappe, le directeur de la performance au sein de la Groupama-FDJ.

Dans les colonnes de L'Equipe, ce dernier estime notamment que si cette situation persistait, "on aurait un Tour de France à deux vitesses. Nous verrons un spectacle pitoyable et nous ne respecterons pas le public si nous procédons de cette manière. Il faudrait instaurer une période sans course à la sortie du confinement, un cycle de travail pour retrouver un minimum de compétitivité."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité