Liège-Bastogne-Liège 1980
Liège-Bastogne-Liège 1980 - Guimard : «Hinault ? Hors normes» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Liège-Bastogne-Liège 1980 - Guimard : «Hinault ? Hors normes»

Il y a 40 ans, Bernard Hinault réalisait un véritable exploit sur Liège-Bastogne-Liège. Sous un déluge de neige, Le Blaireau s'imposait après avoir effectué les 80 derniers kilomètres en solitaire et en repoussant son premier poursuivant, Hennie Kuiper, à 9'24''. D'ailleurs, seuls 21 coureurs avaient rallié l'arrivée en ce 24 avril 1980. Cette journée, Cyrille Guimard s'en souvient très bien, car Le Druide était le directeur sportif de Bernard Hinault. Il est revenu au micro de Cyclism'Actu sur cette victoire qui est rentrée dans la légende du cyclisme.

Liège-Bastogne-Liège 1980 - Guimard et l'exploit de Hinault

 

"Avec les règles d'aujourd'hui, on aurait arrêté la course"

"La première réflexion, c'est que si on avait les règles d'aujourd'hui, l'exploit de Bernard Hinault et ce Liège-Bastogne-Liège de légende n'existeraient pas, parce qu'on aurait arrêté la course", débute Guimard. "Je suis désolé de le dire, malheureusement pour ceux qui font du vélo aujourd'hui. Le cyclisme est un sport extrême, un sport de commandos, et tous les grands exploits qui ont fait la grandeur du cyclisme ont été réalisés dans des conditions extrêmes. Personne ne se rappelle de la victoire d'un coureur par 17 degrés, sans vent, sans mouvement. Tout le monde se rappelle de ce Liège, parce que ça a été quelque chose de hors normes, quelque chose qui a grandi ce sport et ses acteurs."

 

"On savait qu'on était en train de vivre quelque chose d'exceptionnel"

 Guimard évoque ensuite la course en elle-même et la démonstration de Bernard Hinault dans ces conditions dantesques. Et Le Druide savait que cette victoire allait rentrer dans l'histoire. "En termes d'émotion, je vais peut-être surprendre en disant ça, mais il n'y en a pas eu beaucoup, parce qu'à partir du moment où il n'y avait plus que 25 coureurs, je ne voyais pas tellement comment Le Blaireau pouvait se faire arranger. Quand je dis qu'il n'y avait pas d'émotion, je parle de l'émotion du combat, avec une mise à mort dans les dernières minutes. Mais est-ce que j'avais conscience que cette course allait rentrer dans la légende ? Oui, je savais. Quand il ne reste plus que 20 coureurs au bout de 60 kilomètres de course, tu sais que tu es en train de vivre quelque chose d'exceptionnel, et il ne faut pas le rater ce truc-là, parce que tu sais qu'il va rester dans les mémoires", explique-t-il.

 

"Après-coup, je me suis dit que s'il avait fini avec 10 minutes d'avance..."

"Hinault arrive avec 9'30'' d'avance à peu près, mais si on voulait il finissait avec deux minutes de mieux. On a même fait des changements de vélo dans le final pour qu'il ait un vélo propre pour monter La Redoute, mais dans les 40 derniers kilomètres il a déroulé, c'est tout. S'il voulait se mettre un peu plus à la planche, l'écart aurait été encore plus important, même si d'un autre côté, si derrière tout le monde s'était battu à fond, ils n'auraient pas fini à 9'30'' du Blaireau, mais à 3 minutes. Donc au bout d'un moment, l'écart ne veut plus rien dire, à part qu'il y avait lui et les autres", poursuit Guimard. 

"Bon, je crois qu'après-coup, je me suis dit que s'il avait fini avec plus de 10 minutes ça aurait encore autre chose, 9 minutes ce n'est pas 10 minutes. Mais ça suffisait, l'exploit athlétique était là, il est parti à 80 bornes de l'arrivée, derrière il y avait quand même des coureurs de renom, Hennie Kuiper entre autres qui finit 2e. En fait, pendant la course, on savait qu'il était en train d'écrire une page de l'histoire, la preuve c'est que 40 ans après, on en parle encore. Et je vais revenir à ce que je disais au début pour boucler la boucle, c'est le genre de course que j'espère qu'on arrêtera pas à l'avenir", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui va remporter le Critérium du Dauphiné ?



















Publicité

Partenaires

Publicité