ITW
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

ITW - Jean-Christophe Péraud : «Le Tour 2023 ? Je dirai bien Roglic...»

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Parmi les champions qui ont fait l'Histoire de l'équipe AG2R-Citroën et qui étaient présents jeudi lors de la journée célébrant les 30 ans de la structure savoyarde dirigée par Vincent Lavenu se trouvait un certain Jean-Christophe Péraud. Membre d'AG2R La Mondiale de 2011 à 2016, année à l'issue de laquelle il a pris sa retraite, le vice-champion olympique 2008 de VTT a marqué au fer rouge son passage au sein de cette formation puisqu'en 2014, il a été le premier coureur d'AG2R - l'Auvergnat Romain Bardet l'a fait deux fois par la suite - à monter sur le podium final du Tour de France ! Un exploit inattendu et retentissant que le Toulousain - qui travaille actuellement sur le projet performance THPCA2024 pour le compte des fédérations françaises de cyclisme et d'aviron en vue des Jeux olympiques de Paris 2024 - a forcément évoqué au micro de Cyclism'Actu.

Vidéo - Jean-Christophe Péraud revient sur ses années chez AG2R !

 

"Je suis fier d'avoir fait ça, tout simplement"

"L'équipe AG2R, ça ne représente que des bons souvenirs pour moi. J'ai passé la majorité de ma carrière sur la route avec cette équipe, j'ai donc une affection toute particulière pour l'équipe de Vincent (Lavenu)", commence par expliquer celui qui avait commencé sa carrière professionnelle sur route en 2010, à 32 ans, au sein d'Omega Pharma-Lotto. "Si le souvenir marquant, c'est bien sûr ma deuxième place sur le Tour de France 2014 derrière Vincenzo Nibali, je retiens aussi la convivialité du groupe et le plaisir à partager une compétition ensemble."

Pas forcément destiné à monter un jour sur le podium de la Grande Boucle, Jean-Christophe Péraud - qui a également fini 3e du Tour du Pays basque, 3e de Paris-Nice, 4e de Tirreno-Adriatico, 7e du Critérium du Dauphiné... - avait alors mis fin à une période de 17 années sans podium pour les Français. "Je suis fier d'avoir fait ça, tout simplement. Il y a eu du travail derrière, avec un cheminement long. Je ne m'imaginais pas ce genre de choses à mes débuts, mais c'est en faisant et en progressant qu'on se fixe des objectifs toujours un peu plus élevés et qu'on s'imagine faire un podium sur le Tour", déclare celui qui était monté sur le podium avec un autre Tricolore, Thibaut Pinot, 3e de ce Tour 2014.

 

"Je préfère le cyclisme d'aujourd'hui"

"Si je me suis surpris ?", enchaine-t-il. "Oui, c'est sûr que moi gamin, à débuter le vélo, on m'aurait dit que j'allais faire deuxième des Jeux olympiques en VTT et deuxième du Tour de France, j'aurais dit : 'Ah ouais quand même' (rire). Ce n'est pas la carrière que j'imaginais." Pour finir, Jean-Christophe Péraud a été amené à comparer le cyclisme de la première partie des années 2010 à celui qui est en vigueur actuellement, ainsi qu'à donner son sentiment quant à ce que pourrait être le Tour de France 2023, qui s'élancera le 1er juillet prochain de Bilbao, en Espagne.

"Je préfère le cyclisme d'aujourd'hui", commence-t-il. "C'est moins cadenassé et c'est plus une course d'homme à homme entre les leaders, sans trop d'équipiers. On a vu un superbe duel cette année sur le Tour, on a régulièrement des beaux duels sur les Classiques... Il y a plus d'aléatoire que quand moi je courais", poursuit le Toulousain, avant de conclure sur la 110e Grande Boucle. "Je pense que Pogacar a été piqué au vif, mais la Jumbo-Visma a un collectif et une densité qui jouent en sa faveur. Et comme je suis un vieux con, je dirais bien Roglic (rire), histoire que l'ancien ne soit pas relégué en deuxième rideau", conclut Jean-Christophe Péraud.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ITW

Bastien Tronchon : "Il faut que je pose les bases de ma carrière"

ITW

Bradley McGee : "J'étais un peu inquiet pour Ewan en décembre..."

ITW

Marc Madiot : "Thibaut Pinot, un mec hors norme et de paradoxes"

logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'info en continu

09:58 Jeu/Prono Vos pronostics des courses UCI WorldTour de la saison 2023 09:35 Tour de San Juan Fabio Jakobsen : "Cela aurait pu être bien pire" 09:12 GP La Marseillaise Lenny Martinez, 8e : "Pour un début, c'est pas mal" 08:55 Tour de San Juan Remco Evenepoel l'assure : "Je suis dans les temps" 08:40 Agenda Bessèges, Valence, Cyclo-cross... l'agenda de votre semaine 08:25 Média Pour intégrer très rapidement Cyclism'Actu et toute son équipe 08:15 Challenge Majorque Tombé, Bouhanni souffre d'un traumatisme crânien 08:01 Cyclo-cross - Mondiaux Van Anrooij, en U23 : "Ne pas sauter d'étape" 07:50 Costa de Almeria Audrey Cordon-Ragot : "Ce podium me remplit de joie" 07:30 Livre "Les Années Wolfpack"... pour les 20 ans de Soudal Quick-Step 07:07 Étoile de Bessèges Cosnefroy, Pinot, Pedersen... ils seront à Bessèges 00:29 Paris 2024 Pour acheter votre ticket Paris 2024, c'est jusqu'à mardi 00:20 Tour de San Juan Sam Welsford la 7e étape, Lopez sacré, Richeze fêté 00:16 Media Cyclism'Actu sans PUB et pour seulement 9,99 euros par an 29/01 Tour de Valence BORA-hansgrohe, Trek-Segafredo... 19 équipes présentes 29/01 Cadel Evans Race Marius Mayrhofer : "C'est une si grande victoire..." 29/01 Cyclo-cross Van der Poel : "Avoir les meilleures jambes à Hoogerheide" 29/01 GP La Marseillaise Fracture de la clavicule pour Nicolas Prodhomme 29/01 Saudi Tour Buitrago, Groenewegen, Bol, Guerreiro... le 6e Saudi Tour 29/01 Cyclo-cross - CDM (U23) Del Grosso a gagné à Besançon, Thibau Nys sacré
fleche bas fleche haut

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023

Nos Partenaires

pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS
Publicité RM
Publicité TMZ

Sondage

Qui sera LE coureur de la saison 2023 ?














Publicité
Publicité
-
-