Europe - Route - Voeckler, sa sélection «culottée» : «Ça me plaît bien»
Europe - Route
Photo : @FFCyclisme

Europe - Route - Voeckler, sa sélection «culottée» : «Ça me plaît bien»

Thomas Voeckler, le sélectionneur de l'équipe de France, a dévoilé les noms des coureurs qui disputeront les championnats d'Europe du 8 au 12 septembre prochains dans le Trentin (Italie). Si Julian Alaphilippe ne sera pas présent, la formation tricolore aura tout de même fière allure avec des coureurs comme Thibaut Pinot, Benoît Cosnefroy, Romain Bardet et Warren Barguil qui seront alignés sur la course en ligne. Thomas Voeckler s'est exprimé au micro de Cyclism'Actu afin d'évoquer les ambitions de son équipe, sa stratégie et aussi l'absence d'Alaphilippe, qui a d'autres objectifs en tête.

Vidéo - Thomas Voeckler au micro de Cyclism'Actu avant les "Europe"

 

"Favoris ? On enlève ce mot-là tout de suite"

Thomas, avec de tels noms alignés au départ, l'équipe de France est-elle favorite ?

"Ah non, on enlève ce mot-là tout de suite. Je vais prendre un exemple : regardez Remco Evenepoel, l'état de forme dans lequel il est. S'il y a un favori à dégager ce serait peut-être lui. Il y a Sonny Colbrelli qui sera à domicile, il habite à 10 kilomètres de là, et s'il a le même état de forme que sur le Tour de France, on peut aussi le désigner comme favori. Je n'oublie pas Pogacar, même s'il a eu une petite panne de jambes à Plouay, mais je ne suis pas inquiet pour lui et je pense qu'il n'est pas inquiet lui-même. Donc non, on n'est pas favoris, mais j'ai eu la chance cette année, grâce aux différentes équipes, d'avoir beaucoup de coureurs à disposition. Ça ne m'a pas facilité la tâche car j'aurais aimé emmener un Dorian Godon, un Franck Bonnamour, mais il a fallu faire des choix. En tout cas, je suis très fier de l'équipe qu'on aligne. C'est assez particulier parce que ce n'est pas dans mon habitude de mettre autant de leaders, mais après avoir échangé avec chacun d'entre eux, je suis convaincu que l'état d'esprit collectif sera irréprochable et que le maillot de l'équipe de France sera porté fièrement et dignement par les garçons."


Justement en parlant de leaders, quel sera celui de l'équipe de France ? 

"Ce que je peux vous dire, c'est qu'il n'y aura pas un leader unique. Si on est capable de dégager un leader unique dans notre effectif compte tenu du parcours et de l'opposition, ce serait peut-être un peu bête et surtout pas juste, car nos coureurs sont en forme et opérationnels. Ce n'est pas parce que je les avais à disposition que j'ai pris les mecs les plus forts sur le papier. Ça fait des mois que je pense à cette échéance et à celle des mondiaux, donc ce n'est en aucun cas un gage de réussite, mais le plus gros échec serait que l'état d'esprit ne soit pas là. Mais j'ai confiance en eux, et je sais qu'il sera là. Après, ça ne reste que du sport et ce n'est pas moi qui pédale."

 

"Quand je décide quelque chose, il faut que les coureurs adhèrent"

N'est-ce pas un peu culotté de sélectionner un coureur comme Thibaut Pinot, qui revient tout juste à la compétition après plusieurs mois d'arrêt, ainsi que Romain Bardet et Guillaume Martin (qui ne sera finalement pas présent, remplacé par Franck Bonnamour) qui ont dépensé beaucoup d'énergie sur le Tour d'Espagne ?

"Je ne sais pas si c'est du culot, mais je me suis promis que les coureurs courent de la manière dont je conçois le vélo. La plupart de ces coureurs ont plus du double du talent que j'avais. Le résultat, qu'il soit bon ou mauvais, je m'en fiche presque, c'est vraiment l'état d'esprit qui compte, mais je ne suis pas un dictateur. Je suis dans l'échange, je partage mes idées aux coureurs, quand je décide quelque chose, il faut que les coureurs adhèrent, mais je suis ouvert à la discussion et à l'échange. C'est un travail d'équipe avec les collègues de la FFC qui m'aident énormément, à la fois sur les reconnaissances mais aussi pour mieux connaître la personnalité de certains coureurs que je connais un petit peu moins. Tout ça fait que je suis très fier de l'équipe et je suis convaincu qu'on fera une bonne course. Le résultat, c'est du sport, on verra bien."

 

"Alaphilippe avait un autre plan en tête"

Pourquoi n'avez-vous pas sélectionné Julian Alaphilippe ?

"Pas sélectionné, ce n'est pas le terme. Il faut être honnête, il est la tête d'affiche du cyclisme français. J'échange beaucoup avec lui et avec son entraîneur, et dans l'optique du championnat du monde, il avait un autre plan en tête pour être dans une forme optimale aux mondiaux."

 

En parlant des mondiaux, avez-vous déjà votre sélection en tête ?

"Pas encore, mais j'ai des noms. Je sais comment on va courir, mais je n'ai pas les neuf titulaires. Bien entendu, Julian Alaphilippe sera là, sauf s'il se casse une jambe d'ici là. Personne ne sera choqué si je dis que ce n'est pas un coureur comme les autres."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

20:59 Mondiaux Benoît Cosnefroy : "C'est un parcours vraiment pas commun" 20:55 Cyclo Le festival Sea Otter Europe avec ses 154 stands et 195 marques ! 20:43 Mondiaux Tout savoir sur la course en ligne élites femmes ce samedi 20:18 Mondiaux Olav Kooij, 3e : "On espérait sprinter pour la victoire" 20:04 Mondiaux L'Érythréen Biniam Girmay, 2e : "Je suis fier de mon pays" 19:45 Cyclo-cross Les mondiaux auront lieu à Hulst en 2026 et Ostende en 2027 19:32 Mondiaux Filippo Baroncini : "C'est un rêve, je n'ai pas de mots" 19:05 Transfert La Caja Rural-Seguros RGA engage le Tchèque Michal Schlegel 18:31 Transfert Vincenzo Nibali est de retour chez Astana, c'est officiel ! 18:21 UCI Cyclo-cross, VTT, Gravel... les annonces de l'UCI pour 2022 ! 18:10 Paris-Chauny Nacer Bouhanni reprend la compétition sur Paris-Chauny 17:47 Route Lizzie Deignan : "On ne s'intéresse pas à Patrick Lefevere... " 17:37 Mondiaux - U23 Filippo Baroncini en Or, Binian Girmay 2e, Olav Kooij 3e 17:35 Cyclo Le démobike, voilà L'attraction du festival Sea Otter Europe ! 17:30 Mondiaux Le calvaire de Cian Uijtdebroeks... deux chutes, un vélo cassé 17:19 Mondiaux Lluis Mas appelé pour remplacer Soto dans l'équipe d'Espagne 17:11 Piste La manche de Ligue des Champions de Saint-Quentin est annulée 17:00 Mondiaux Van Aert : "Il y a de la pression mais aussi du bon stress..." 16:48 Paris-Tours 22 équipes au départ de Paris-Tours, le 10 octobre prochain 16:45 Divers Sans rival, David Lappartient réélu à la Présidence de l'UCI
Publicité

Sondage

Qui va devenir champion du monde sur route ?



















Partenaires

Publicité
Publicité