Tour d'Italie
Tour d'Italie - J-R. Bernaudeau : 'Nous ne ferons pas le Giro' Photo : Sirotti

Tour d'Italie - J-R. Bernaudeau : "Nous ne ferons pas le Giro"

Grâce au nouveau réglement UCI et à sa belle saison 2019, l'équipe Total Direct Energie - qui a terminé meilleure équipe Continental Pro cette saison - a la possibilité de participer à toutes les courses World Tour de son choix en 2020. Ainsi, elle aurait très bien pu demander une invitation pour le Tour d'Italie, qu'elle n'a plus couru depuis 2014 quand elle s'appelait Europcar (Pierre Rolland avait d'ailleurs pris une très belle 4e place finale). Mercredi, Cyclism'Actu a pu contacter Jean-René Bernaudeau, le manager général de l'équipe vendéenne, qui a bien confirmé que sa formation ne s'alignerait pas sur le Giro en 2020. "Oui, cette information est vraie, nous ne courrons pas le Giro l'an prochain", a simplement commenté le patron de Total Direct Energie.

Jean-René Bernaudeau au micro de Cyclism'Actu

La formation française a publié un communiqué ce jeudi pour expliquer son choix : "Avec un effectif composé de 24 coureurs, le Team Total Direct Energie ne peut pas participer à toutes les grandes courses de la saison. Il est donc impératif de faire des choix pour établir au mieux le calendrier en fonction des objectifs définis", peut-on lire. "Après discussion avec la direction sportive, nous avons décidé de ne pas y aller. Alors que nous découvrions avec joie notre première place au classement Continental Pro en octobre dernier, notre recrutement était déjà presque bouclé. Nous n’avions pas assez de temps pour ajuster l’effectif. On se mettrait en danger sportivement si on y allait. L’effectif n’est pas assez fourni pour pouvoir prétendre à être performant sur Milan-San Remo, les courses flandriennes, le Giro et le Tour de France", a expliqué Bernaudeau dans ce communiqué.

Pour rappel, L'Equipe, citant des sources proches de l'organisteur de la course RCS, avait affirmé que Total Direct Energie ne se rendrait certainement pas sur le Giro l'an prochain. En effet, Mauro Vegni, le directeur du Tour d'Italie aurait pris contact avec Jean-René Bernaudeau, le patron de l'équipe française, afin de le persuader de manière amicale de renoncer à l'invitation, et Bernaudeau aurait accepté la demande du dirigeant italien. Ce dernier devrait donc bien distribuer trois wild cards, qui devraient revenir à Androni Giocattoli-Sidermec, Bardiani-CSF-Faizanè et Neri Sottoli-Selle Italia-KTM, trois formations transalpines.

 

Un effectif juste en quantité

D'un point de vue sportif, la décision de Total Direct Energie de ne pas participer au Tour d'Italie est également assez logique. En effet, il aurait été difficile pour la formation française, qui ne compte que 24 coureurs dans ses rangs, de disputer le Giro puis le Tour de France. Il y a quelques semaines, Jean-René Bernaudeau avait d'ailleurs expliqué à Cyclism'Actu : "On nous offre la possibilité d'avoir un programme très, très valorisant pour une équipe comme la notre, on est très heureux. Maintenant, est-ce qu'on pourra faire le programme qu'on veut ? Avec l'équipe qu'on a il faut quand même qu'on réfléchisse à ce qui est possible et à ce qui ne l'est pas".

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires