Paris-Nice
Paris-Nice - Groenewegen encore, Bardet et Bernal épargnés Photo : @ParisNice

Paris-Nice - Groenewegen encore, Bardet et Bernal épargnés

Déjà vainqueur hier de la première étape folle de Paris-Nice, Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) a récidivé ce lundi en remportant une deuxième étape dantesque ! Le vent a encore été un facteur déterminant, et une dizaine de bordures ont eu lieu, dont certaines ont été fatales à plusieurs favoris. Finalement, Groenewegen l'a emporté en réglant au sprint un groupe de 7 coureurs, dont Bernal, Kwiatkowski et Sanchez, et il conserve donc son maillot jaune de leader. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a réalisé une belle étape et n'a perdu que 5 secondes sur le premier groupe, tout comme Quintana, Jungels, Kelderman et Zakarin

Paris-Nice 2019 - La 2e étape pour Dylan Groenewegen

Très tôt dans la course, le peloton explose à cause du vent. On retrouve un groupe d'environ 70 coureurs à l'avant, mais de nouvelles bordures ont lieu. Le peloton est morcelé en une dizaine de groupes, des favoris sont distancés (Yates, Soler, Henao, Aru, Lopez), d'autres chutent et doivent abandonner (Barguil, Izagirre, Bouet). Finalement, on retrouve une trentaine d'hommes à l'avant, dont Uran et Kwiatkowski. Mais le Colombien chute lourdement, et le Polonais est victime d'un problème mécanique. Si bien qu'à 25km de l'arrivée, il n'y a plus que 24 coureurs dans le premier groupe : Quintana, Roelandts (Movistar), Trentin (Mitchelton), Maes (Lotto-Soudal), Garcia (Bahrain), Grossschartner (Bora), Bardet, Gallopin, Naesen, Vandenbergh (AG2R), Bernal, Rowe (Sky), Degenkolb (Trek), Démare, Molard (Groupama-FDJ), Jungels, Gilbert (Quick Step), Kittel (Katusha), Greipel (Arkea-Samsic), Groenewegen, Jansen, Wynants (Jumbo), Kelderman (Sunweb) et Eisel (Dimension Data).

L'équipe AG2R La Mondiale notamment a été très vigilante et a réussi à placer 4 coureurs dans ce groupe, dont son leader Romain Bardet, qui prend d'ailleurs 2 secondes de bonification au sprint intermédiaire en passant derrière son coéquipier Gallopin. A 20km de l'arrivée, l'écart avec le 2e groupe (Sanchez, Kwiatkowski, Calmejane, Zakarin) est d'une minute. Mais devant, ça ralentit légèrement, notamment parce que les deux Sky présents, Bernal et Rowe, ne roulent plus pour favoriser un retour de Kwiatkowski. Finalement, la jonction se fait sous le paneau des 10km, et ils sont désormais une cinquantaine de coureurs en tête.

Mais à 5km de l'arrivée, ça casse à nouveau sous l'impulsion des Sky, et 8 coureurs se détâchent : Rowe, Bernal, Kwiatkowski, Gilbert, Sanchez, Groenewegen, Garcia Cortina et Trentin. Devant, Rowe se relève, et sous la flamme rouge les 7 hommes de tête ont 10 secondes d'avance. Bernal fait un énorme travail en tête. Trentin lance le sprint, mais Groenewegen veille au grain et remporte assez facilement l'étape devant Garcia Cortina et Gilbert. Démare règle le sprint du groupe Bardet, qui arrive 5 secondes plus tard.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires