Tour de France - J-1 avant le Grand Départ de Florence... parcours et profils

Par Cyclism'Actu le 30/05/2024 à 14:00. Mis à jour le 28/06/2024 à 06:35.
Tour de France - J-1 avant le Grand Départ de Florence... parcours et profils
TDF
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Le Tour de France 2024, c'est dès samedi 29 juin et jusqu'au dimanche 21 juillet prochain. Et avant même qu'elle ne se dispute, on sait déjà que cette 111e Grande Boucle sera historique, et ce pour deux raison. Tout d'abord, elle partira d'Italie pour la première fois depuis 1903, la ville de Florence organisant le Grand Départ. Ensuite, et ça sera là aussi une grande première, la plus grande course cycliste du monde ne se terminera pas à Paris, mais à Nice, Jeux olympiques de Paris 2024 (26 juillet - 11 août) obligent. Le menu pendant trois semaines entre Florence et Nice ? Il avait été dévoilé en octobre dernier par Christian Prudhomme... et il est à retrouver ci-dessous, avec le profil de chacune des 21 étapes !

Vidéo - Voilà le parcours du Tour de France 2024 !

 

Le parcours officiel du Tour de France 2024

Samedi 29 juin - Étape 1 : Florence - Rimini / 206 km

image

 

Dimanche 30 juin - Étape 2 : Cesenatico - Bologne / 199,2 km

image

 

Lundi 1er juillet - Étape 3 : Plaisance - Turin / 230,8 km

image

 

Mardi 2 juillet - Étape 4 : Pinerolo - Valloire / 139,6 km

image

 

Mercredi 3 juillet - Étape 5 : Saint-Jean-de-Maurienne - Saint-Vulbas / 177,4 km

image

 

Jeudi 4 juillet - Étape 6 : Mâcon - Dijon, 163,5 km

image

 

Vendredi 5 juillet - Étape 7 : Nuits-Saint-Georges - Gevrey-Chambertin / 25,3 km CLM individuel

image

 

Samedi 6 juillet - Étape 8 : Semur-en-Auxois - Colombey-les-Deux-Églises / 183,4 km

 

Dimanche 7 juillet - Étape 9 : Troyes - Troyes / 199 km

image

 

Lundi 8 juillet : Repos à Orléans, dans le Loiret


Mardi 9 juillet - Étape 10 : Orléans - Saint-Amand-Montrond / 187,3 km

image

 

Mercredi 10 juillet - Étape 11 : Évaux-les-Bians - Le Lioran / 211 km

image

 

Jeudi 11 juillet - Étape 12 : Aurillac - Villeneuve-sur-Lot / 203,6 km

image

 

Vendredi 12 juillet - Étape 13 : Agen - Pau / 165,3 km

image

 

Samedi 13 juillet - Étape 14 : Pau - Saint-Lary-Soulan Pla-d’Adet / 151,9 km

image

 

Dimanche 14 juillet - Étape 15 : Loudenvielle - Plateau de Beille / 197,7 km

image

 

Lundi 15 juillet : Repos à Narbonne, dans l'Aude


Mardi 16 juillet - Étape 16 : Gruissan - Nîmes / 188,6 km

image

 

Mercredi 17 Juillet - Étape 17 : Saint-Paul-Trois-Châteaux - SuperDévoluy / 177,8 km

image

 

Jeudi 18 juillet - Étape 18 : Gap - Barcelonnette / 179,5 km

image

 

Vendredi 19 juillet - Étape 19 : Embrun - Isola 2000 / 144,6 km

image

 

Samedi 20 juillet - Étape 20 : Nice - Col de la Couillole / 132,8 km

image

 

Dimanche 21 juillet - Étape 21 : Monaco - Nice / 33,7 km CLM individuel

image

 

Un départ musclé en Italie

Le Grand Départ de ce Tour de France 2024 sera donné à Florence, en Italie. Longue de 206 kilomètres et dotée de 3 600 mètres de dénivelé, la 1ère étape reliera Florence - où un hommage sera rendu à Gino Bartali, double vainqueur du Tour en 1938 et 1948 - à Rimini, ville dans laquelle est décédé Marco Pantani en février 2004. Vainqueur du Tour de France 1998, le Pirate sera également à l'honneur le lendemain puisque la 2e étape partira de Cesenatico, la patrie du grimpeur italien.

Près de 200 kilomètres plus loin, les coureurs arriveront à Bologne, et ce après avoir notamment dû escalader la terrible côte de San Luca (1,9 km à 10,6%) - juge de paix du Tour d'Émilie chaque année -  à deux reprises dans le final. Le lendemain, entre Plaisance et Turin (230,8 kilomètres), via un passage par Tortone, où s'est éteint Fausto Coppi en 1960, les sprinteurs auront l'occasion de s'expliquer pour la première fois sur ce 111e Tour.

 

La montagne dès le quatrième jour et les chemins blancs

Après ce passage en Italie, les coureurs vont faire leur entrée sur le territoire français, quasi-immédiatement suivie d’une montée au col du Galibier avant l’arrivée à Valloire. Une excursion musclée à 2 642 mètres au quatrième jour de course : le peloton ne sera jamais monté aussi haut aussi tôt. Si les candidats au maillot vert bénéficieront d’une belle fenêtre d’expression en deuxième partie de semaine à Saint-Vulbas (étape 5) ou à Dijon (étape 6), les yeux seront bien braqués sur les prétendants au jaune au cœur des vignobles de Bourgogne pour un choc de rouleurs lors du contre-la-montre de 25 kilomètres, entre Nuits-Saint-Georges et Gevrey-Chambertin (étape 7). Après une arrivée pour sprinteurs à Colombey-les-Deux-Églises (étape 8), les favoris seront de nouveau attendus au rendez-vous pour débattre dans la poussière et les petits cailloux autour de Troyes, pour la première introduction de chemins blancs en nombre (32,2 km au total) sur le parcours du Tour (étape 9).

 

Une deuxième semaine équilibrée

En effet, tous les types de coureurs devraient avoir leur carte à jouer sur cette deuxième semaine. A commencer par les hommes rapides, qui pourraient se jouer la gagne à l'issue des 10e et 13e étapes, avec des arrivées à Saint-Amand-Montrond et Pau. Les baroudeurs auront eux aussi l'occasion de briller, sur les étapes 11 et 12, puisque le peloton arpentera les routes du massif central, lors des finish à Le Lioran et à Villeneuve-sur-Lot.

Et pour conclure cette deuxième semaine, les coureurs rentreront enfin dans les Pyrénées, avec un week-end de folie qui s'annonce. Puisque deux grosses arrivées au sommet sont prévues. Le samedi au terrible Pla d'Adet (10km à 8,9%) et le dimanche au Plateau de Beille (15km à 7,7%), au terme de deux étapes de folie, arpentant certaines des ascensions les plus dures de ce massif pyrénéen.

 

De la montagne, de la montagne et... de la montagne en troisième semaine

Après ce court passage dans les Pyrénées, les coureurs vont prendre la direction des Alpes. Mais avant tout, une étape de transition les attend, avec une arrivée à Nîmes, qui devrait convenir aux sprinteurs, pour leur dernière chance de victoire sur ce Tour de France. Et dès le lendemain, les choses très sérieuses vont commencer, avec un enchaînement de 4 étapes de montagne. En apéritif, les coureurs arriveront à la station de ski de SuperDévoluy, puis à Barcelonette.

Mais c'est surtout la 19e étape qui est très intéressante et qui va faire office "d'étape reine" sur cette 111e édition. En effet, les coureurs emprunteront notamment le Col de la Bonette (23,5km à 6,8%), qui est tout simplement le col le plus haut d'Europe, avec un sommet situé à près de 2 800 mètres d'altitude, et qui n'est plus apparu sur le tracé de la Grande Boucle depuis 2008, avant d'arriver à Isola 2000. La 20e étape sera elle une grosse journée en montagne autour de Nice, avec un final au Col de la Couillole, tandis que cette 111e édition se terminera par un contre-la-montre individuel de 35 kilomètres entre Monaco et Nice. Voilà qui doit en faire saliver plus d'un...

A LIRE AUSSI

TOUR DE FRANCE

Analyse : Pogacar réalise la meilleure performance all-time

TOUR DE FRANCE

Romain Bardet : "Les écarts... Incroyable, je suis ébahi"

TOUR DE FRANCE

Arnaud Démare, proche de la sortie : "Une mauvaise stratégie"

L'info en continu

14/07 Tour de France Les vidéos du 111e Tour à revoir sur Dailymotion Cyclism'Actu 14/07 Tour de France Vingegaard: "Une des meilleures perfs de ma vie, et Tadej..." 14/07 Tour de France L'auteur du jet de chips a été relâché par la police 14/07 Tour de l'Ain Jefferson Alexander Cepeda a fait coup double sur la 2e étape 14/07 Tour de France Remco Evenepoel : "Visma a compris, Pogacar est imbattable" 14/07 Tour de France Joao Almeida : "On voulait laisser l'échappée mais Visma..." 14/07 Tour de France Un abandon et un seul hors délais sur cette 15e étape 14/07 Tour de France Mauro Gianetti : "Chapeau à Jonas Vingegaard et aux Visma" 14/07 Tour de France Guillaume Martin : "Il ne faut pas être trop mauvais perdant" 14/07 Tour de France Romain Bardet : "Les écarts... Incroyable, je suis ébahi" 14/07 Tour de France Arnaud Démare, proche de la sortie : "Une mauvaise stratégie" 14/07 Tour de France Kévin Vauquelin : "Le spectacle... Nous on ne le voit pas" 14/07 Tour de France Jordan Jegat : "C'est un peu frustrant et décourageant" 14/07 Tour de France Pogacar : "J'ai senti que Vingegaard n'avait pas les jambes" 14/07 Tour de France Felix Gall : "Je n'ai pas passé la meilleure nuit, donc..." 14/07 Tour de France Lenny Martinez : "Le niveau est tellement élevé..." 14/07 Tour de France Analyse : Pogacar réalise la meilleure performance all-time 14/07 Tour de France Romain Grégoire : "On a tous vécu un sale moment" 14/07 Tour de France Egan Bernal : "J'ai un rhume et une grippe depuis 2 jours..." 14/07 Tour de France Carlos Rodriguez : "J'ai voulu m'accrocher et je l'ai payé"
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ
Publicité PM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub STOP PUB

Sondage

Qui va remporter le Tour de France 2024 ?










Publicité
Publicité
-
-