Paris-Nice
Paris-Nice - Benoot s'impose, Alaphilippe 5e, Schachmann se fait peur Photo : @ParisNice

Paris-Nice - Benoot s'impose, Alaphilippe 5e, Schachmann se fait peur

Au terme d'une course très animée, Tiesj Benoot (Sunweb) a remporté la 6e étape de Paris-Nice. Le Belge s'est imposé en solitaire à Apt après avoir attaqué à un peu plus de 10 kilomètres de l'arrivée. La Sunweb s'offre un doublé puisque Michael Matthews a pris la 2e place en réglant au sprint le groupe des favoris devant Sergio Higuita (EF Pro Cycling), Bob Jungels et Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), tandis que Thibaut Pinot (Groupama-FDJ, Guillaume Martin (Cofidis) et Rudy Molard (Groupama-FDJ) rentrent dans le top 10 du jour.

Vidéo - Paris-Nice 2020 - Tiesj Benoot gagne la 6e étape

Grâce à sa victoire, Benoot remonte à la 2e place du classement général, à 36'' seulement du leader Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe). Ce dernier a parfaitement résisté tout au long de la journée, mais il a commis une erreur dans le dernier kilomètre en chutant dans un virage. Il est reparti de suite mais a perdu une quizaine de secondes dans l'affaire, avant que le jury des commissaires ne décide de le remettre dans le même temps que ses adversaires.

 

De nombreuses attaques, Bardet à l'avant

Le début d'étape est très rapide, notamment à cause de l'équipe Deceuninck - Quick Step qui durcit d'entrée la course. De nombreux coureurs tentent leur chance, comme Lilian Calmejane, Thomas De Gendt ou le champion du monde Mads Pedersen, mais l'échappée tard à se former. Niccolo Bonifazio et Bryan Coquard sortent ensuite avec Stefan Küng et Anthony Perez, mais ces deux derniers lâchent ensuite les deux sprinteurs sur les pentes vallonnées. Mads Pedersen et Nicolas Edet attaquent derrière, accompagnés de Winner Anacona et Alexis Gougeard. Ces quatre hommes reviennent sur le duo de tête, puis ils sont rejoints par Romain Bardet quelques instants plus tard.

 

Romain Bardet et Nicolas Edet tentent de loin

Devant, on retrouve donc Nicolas Edet et Anthony Perez (Cofidis), Mads Pedersen (Trek), Romain Bardet et Alexis Gougeard (AG2R), Stefan Küng (Groupama-FDJ) et Winner Anacona (Arkéa-Samsic). Le peloton laisse filer ces sept hommes mais ne leur laisse pas une avance énorme, l'écart étant stabilisé autour de 1'30'' par la Deceuninck - Quick Step de Julian Alaphilippe et la Bora-Hansgrohe de Max Schachmann. À 50km de l'arrivée, l'avance des fuyards n'est que d'une minute, et Edet et Bardet décident alors d'accélérer dans une côte non répertoriée. Au sommet de cette bosse, ils comptent une quinzaine de secondes d'avance sur un trio composé de Küng, Anacona et Gougeard, tandis que le peloton est repoussé à 1'40''.

 

Soren Kragh Andersen menace le maillot jaune de Schachmann

Nikias Arndt et Soren Kragh Andersen (Sunweb) reviennent ensuite de l'arrière sur le trio de poursuivants, avant que Kragh Andersen, après un gros travail d'Arndt, ne s'envole seul à la poursuite de Bardet et Edet. Déjà vainqueur du chrono mercredi, le Danois est impressionnant et à cet instant de la course - 37km de l'arrivée - il est virtuellement leader du classement général, lui qui était 2e ce matin à 58'' du maillot jaune Schachmann. Ce dernier n'a plus beaucoup d'équipiers, mais il peut compter sur le soutien de la Deceuninck - Quick Step, qui semble déterminée à revenir sur les trois hommes de tête, car Kragh Andersen a recollé. À 20km du but, leur avance n'est plus que de 20'' sur un peloton d'une quarantaine de coureurs au moment d'aborder la dernière difficulté du jour, la côte d'Auribeau.

