ITW - Alex Carera, l'agent de Pogacar, Uijtdebroeks et.. de Léo Bisiaux

Par Titouan LABOURIE le 22/12/2023 à 20:00. Mis à jour le 04/01/2024 à 20:00.
ITW
Photo : @AlexCarera / @A&JSports

Le football a Jorge Mendes... et le cyclisme a Alex Carera. L'Italien de 48 ans, directeur de l'agence A&J All Sports, est considéré comme l'agent le plus influent dans le monde du vélo. Sous sa houlette, on retrouve de grands noms. Parmi eux, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), Cian Uijtdebroeks (Team Visma | Lease a Bike), Pello Bilbao (Bahrain Victorious), ou encore Biniam Girmay (Intermarché-Wanty)... mais aussi d'un coureur français, le seul : Léo Bisiaux. Contacté par Cyclism'Actu, Alex Carera est revenu à notre micro sur son rôle, l'actualité, les dossiers chauds du moment... Et c'est à regarder ou à lire ci-dessous !

Vidéo - Alex Carera, agent de Pogacar, Uijtdebrokes... et de Bisiaux

 

"Notre objectif, c'est que nos coureurs gagnent les plus grandes courses du Monde"

Est-ce que vous pouvez vous présenter pour les gens qui ne vous connaissent pas ?

Je m'appelle Alex Carera, je suis un agent de cyclistes. Je travaille dans le monde du vélo depuis 1998. Je suis le manager de beaucoup de bons coureurs, notamment des très jeunes, dans la catégorie Juniors. Et je suis le fondateur de la compagnie A&J All Sports.

 

On connaît un peu plus le rôle des agents dans le football notamment, mais en cyclisme, en quoi est-ce que ça consiste ?

C'est la même chose qu'au football. Je suis la personne qui travaille avec les coureurs, pour essayer de trouver les meilleurs contrats, essayer de régler leurs problèmes... C'est facile de dire que notre travail c'est seulement de chercher le plus d'argent possible, ce n'est pas vrai. Il faut gérer les partenariats, les contrats, les rapports avec la presse... Avec mes collaborateurs, on travaille 7 jours sur 7. Notre objectif, c'est que nos coureurs gagnent les plus grandes courses du Monde.

 

Est-ce que c’est vous qui vous occupez personnellement de tous les coureurs ou est-ce que vous êtes plusieurs et vous vous partagez le travail ?

C'est impossible de gérer tous les coureurs, parce que c'est primordial que le coureur ait une relation très sérieuse et très directe avec son agent. Je suis le patron, mais j'ai des personnes qui s'occupent de travailler pour la France, d'autres pour le Nord de l'Europe, ou pour l'Espagne... J'ai dix agents qui travaillent pour moi, plus des secrétaires, des assistants... qui sont dans nos bureaux en Suisse.

 

 

"S'il y a un coureur dans le peloton qui peut faire le doublé, c'est seulement Tadej Pogacar"

Vous ne supervisez pas beaucoup de coureurs français, comment ça se fait ?

On n'a qu'un seul coureur, mais c'est le futur du cyclisme français, c'est Léo Bisiaux. C'est un coureur avec un grand talent et il a une grosse marge de progression. J'adore sa mentalité et celle de ses parents. Quand il a signé avec nous, on a eu un rendez-vous dans sa maison, dans le centre de la France, et j'étais sûr qu'il avait un très bel avenir. Il faut qu'il garde la même mentalité et je suis vraiment optimiste.

 

L’une des dernières grosses informations dans le monde du vélo est que Tadej Pogacar, votre coureur, va tenter le doubler Giro - Tour de France en 2024. Est-ce que vous croyez qu’il peut le faire ?

Ce ne sera pas facile, mais s'il y a un coureur dans le peloton qui peut faire le doubler, c'est seulement Tadej Pogacar. Je ne m'occupe pas du programme sportif, c'est l'équipe UAE Team Emirates qui le fait très bien. Je parle tous les jours avec Tadej, parce que je suis l'agent en relation directe avec lui, et c'est un gros objectif.

 

 

"Albert Withen Philipsen ? 10-12 équipes nous ont fait une proposition pour lui"

Vous avez de très jeunes coureurs dans votre agence, comme Albert Withen Philipsen (Champion du Monde Junior sur la route et en VTT). De l’extérieur, on a entendu dire que toutes les grosses équipes du peloton voulaient le signer. Pourquoi a-t-il choisi Lidl-Trek ?

