Mondiaux - U23 - Filippo Baroncini en Or, Biniam Girmay 2e, Olav Kooij 3e
Mondiaux - U23
Photo : @Sirotti

Mondiaux - U23 - Filippo Baroncini en Or, Biniam Girmay 2e, Olav Kooij 3e

Médaillé d'argent aux championnats d'Europe il y a quelques jours, Filippo Baroncini s'est paré d'or ce vendredi sur les championnats du monde dans la catégorie U23. L'Italien est sorti du peloton dans l'avant-dernière bosse du jour à 6 kilomètres de l'arrivée avant de résister jusqu'au bout au retour du peloton, réglé au sprint par L'Érythréen Biniam Girmay devant le Néerlandais Olav Kooij. Déception pour les Belges à domicile puisque Thibau Nys n'a pris que la 6e place, Paul Penhoët étant le Français le mieux classé en 8e position. Baroncini succède au palmarès à son compatriote Samuele Battistella, sacré lors de la dernière édition en 2019.

Vidéo - Filippo Baroncini en Or en U23, l'Érythréen Biniam Girmay 2e

 

Trois hommes en tête, plusieurs chutes à signaler

Une échappée de trois coureurs se forme en début de course avec l'Estonien Gleb Karpenko, le Néo-Zélandais Logan Currie et l'Irlandais Adam Ward. Derrière, le peloton est nerveux et on assiste à un grand nombre de chutes durant les premiers instants de la course. Malgré tout, les trois hommes parviennent finalement à prendre le large avant que les grosses équipes ne se mettent à rouler. La suite de la course se déroule plutôt normalement, même si les chutes s'enchaînent, ce qui provoque parfois des cassures.

 

Ça tombe de partout, Hugo Page attaque de loin

À 70 kilomètres de l'arrivée, les choses s'animent un peu puisque devant, Currie profite du terrible Moskesstraat pour distancer ses compagnons d'échappée et s'envoler seul. Derrière, on assiste à de nouvelles chutes, notamment celle du Belge Arnaud De Lie qui est contraint à l'abandon. Le peloton a lui aussi accéléré et l'écart avec l'homme de tête est passé sous la minute. Les difficultés s'enchaînent et Hugo Page passe alors à l'attaque, tandis que des coureurs se retrouvent à terre pour la énième fois de la course. Cette fois-ci, le vice-champion d'Europe Filippo Baroncini est tombé en compagnie de l'Américain Sean Quinn. Devant, Currie se trompe de route et se fait dépasser par Hugo Page, qui se retrouve alors seul en tête. Derrière, c'est encore la débandade avec de nouveaux accidents impliquant certains favoris, dont le Norvégien Soren Waerenskjold, qui repart.

 

La Belgique piégée

Finalement, après quelques instants de folie, on assiste à un regroupement général à 55 kilomètres de l'arrivée, même si le peloton a perdu pas mal d'unités. Il faut attendre quelques minutes pour voir de nouvelles attaques, et finalement un groupe de 9 arrive à sortir. Devant, on retrouve quelques gros noms comme Finn Fisher-Black (Nouvelle-Zélande), Daan Hoole (Pays-Bas), Luca Colnaghi (Italie), Mauro Schmid (Suisse) et Anders Halland Johannessen (Norvège) accompagnés de Kevin Vermaerke (USA), Jarrad Drizners (Australie), Tomas Kopecky (République Tchèque) et Fabio Costa (Portugal). Les Français Kévin Vauquelin et le Kazakh Yevgeniy Fedorov (Kazakhstan) font ensuite la jonction avec la tête de course, où ne retrouve pas de Belges ni de Danois. Ces deux nations sont donc obligées de rouler, stabilisant l'écart aux alentours des 30''.

 

Mauro Schmid tente le tout pour le tout, mais le peloton revient

L'entente n'est pas très bonne devant, Hoole refusant notamment de collaborer, mais l'écart reste pourtant stable avec le peloton puisque les Belges n'ont quasiment plus de personnel autour de Thibau Nys. En fait, il ne reste que Florian Vermeersch, et ce dernier fait un gros effort dans une montée pour tenter de revenir. Ça a aussi accéléré devant sous l'impulsion de Schmid, ce qui a été fatal à Fisher-Black, mais le peloton s'est quand même rapproché. Mauro Schmid est intenable et arrive à se débarrasser de ses rivaux alors qu'il reste 17 kilomètres à parcourir. Le Suisse fait un bel effort, mais derrière le peloton s'organise et les Néerlandais prennent les choses en main, car leur sprinteur Olav Kooij est toujours présent dans le peloton. Les coureurs intercalés sont tous repris, tandis que Schmid n'a plus que 10'' d'avance à 9 kilomètres du but.

 

Le bon coup de Baroncini

Le Luxembourgeois Arthur Kluckers sort ensuite du peloton et dépose le courageux Schmid, mais le peloton recolle. Filippo Baroncini contre alors dans la bosse et fait mal à tout le monde. L'Italien parvient à prendre quelques mètres d'avance, surtout que derrière, ça met du temps à se réorganiser. Il aborde la dernière côte seul en tête et il peut en plus compter sur le soutien de ses coéquipiers qui contrôlent parfaitement le peloton. Baroncini résiste jusqu'au bout et s'impose finalement en solitaire avec quelques mètres d'avance sur le peloton réglé au sprint par Biniam Girmay devant Olav Kooij.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

19:52 Route Tiffany Cromwell prolonge de 2 ans chez Canyon SRAM Racing 19:28 Transfert Nibali, Sagan, Gallopin, Lopez... le récap des transferts ! 19:07 Divers "La société du peloton", deuxième livre de Guillaume Martin 18:44 Transfert Trois nouvelles recrues pour le Team U Nantes Atlantique 18:21 Tour d'Italie Le Grand Départ du Giro présenté ce mercredi 3 novembre 18:20 Chronique Mangeas : "Alaphilippe et Pinot, deux moments forts en 2021" 17:58 Cyclo-cross - Europe Alvarado, Brand... les sélections néerlandaises 17:35 Transfert Le Norvégien August Jensen signe au sein de la Rally Cycling 17:12 Route Pellizotti : "Si vous enlevez Pogacar d'UAE Team Emirates..." 17:00 Cyclo Le GT 20 en Corse, la grande traversée à vélo de la Corse ! 16:49 Route Zeeman : "Renforcer le socle autour de Van Aert était important" 16:40 Route Alejandro Valverde arrêtera dans un an : "Mon heure est venue" 16:26 Route Harry Sweeny : "J'ai l'impression d'être un peu polyvalent" 16:03 Route Ian Garrison : "J'ai beaucoup appris chez Deceuninck..." 15:52 Route Geraint Thomas : "La pire négociation que j'ai eue à faire..." 15:40 Transfert (F) Lizzie Holden va retourner chez Drops-Le Col en 2022 15:17 Route Bernal, Ganna... ils seront présents au 1er critérium du Giro ! 15:05 Le Mag Rossetto : "En 2022, j'espère qu'on reverra le vrai Rossetto" 14:54 Route Coquard estime qu'il lui "reste 5 à 7 années en tant que pro" 14:31 Route Tony Gallopin : "J'avais envie de me lancer de nouveaux défis"
Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité