ITW/Le Mag - Guimard : «Ces points UCI... il y a une forme de dictature»

Par Nicolas GAUTHIER le 12/02/2023 à 18:15

Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

En ce début du mois de février, Cyrille Guimard fait son retour sur Cyclism'Actu ! Au menu de cette première chronique de l'année 2023 : le fiasco de B&B Hôtels-KTM de Jérôme Pineau qui a dernièrement annoncé qu'il allait parler... mais que va-t-il pouvoir dire ? Mais aussi, le fantastique duel entre Mathieu van der Poel (Pays-Bas / Alpecin-Deceuninck) et Wout Van Aert (Belgique / Jumbo-Visma) lors des Championnats du monde de cyclo-cross, l'annonce de la future retraite de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), l'inimitié entre David Gaudu et Arnaud Démare (Groupama-FDJ), ainsi que les critiques et piques régulièrement assénees par Patrick Lefevere, le manager général de la Soudal Quick-Step, à Julian Alaphilippe depuis quelques mois. Désastreuse pour le cyclisme selon le Druide, la course aux points UCI et au World Tour a également été évoquée par Cyrille Guimard.

Vidéo - Cyrille Guimard, sa chronique vélo au micro de Cyclism'Actu

 

Qui vous impressionne le plus en ce début de saison ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Le duel Van der Poel - Van Aert à Hoogerheide : "Un match de boxe sur un parcours de cyclo-cross"

Je n'ai pas le souvenir de matches aussi intenses. C'était de l'art, un spectacle magnifique entre deux hommes qui sont très proches l'un de l'autre, mais avec des styles un peu différents. Sur ce Championnat du monde, on a plus assisté à un match de boxe sur un parcours de cyclo-cross qu'à une vraie course de cyclo-cross tant ces deux hommes ont captivé l'ensemble des spectateurs et des téléspectateurs. On a pu voir qu'ils se craignaient énormément, aucun des deux n'a la certitude d'être sûr de battre l'autre, et on a d'ailleurs pu voir des comportements un peu différents par rapport aux autres compétitions auxquelles ils ont participé tous les deux.

Ce qui a fait la différence ? Premièrement, je pense que Mathieu (van der Poel) en voulait plus que Wout (Van Aert). Quand on est arrivé sur la ligne droite d'arrivée, il y en avait un qui avait peur de mourir et l'autre qui ne voulait pas être tué. Et quand vous avez peur de mourir, c'est l'instinct de survie, et je crois que c'est cet instinct de survie qui a permis à Mathieu de sortir sans aucun calcul. Mais sur l'ensemble de la course, on a trouvé un Van der Poel plus incisif, et je pense que dans un combat à deux, Van der Poel a plus de capacités pour créer le chaos. Dans ce genre de situation, il a ce petit truc en plus qui lui permet de toucher la pointe du menton de son adversaire.

 

Deux médailles pour la France avec ses Juniors : "Une belle récompense pour Trarieux et Jouffroy"

C'est une belle récompense pour ceux qui ont ces Juniors en charge, à savoir François Trarieux, l'entraîneur national, et Arnaud Jouffroy, qui joue un rôle important. Je pense que cette réussite est liée à la complicité qu'il y a entre ces deux personnages, mais aussi à leur expérience et leurs compétences. Ça a permis à Léo (Bisiaux) de s'imposer et à Célia (Gery) d'aller chercher une belle troisième place. Et plus généralement, les Français, à leur niveau, ont fait une belle course.

 

La retraite de Thibaut Pinot : "Il avait peut-être intérêt à l'annoncer pour retrouver une motivation"

Il a annoncé qu'il prenait sa retraite... mais il a déjà commencé à mettre des petites virgules là où on ne les voyait pas. Moi, je ne suis pas sûr qu'il arrête et je me dis qu'il avait peut-être intérêt à annoncer sa retraite pour retrouver une motivation [...] On a pu voir sur l'Étoile de Bessèges qu'il était plus entreprenant qu'il ne l'avait été par le passé en début de saison. Sur des parcours compliqués pour lui, puisque ce n'est pas le champion du monde des bordures, il a toujours été dans le coup. Je pense qu'il peut réaliser une très belle saison, et après on en reparlera en 2024. Autant, quand Bernard Hinault avait dit qu'il arrêtait, tu savais que c'était définitif, mais là, Thibaut Pinot ne le dit absolument pas avec la même force, la même conviction.

 

Gaudu et Démare au Tour ? "Ça n'est pas la question aujourd'hui"

Le problème semble profond, et comme dans beaucoup d'équipes, quand il y a des égos qui sont en place et d'autres qui arrivent, c'est obligé de frotter. Si ça ne frotte pas, c'est qu'il y a un souci. Le pouvoir, ça se prend, il faut essayer de s'imposer. En tout cas, je trouve qu'il y a une malaise, mais pour Marc Madiot (le manager général de Gaudu et Démare à la Groupama-FDJ, ndlr), et même s'il ne le dira pas de cette façon-là, c'est une aubaine. Ça va lui permettre de recaler les choses, de remettre l'église au milieu du village, et son équipe va reprendre une véritable dynamique.

Gaudu et Démare au Tour ? Ça n'est pas la question aujourd'hui. Il ne faut pas chercher à faire des suppositions, il y a des choses qui se traitent sur le terrain, et pas dans les alcôves. Il faudra voir à quel niveau évolue Démare d'une part, et surtout à quel niveau évolue David Gaudu. Si Gaudu est en position de gagner le Tour, parce qu'il aura pris un cran cette année, quid de Démare ? Ou alors Démare part comme équipier pour le mettre à l'abri sur toutes les étapes de plat... mais est-il capable de l'accepter ? Ce n'est pas simple du tout, et Marc (Madiot) et son staff vont devoir faire fonctionner les méninges. Mais c'est un beau challenge.

 

Patrick Lefevere qui pique régulièrement Julian Alaphilippe : "Je ne pense pas que ce soit pour le tuer"

Il y a là aussi un souci, il existe. Et quand vous connaissez bien Lefevere, vous savez que quand il y a problème, il le règle... et à sa façon. Et elle marche pas mal quand même, il n'y a qu'à regarder le palmarès de son équipe. Quand vous les voyez en course, vous sentez chez les coureurs de la dynamique, de la motivation, de la fraternité, du bonheur... Donc quand il titille un peu, voire beaucoup, Julian (Alaphilippe), je ne pense pas que ce soit pour le tuer, mais plutôt pour le remettre dans le sens de la marche.

Est-ce que piquer l'orgueil d'Alaphilippe va marcher ? Ça marche souvent. Julian est tout sauf un coureur qui fout la merde (sic) dans une équipe. C'est plutôt quelqu'un de rassembleur, qui emmène tout le monde vers l'avant dans la joie et dans le plaisir. Je ne le vois pas demain devenir bougon toute la journée, ça n'est pas sa personnalité et son envie de vivre. Ça devrait donc s'arranger. Laissons vivre la chose et ne la faisons pas grossir pour notre plaisir personnel, elle se dégonflera en partie au fil des semaines.

 

Jérôme Pineau va bientôt parler : "Qu'est-ce que vous voulez qu'il dise ?"

Je n'attends rien de son intervention médiatique. Tout n'est pas dans le médiatique aujourd'hui, au contraire, on est en dehors du médiatique. La réalité, c'est que cette équipe n'existe plus, que des coureurs ne peuvent plus courir chez les professionnels, qu'il y a du personnel au chômage, point. Aller jusqu'au mois de décembre pour dire que c'est fini alors qu'on le savait au mois d'octobre... qu'est-ce que vous voulez qu'il dise ? Ça serait intéressant qu'il sorte les documents signés avec les partenaires puisqu'il a annoncé à plusieurs reprises qu'il avait des contacts, que c'était avancé et qu'il avait déjà signé. On verra bien ce qu'il va dire, mais ce n'est pas ce qui fait briller le cyclisme."