Premièrement, c'est vrai que 10-12 équipes nous ont fait une proposition pour lui. On a parlé avec toutes les équipes, pour connaître leurs projets. Parce que ce n'est pas seulement une question d'argent, mais une question de projet. Avec sa famille, ils ont finalement décidé de signer chez Lidl-Trek de 2025 à 2028. Ils ont fait ce choix, parce que chez Lidl-Trek, il y avait une équipe de développement, une WorldTour et une de VTT. C'était important pour lui d'avoir une équipe dans laquelle il pouvait aussi évoluer en VTT, en plus de la route. Et il est encore jeune, en 2024 il continuera de rouler chez les Juniors.

 

"Le contrat de Cian Uijtdebrokes a été signé ce jeudi vers 14h"

Un autre dossier chaud, c’est bien évidemment le cas Cian Uijtdebroeks. Comment ça s'est passé ?

Il y a eu un rendez-vous très important cette semaine entre les deux équipes, leurs avocats et moi-même. Nous avons beaucoup parlé à ce moment-là, et jeudi matin, Ralph Denk, le manager de la BORA-hansgrohe, Richard Plugge, celui du Team Visma | Lease a Bike, et moi avons fait un autre rendez-vous. À la fin de celui-ci, nous avons défini un montant qui a satisfait les deux parties. Je pense que c'est la meilleure chose pour tout le monde.

 

Le contrat a été signé jeudi 21 décembre, c'est ça ?

Oui, c'était jeudi vers 14h. Avant ça, nous avons signé la rupture de contrat avec la BORA-hansgrohe, puis ils ont envoyé les papiers à l'UCI. Et l'UCI a autorisé l'arrivée de Cian Uijtdebroeks chez Visma | Lease a Bike.

 

Est-ce que c'est votre plus joli coup ?

C'est un grand jour pour moi, car mon travail c'est de faire le mieux possible pour mon coureur.

 

 

"J'ai du mal à imaginer Tadej dans une autre équipe, mais c'est la vie, tout peut arriver"

On voit de plus en plus de coureurs casser leur contrat avant leur terme. Pour vous, est-ce que c’est profitable, ou est ce que ça vous inquiète ?

C'est difficile à dire. C'est important que toutes les personnes travaillant dans le monde du cyclisme soit très professionnelles. Pour les coureurs qui veulent casser leur contrat, c'est important que les trois parties (le coureur et les deux équipes, ndlr) arrivent à un accord. J'ai mon coureur Lorenzo Milesi, qui vient de partir du Team dsm-firmenich pour rejoindre la Movistar Team. Il y a aussi eu Biniam Girmay, qui avait quitté l'équipe DELKO pour rejoindre Intermarché-Wanty. Mais la chose la plus importante, c'est que le coureur ne doit pas seulement penser à l'argent. Si tu veux gagner de grandes courses, tu dois penser au projet. Parce que, à la fin de ta carrière, si tu as 20 millions d'euros ou 19, c'est la même chose, alors que si tu as gagné un Tour de France ou si tu as fait 2e, c'est très différent.

 

Est-ce possible de voir un jour un coureur comme Tadej Pogacar quitter UAE Team Emirates avant la fin de son contrat, qui va jusqu’en fin 2027 ?

Tadej est très heureux dans son équipe. Je sais qu'en 2028 il y aura les Championnats du Monde sur route à Abu Dhabi et son contrat fini un an avant. Je ne sais pas s'il va renouveler son contrat, je dois en parler avec le manager de l'équipe, mais je vois mal UAE Team Emirates, qui est l'une des formations les plus riches du Monde, laisser partir le coureur le plus important de l'histoire de l'équipe. Pour le moment, j'ai du mal à l'imaginer dans une autre équipe, mais c'est la vie, tout peut arriver.

 

On a aussi une centralisation de l’argent et donc des talents dans 3 ou 4 équipes. Pour vous, est-ce que c’est une bonne chose ?

Pour mon travail, ça serait mieux qu'il y ait 10 équipes avec beaucoup d'argent et qui feraient de bons investissements. Comme dans d'autres sports, ce n'est pas seulement une histoire d'argent, c'est très important d'avoir des bons managers.

