JO - Paris 2024 - Victoire Berteau : «Je vis, je mange et je dors JO»

Par Titouan LABOURIE le 09/12/2023 à 14:55. Mis à jour le 24/12/2023 à 16:10.
JO - Paris 2024 - Victoire Berteau : «Je vis, je mange et je dors JO»
JO - Paris 2024
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

A seulement 23 ans, Victoire Berteau est l'une des meilleures coureuses françaises. Aussi bien présente sur la route que sur la piste, la Nordiste a de nouveau passé un cap en 2023. Championne de France sur route, mais aussi double médaillée en Madison et en poursuite par équipes lors des Championnats du Monde sur piste. A l'aube d'une saison 2024 qui s'annonce très importante, avec les Jeux Olympiques de Paris, Victoire Berteau s'est exprimée sur de nombreux sujets lors de la présentation de son équipe Cofidis, au micro de Cyclism'Actu.

Vidéo - Victoire Berteau, lors de la présentation d'équipe Cofidis

 

Quel est votre bilan de l'année 2023 ?

Bien sûr on retient les Championnats de France, mais je reste un peu sur ma faim. J'aurais aimé plus de podiums, plus de victoires surtout, même si j'ai sûrement eu la plus belle sur le calendrier français. Au vu des jambes que j'avais cette saison, j'aurais espéré beaucoup plus, mais on va se contenter d'un titre de Champion de France quand même.

 

Qu'est-ce qu'il ne s'est pas bien passé ?

J'ai peut-être manqué de confiance en moi, de bon placement... Par exemple, sur les Championnats d'Europe, j'avais les meilleures jambes de ma saison et j'ai été freiné par ma petite chute, le placement... donc j'en suis très frustré.

 

 

On se tourne vers 2024, 3e année d'existence de l'équipe Cofidis, vous êtes sur de bons rails maintenant ?

Pour notre 2e année on a eu 5 victoires, on est 1ère équipe Continentale, donc on sera invité sur les courses WorldTour, c'est vraiment top. Ça montre que l'équipe est en pleine évolution, en plus avec un sacré recrutement, donc on espère que l'année 2024 sera encore plus belle.

 

Quels seront vos objectifs en 2024 ?

Moi je ne parle que des Jeux Olympiques de Paris, je ne parle pas du Tour de France. Les JO sont vraiment ma priorité, j'axe entièrement ma saison sur les Jeux. C'est sûr qu'il y aura des passerelles avant ça, avec Paris-Roubaix, la Coupe du Monde sur Piste à Hamilton... Mais l'objectif reste vraiment les Jeux Olympiques au mois d'août, sur la piste et j'espère sur la route.

 

 

Vous donnerez la priorité à la piste en 2024 ?

Oui, notamment à la poursuite par équipes, parce que c'est la porte d'entrée pour les Jeux Olympiques. Mais j'espère aussi intégrer le trio qui ira sur la route, c'est pour ça que je veux faire une belle campagne de Classiques, pour avoir ma chance. J'aimerais briller sur la route lors des JO, j'ai prouvé que je peux avoir ma place. En poursuite par équipes, on a montré qu'on était dans les 3 meilleures nations sur les dernières années. On y sera en tant qu'outsiders, voire favorites pour le podium, donc il ne faudra pas se louper cet été et assumer ce statut.

 

Piste - route, ce n'est pas facile de combiner les deux ?

Ce n'est pas le même coup de pédale, mais ce sont des efforts très complémentaires, très violents.

 

La médaille olympique, c'est dans un coin de la tête ?

Oui, je vis pour ça, ma famille, mon entourage le sait. Cette année, les Jeux seront ma priorité, il n'y a rien qui pourra m'empêcher de briller cet été. J'ai énormément de stress, mais c'est de la bonne pression et j'aurais 3 ou 4 coéquipières qui pousseront derrière moi pour qu'on ait cette belle médaille autour du cou. Il ne faudra pas se louper, ça fait 8 ans qu'on me parle de Paris 2024, depuis mon entrée au Pôle France de Bourges. Si je me loupe, ça sera la déception de toute une carrière, mais si je ressors avec une médaille, ce sera l'accomplissement de 8 ans de travail.

A LIRE AUSSI

JO - PARIS 2024

Richard Virenque, la flamme olympique : "Un honneur..."

JO - PARIS 2024

Menacé de ne pas aller à Paris, Richard Carapaz a réagi

JO - PARIS 2024

Gros, Vigier... une partie de la liste des Bleus dévoilée

L'info en continu

20/05 BMX Racing - Mondiaux Joris Daudet, c'est désormais trois titres mondiaux 20/05 Boucles de la Mayenne Les deux meilleures équipes en 2024 seront présentes 20/05 Dopage Un Irlandais suspendu par l'UCI suite à un contrôle positif à l'EPO 20/05 Route - États-Unis Kristen Faulkner et Sean Quinn sacrés aux USA 20/05 Tour de Norvège Le retour de Wout van Aert, c'est jeudi : "Aucune attente" 20/05 L'Entretien Élisabeth Chevanne : "Le cyclisme féminin a énormément évolué" 20/05 Tour du Limbourg Arnaud De Lie : "Quand vous êtes obligé de freiner..." 20/05 Tour d'Italie Des mesures spéciales liées à la météo sur la 16e étape 20/05 Tour d'Italie Profil de la 16e étape... pas de Stelvio mais ça reste dur 20/05 Tour du Limbourg Dylan Groenewegen : "C'est bon pour la confiance" 20/05 Tour d'Italie Pogacar : "Finir le Giro en bonne forme et après... le Tour" 20/05 GP Mazda Schelkens L'Italienne Martina Fidanza s'impose à Borsbeek 20/05 Transfert Le frère de Joshua Tarling rejoint la Conti d'Israel-Premier Tech 20/05 Tour du Limbourg Groenewegen retrouve la victoire, un podium pour De Lie 20/05 Tour d'Italie Enrico Gasparotto : "On ne peut pas comparer Pogacar à Merckx" 20/05 4 Jours de Dunkerque Sam Bennett : "Je me prépare pour le Tour de France" 20/05 Tour d'Italie Daniel Felipe Martinez : "L'étape du Monte Grappa..." 20/05 Tour d'Italie Nairo Quintana : "La journée de dimanche me redonne confiance" 20/05 Tour d'Italie Ben O'Connor vise le podium : "Je n'ai pas peur du tout" 20/05 Route Thibau Nys, cash : "Les sprinteurs sont des salauds..."
fleche bas fleche haut
Publicité PM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub STOP PUB
Publicité AMS

Sondage

Qui finira 2e du Giro derrière Tadej Pogacar ?










Publicité
Publicité
-
-