 

Le coup de gueule de Cyrille Guimard : "Les points UCI, ça me dérange"

On a vécu un épisode un petit peu "dramatique" sur les six derniers mois de l'an dernier avec ces fameux points UCI qui, pour moi, pourrissent en grande partie certaines courses. Et là, on s'est rendu compte que certaines équipes avaient déjà mis en place une stratégie pour dans trois ans (c'est après la saison 2025 que les licences World Tour seront redistribuées, ndlr). C'est-à-dire que que sur le mois de février, il fallait prendre des points. On est donc dans une course par étapes du 1er janvier au 31 décembre, ce qui me dérange. Paris-Roubaix par exemple, c'est une étape du Tour mondial, comme on peut l'appeler.

Je trouve que ce système dénature la tradition du sport cycliste, où il y a une ligne de départ, une ligne d'arrivée et un vainqueur. Là, les directeurs sportifs mettent au point une stratégie non pas pour gagner, mais pour mettre trois coureurs dans les dix premiers. Le cyclisme n'est pas un sport d'équipe, je l'ai toujours dit et je le répète, c'est un sport de commando dans lequel une partie de l'équipe va se sacrifier pour le leader, ce dernier étant le plus en capacité d'aller gagner [...] Si on veut faire un classement par points, il faut uniquement qu'il soit ludique. Mais là, ce système de points, il permet seulement de maîtriser tout le monde. Il y a une forme de "dictature" qui fait que si vous ne voulez pas faire comme on vous dit, ça ne marchera pas. Je me pose beaucoup de questions à ce sujet-là et je pense qu'on finira malheureusement par avoir un circuit fermé.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ITW/LE MAG

Ladagnous : "Ce mercato, un tournant pour Groupama-FDJ"

L'info en continu

09:25 Faun-Drôme Classic Warren Barguil : "Un peu bloqué pour suivre Juan Ayuso" 09:08 O Gran Camino Martinez : "Vingegaard... Ma 1ère fois, et pas la dernière" 08:45 Route Philipsen, Laurance... le calendrier des leaders d'Alpecin-Deceuninck 07:58 Paris-Nice À J-6 du départ de Paris-Nice... le parcours et les profils 07:07 Route Lafay, Martin, Martinez... ils seront sur le tryptique franc-comtois 07:00 Kuurne-Bruxelles-Kuurne Wout Van Aert : "Vraiment bon pour ma confiance" 25/02 Média Abonnez-vous à Youtube Cyclism'Actu et pour revoir vos vidéos vélo 25/02 Route L'Equipo Kern Pharma, son nouveau maillot pour les épreuves WorldTour 25/02 CyclismActu Pour 9,99 euros pour 1 an et CyclismActu plus simple à lire 25/02 Clasica de Almeria Femmes Lauren Stephens s'impose... à 37 ans 25/02 O Gran Camino Jonas Vingegaard : "Ne rien faire de stupide cette semaine" 25/02 Cyclo-cross Vandeputte et Brand vainqueurs du Prix de Clôture International 25/02 Faun Drôme Classic Marc Hirschi : "C'était dur, on n'était que cinq..." 25/02 Kuurne-Bruxelles-Kuurne Tim Wellens : "Battre Wout Van Aert sur du plat..." 25/02 Coupe de France FDJ Le calendrier de la Coupe de France FDJ, la LNC innove 25/02 Faun Ardèche Classic Lars Van den Berg rassure après son malaise et sa chute 25/02 Circuit du Hageland L'exploit de Kristen Faulkner, un raid de 50 kms ! 25/02 UAE Tour Mauro Gianetti et les UAE se sont loupés : "Ce n'est pas normal..." 25/02 UAE Tour Lennert Van Eetvelt remporte le général : "C'était le plan" 25/02 Pronostic Vos pronostics sur Cyclism'Actu pour toutes les courses WorldTour
fleche bas fleche haut
Publicité RM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub STOP PUBpub Velo-Identity
Publicité AMS

Sondage

Est-ce que les Strade Bianche devraient être un Monument ?









Publicité
Publicité
-
-