 

"Le système du cycliste est fragile"

Est-ce qu’on se dirige petit à petit vers un système comme au football, avec des transferts, des rachats de contrats… ?

Non, parce qu'il y a une grande différence, les équipes de football ont 100 ans ou plus, tandis que les équipes de cyclisme non. Si tu perds ton sponsor, c'est fini, donc tu ne vas pas acheter un coureur si tu n'es pas sûr d'avoir un contrat avec ton sponsor pour 5-6 ans. Quand tu vois que la Jumbo-Visma, la meilleure équipe du Monde, a eu du mal à retrouver un sponsor, ça montre que le cyclisme n'est pas pareil que le football.

 

Ça veut dire que l’économie du cyclisme est très instable, est-ce que c’est inquiétant pour l’avenir ?

Oui, le système est fragile, puisque l'argent vient des sponsors. C'est très différent au football, où il y a plus de merchandising, des droits TV... Alors qu'au cyclisme c'est l'organisateur qui prend l'argent.

 

Le marché des transferts a été particulièrement remuant cette année, avec les rumeurs de fusion entre la Jumbo-Visma et Soudal Quick-Step. Vous qui avez vécu la chose de l’intérieur, de votre point de vue d’agent, que s’est-il passé ?

C'était une situation très difficile, parce que s'il y avait eu une fusion, beaucoup de coureurs se seraient retrouvés sans travail. D'autant plus que c'est arrivé en toute fin de saison et que ce sont deux grosses équipes. Ça aurait été catastrophique pour le cyclisme. Je suis très content que ces deux équipes continuent, c'est mieux pour les coureurs, pour les staffs... et pour les agents.

 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ITW

Stéphen Delcourt : "Mon job... empêcher que la SD Worx gagne tout !"

ITW

Léa Curinier : "J'aimerais bien lever les bras avec FDJ-SUEZ"

ITW

Évita Muzic : "Je ne connais pas le budget de SD Worx, mais..."

L'info en continu

02/03 Route Almeida à Paris-Nice et Ayuso sur Tirreno pour UAE Team Emirates 02/03 Paris-Nice La Lotto Dstny autour d'Arnaud de Lie, qui veut sa revanche 02/03 Paris-Nice Arnaud Démare : "C'est une course qui m'a souvent réussi" 02/03 Tour de France Skoda a renouvelé jusqu'en 2028 son partenariat avec le Tour 02/03 GP Jean-Pierre Monseré Le 13e GP Jean-Pierre Monseré... parcours et favoris 02/03 Média Abonnez-vous à Youtube Cyclism'Actu et retrouvez les vidéos vélo ! 02/03 Paris-Nice Evenepoel : "La course parfaite pour m'habituer à la France..." 02/03 Média Pour 1 an et pour 9,99 euros... Cyclism'Actu plus simple à lire ! 02/03 Strade Bianche De "la malchance" pour Arkéa-B&B Hotels et Kévin Vauquelin 02/03 Strade Bianche Alaphilippe et Magnier... Soudal Quick-Step fait le point 02/03 Strade Bianche Niermann : "Christophe Laporte a fait une très bonne course" 02/03 Strade Bianche Mohoric : "Pogacar a prouvé pourquoi il est le numéro 1" 02/03 Strade Bianche Pogacar : "80 km seul ? Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça" 02/03 Strade Bianche Benoît Cosnefroy, 6e : "Il y a une certaine fierté..." 02/03 Tour des 100 Communes Halvor Dolven le plus fort, Thibaud Gruel 4e 02/03 Route Evenepoel : "Je suis l'un des chanceux qui peut se battre contre eux" 02/03 Strade Bianche Maxim Van Gils, 3e : "Génial de faire cette performance" 02/03 Strade Bianche Tom Pidcock, 4e : "L'impression d'être dans le gruppetto" 02/03 Paris-Nice Egan Bernal : "Je peux être vraiment bon ou peut-être pas si bon" 02/03 Paris-Nice Profils, parcours et favoris... Paris-Nice débute dimanche !
fleche bas fleche haut
Publicité RM

Nos Partenaires

100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Publicité TMZ
pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS

Sondage

Est-ce que les Strade Bianche devraient être un Monument ?









Publicité
Publicité
-
-