Route
Route - Bruyneel  : «Pourquoi Bjarne Riis peut continuer et moi non ?» Photo : Sirotti / @CyclismActu

Route - Bruyneel : «Pourquoi Bjarne Riis peut continuer et moi non ?»

Dans un long entretien accordé à Cycling Opinions, Johan Bruyneel a confié qu'il avait refusé en 2013 un accord avec une agence antidopage qui lui aurait permis de n'être suspendu qu'une seule année malgré toutes les affaires de dopage dont il était l'un des protagonistes. La contrepartie de cet accord ? Divulguer des informations compromettantes sur un sportif en particulier. "Je ne savais rien qui pouvait incriminer la personne en question. Je voulais juste voir jusqu'où une agence antidopage était prête à aller - jusqu'à enfreindre consciemment ses propres règles - pour attraper quelqu'un", explique celui qui avait signé cet accord par curiosité avant donc de se rétracter à la dernière minute.

Johan Bruyneel sur le Tour de France 2011

"Pour moi, c'était encore une autre preuve qu'il n'y a pas de justice au niveau des agences antidopage", poursuit l'ancien patron de Lance Armstrong. "Vous avez des droits dans tous les tribunaux civils. En droit du sport, ils peuvent enfreindre toutes les règles et vous n'avez aucune chance de vous défendre". Ne souhaitant pas pour des raisons juridiques indiquer l'agence antidopage qui lui avait proposé ce marché, Johan Bruyneel critique également vivement l'agence antidopage américaine (USADA) et l'Agence mondiale antidopage (AMA) dans cette interview, reprochant aux deux instances de l'avoir puni trop sévèrement et sans qu'il puisse véritablement se défendre.

 

"Le sentiment que vous n'êtes pas traité équitablement est très frustrant"

"Le fait que je devais être puni est évident. J'ai dépassé les limites en tant que coureur et en tant que manager d'équipe. Le problème est que l'USADA et l'AMA appliquent les lois comme cela leur convient et enfreignent leurs propres règles lorsque cela leur donne plus de publicité. Le sentiment que vous n'êtes pas traité équitablement et que les règles existantes ne s'appliquent pas à vous est très frustrant. La justice sportive n'a rien à voir avec un procès équitable, et ce que ce soit avec l'USADA, l'AMA, toute autre agence antidopage ou même le Tribunal Arbitral du Sport".

 

"Expliquez-moi la différence entre Bjarne Riis et moi"

Suspendu à vie suite à ses nombreux agissements néfastes pour le cyclisme, l'ancien coureur belge a pris l'exemple de Bjarne Riis, le manager général de NTT Pro Cycling, pour démontrer qu'il avait payé ses erreurs bien plus chèrement que d'autres. "Expliquez-moi la différence entre Bjarne Riis et moi. Il a expliqué à l'agence antidopage danoise ce qu'il avait fait en tant que coureur et chef d'équipe, tout comme moi. Avec lui, la prescription des faits était respectée, mais ce n'était pas le cas avec moi. Nous sommes tous deux nés la même année et nous avons été coureurs et managers d'équipes durant les mêmes années."

 

"Nous étions même adversaires sur les Tours de France 2004 et 2005 lorsque mon leader Lance Armstrong et son leader Ivan Basso se battaient pour le maillot jaune. Désormais, il peut se remettre au travail avec sa nouvelle équipe cette année. Il a même été accueilli personnellement par le directeur du Tour Christian Prudhomme et le président de l'UCI David Lappartient. Je n'ai rien contre ça. Je pense que Bjarne est un excellent chef d'équipe. Je suis également convaincu qu'avec son passé, il est mieux placé que beaucoup d'autres managers pour surveiller qu'une culture du dopage comme celle de nos années ne se reproduise pas dans son équipe. Mais pourquoi est-il autorisé à continuer et moi non ? Est-ce ça la justice ?", conclut Johan Bruyneel.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Chris Froome fait-il le bon choix en rejoignant Israel Start-Up Nation ?







Publicité

Partenaires

Publicité