Liège-Bastogne-Liège - Julian Alaphilippe : «Je suis motivé à bloc»
Liège-Bastogne-Liège
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Liège-Bastogne-Liège - Julian Alaphilippe : «Je suis motivé à bloc»

Après la Flèche Wallonne, place à Liège-Bastogne-Liège pour Julian Alaphilippe ! Brillant vainqueur au sommet du Mur de Huy mercredi pour la troisième fois de sa carrière, le champion du monde va désormais essayer d'inscrire à son palmarès la Doyenne, une course sur laquelle il a déjà brillé - 2e en 2015, 4e en 2018 et 5e en 2020 après son déclassement - mais qu'il n'a jamais domptée. À deux jours de son dernier objectif de la première partie de saison, le leader de la Deceuninck-Quick Step s'est confié lors d'une conférence de presse virtuelle.

Vidéo - Julian Alaphilippe s'exprime avant Liège-Bastogne-Liège

 

"J'aborde la course dimanche dans de bonnes conditions"

"Je sais pourquoi je suis venu sur les Ardennaises, c'est pour essayer de gagner, ce qui a été chose faite sur la Flèche Wallonne. Après, je suis tout de suite passé à autre chose pour me concentrer sur Liège-Bastogne-Liège. La victoire mercredi m'a confirmé que le travail avait été bien fait, ce qui est une bonne chose. Il ne faut cependant surtout pas s'enflammer car Liège est une course différente de la Flèche, même si cette dernière reste un bon indicateur. J'aborde la course de dimanche dans de bonnes conditions et motivé à bloc. On aura à coeur de bien faire avec toute l'équipe. Après, il n'y a pas de pression spéciale, j'ai juste envie de faire les choses bien", a expliqué celui qui roulera sur un nouveau vélo dimanche.

 

Bien conscient que remporter la Flèche Wallonne le mercredi ne signifie pas gagner Liège-Bastogne-Liège le dimanche - il avait fini 4e en 2018 et 16e en 2019 après ses deux premiers succès au sommet du Mur de Huy - Julian Alaphilippe s'est livré au jeu des comparaisons entre les deux épreuves. "Les coureurs qui peuvent gagner ces deux courses sont les mêmes, mais le kilomètrage est différent, le format de course est différent. On ne peut pas vraiment les comparer, même si elle se ressemble. Sur Liège, la course peut s'ouvrir loin de l'arrivée, alors que sur la Flèche, ça se résume quasiment tout le temps à une course de côte. Des coureurs vont certainement vouloir anticiper dès La Redoute, on sait aussi que la Roche-aux-Faucons est souvent le juge de paix", prédit le Tricolore.

 

"Primoz Roglic va être très dur à battre"

Après avoir notamment été champion du monde en 2020, gagné Milan-San Remo en 2019 ou encore remporté des étapes et porté le maillot jaune sur le Tour de France, Julian Alaphilippe a désormais très envie de monter sur la première marche du podium à Liège. "Si je suis en mesure de gagner la course, ça sera une énorme satisfaction. C'est une course qui me tient à coeur, je rêve de la gagner, je ne m'en cache pas", avoue celui qui retrouvera sur sa route le tenant du titre Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma), qu'il a dominé mercredi à l'issue d'un superbe duel.

"Il fait clairement partie des grands favoris. Il a fait un gros truc sur la Flèche Wallonne, il est parti de très loin et vraiment en force. J'avais suivi un peu le Tour du Pays basque, donc je savais qu'il était très fort. Il a gagné Liège en plus l'an dernier, donc il va être très dur à battre." Julian Alaphilippe s'est ensuite exprimé sur deux autres sujets bien distincts, à savoir les félicitations d'Alejandro Valverde (Movistar Team) à l'issue de la course de mercredi - l'Espagnol avait accompagné le Français et Primoz Roglic sur le podium - et sa récente prolongation de contrat.

 

"Si je dois définir une hiérarchie, le Tour de France sera le plus important"

"Ça m'a fait chaud au coeur quand Alejandro Valverde est venu me féliciter mercredi. On a toujours eu beaucoup de respect l'un envers l'autre, que ce soit lors de mes premières années ou quand j'ai terminé sur le podium de la Flèche Wallonne derrière lui. C'est un exemple. Être aussi performant à son âge, ça inspire le respect [... ] Ma prolongation de contrat ? C'est toujours bon d'être plus serein, d'être plus tranquille, et de ne pas penser à un éventuel changement d'équipe ou au marché des transferts. On s'est assez rapidement mis d'accord avec Patrick Lefevere, et j'étais super content, et lui aussi. Ça me permet d'être concentré à 100% sur les objectifs." 

 

Pour finir, le natif de Saint-Amand-Montrond s'est quelque peu projeté sur la suite de sa saison  tout en insistant bien sur le fait que le 107e Liège-Bastogne-Liège occupait l'intégralité de son esprit. "Après la course de dimanche, je pourrai faire un bilan et surtout couper quelques jours, avant de penser à la suite. Si je dois définir une hiérarchie, le Tour de France sera le plus important. Mais je prends un peu comme ça vient pour l'instant, donc je ne pense qu'à Liège-Bastogne-Liège jusqu'à dimanche", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?


















Partenaires

Publicité
Publicité