 

Kragh Andersen laisse la place à son coéquipier Tiesj Benoot

Dès les premières rampes, Edet craque, mais le Français n'a pas perdu sa journée car il a passé toutes les ascensions précédentes en tête et sera meilleur grimpeur à l'arrivée de cette étape. Bardet lâche prise quelques instants plus tard et laisse filer Kragh Andersen, qui compte toujours 20'' d'avance sur le peloton. C'est alors que Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) place une attaque, suivi comme son ombre par Tiesj Benoot, qui protège son coéquipier Kragh Andersen. Cette attaque a fait disparaître la Deceuninck - Quick Step de la tête du peloton, et c'est donc Felix Grossschartner (Bora-Hansgrohe) qui se met à rouler pour son leader Schachmann. Benoot contre ensuite Nibali et revient seul sur son coéquipier, tandis que derrière, Alaphilippe sent le danger et passe à l'attaque. Le Français est suivi par tous les leaders, mais les coéquipiers ont disparu et plus personne ne veut prendre la poursuite en chasse.

 

Benoot résiste jusqu'au bout, grosse frayeur pour Schachmann

Devant, Benoot est trop fort pour Kragh Andersen et s'envole seul pour chercher la victoire d'étape. Derrière, le groupe de poursuivants reprend Nibali puis le Danois, mais la poursuite est désorganisée et les attaques se succèdent. Alaphilippe notamment accélère de nombreuses fois, sans succès. Ça revient alors de l'arrière et Bob Jungels, qui était pourtant distancé, sort de ce groupe en compagnie de Grossschartner. Tout cela profite à Benoot, qui aborde la côte d'Apt avec 20'' d'avance sur Jungels et Grossschartner, qui n'a pas pris un relais, et près de 40 sur le groupe maillot jaune.

Higuita place une attaque dès le pied et emmène avec lui les principaux favoris - Schachmann, Nibali, Alaphilippe, Quintana, Pinot, Molard - et ils reviennent sur le duo intercalé, mais devant Benoot tient bon et passe au sommet avec près de 30'' d'avance sur le groupe maillot jaune, alors qu'il ne reste que 3 kilomètres à parcourir. Le Belge file vers la victoire dans la descente et s'impose finalement en solitaire à Apt. Derrière, Schachmann arrive trop vite dans un virage et est victime d'une petite chute dans le dernier kilomètre. Il repart de suite mais coupe la ligne avec 40'' de retard sur Benoot et 18 sur Matthews, qui a réglé le sprint pour la 2e place devant Higuita, Jungels et Alaphilippe. Finalement, le jury des commissaires a décidé après quelques minutes de remettre Schachmann dans le même temps que ses adversaires, la chute ayant lieu sur du plat dans les trois derniers kilomètres.

Classement de l'étape 6

1BELBENOOT TiesjTeam Sunweb3h57'02''
2AUSMATTHEWS MichaelTeam Sunweb+ 22''
3COLHIGUITA Sergio AndresEF Pro Cyclingm.t.
4LUXJUNGELS BobDeceuninck-Quick Stepm.t.
5FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Stepm.t.
6ITANIBALI VincenzoTrek-Segafredom.t.
7FRAPINOT ThibautGroupama-FDJm.t.
8FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Creditsm.t.
9FRAMOLARD RudyGroupama-FDJm.t.
10COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderArkea - Samsicm.t.

Classement général provisoire après l'étape 6

1ALLSCHACHMANN MaximilianBora-Hansgrohe22h46'24''
2BELBENOOT TiesjTeam Sunweb+ 36''
3COLHIGUITA Sergio AndresEF Pro Cycling+ 1'01''
4AUTGROSSSCHARTNER FelixBora-Hansgrohem.t.
5AUSMATTHEWS MichaelTeam Sunweb+ 1'10''
6ITANIBALI VincenzoTrek-Segafredo+ 1'18''
7FRAMOLARD RudyGroupama-FDJ+ 1'29''
8FRAPINOT ThibautGroupama-FDJ+ 1'30''
9ESTKANGERT TanelEF Pro Cycling+ 1'52''
10FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step+ 2'04''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui sera champion du monde sur route dimanche ?



















Publicité

Partenaires

Publicité