Giro
Giro - 2e semaine : Contador favori devant Aru et Porte Photos : Sirotti

Giro - 2e semaine : Contador favori devant Aru et Porte

 

Tour d'Italie 2015 - Zoom sur les favoris du Giro

Après 9 jours éprouvants sur les routes du Giro, entre San Lorenzo al Mare et San Giorgio del Sannio, il est temps pour nous de faire un point complet sur les favoris encore lice pour le dernier maillot rose de ce 98e Tour d'Italie. Pour cela, et après avoir fait un rapide retour chronologique sur le déroulement de la première semaine de course, Cyclism'Actu vous propose de découvrir les 3 grands favoris de ce Giro à l'approche de la 2e semaine de compétition, qui proposera un week-end décisif, avec un chrono de 59,5 kilomètres le samedi et une arrivée en altitude dimanche à la Madonna di Campiglio. C'est parti pour le tour d'horizon des candidats à la victoire finale !

 

***** : Alberto Contador (Tinkoff - Saxo)

Au lendemain de la 9e étape et à la veille du deuxième "départ" du Tour d'Italie, Alberto Contador est le mieux placé des favoris, puisqu'il a profité de la journée de repos, ce lundi, pour nettoyer son beau maillot rose. Leader depuis sa prise pouvoir, avec panache, à Abetone, le leader de la Tinkoff-Saxo dispose de 3'' d'avance sur l'Italien Fabio Aru, qui lui en a fait voir de toutes les couleurs durant cette première grosse semaine de course.  

El Pistolero avait parfaitement débuté son premier grand objectif de la saison, grâce à une 2e place sur le chrono inaugural par équipe, et à une 4e position lors de la première arrivée au sommet, qui lui avait permis de prendre les reines du classement général provisoire. Mais, tout a bien failli capoter, jeudi dernier, à cause d'une mauvaise chute lors de la 6e étape, qui avait fait craindre le pire avec une "luxation à l'épaule gauche". Mais, Contador est un solide et cette blessure est presque passée inaperçue lors des trois étapes suivantes, où il s'est "contenté" de suivre les attaques. Son assurance et son expérience le place donc logiquement sur le trône de grand favori de ce Giro.

Le début de la semaine, qui sera tranquille hormis peut-être lors de l'arrivée à Vicenza, permettra à l'Espagnol de retrouver la pleine possession de ses moyens, avant le long contre-la-montre individuel, entre Trévise et Valdobbiadene. Il devrait se servir de ce grand et difficile effort individuel pour grappiller du temps sur ses adversaires, et surtout sur Fabio Aru, qui n'est pas un très grand rouleur. Après ce chrono, Contador devrait aborder l'étape dominicale de la Madonna di Campiglio avec l'envie de conserver, voire de consolider, son maillot rose, s'il l'a toujours sur les épaules à ce moment-là de la course. Contador, qui peut toujours compter sur une belle bande d'équipiers, aimerait sûrement creuser l'écart durant ce 3e week-end, pour aborder la dernière ligne droite avec confiance.

La dernière semaine risque d'être éprouvante pour Conta, qui devrait cependant monter en puissance au fil des jours, et il n'aura peut-être pas l'envie de pousser les leviers à fond avant son autre grand objectif de l'année : le Tour de France. Est-ce que Contador est prêt à se mettre en quatre pour remporter le Giro avec la plus grande avance possible, ou se contentera-t-il de gagner le maillot rose avec rien qu'une seconde d'avance sur ses concurrents, avec dans un petit coin de sa tête la Grande Boucle ? La question peut se poser...

 

**** : Fabio Aru (Astana Pro Team)

Le premier contestataire au maillot rose, c'est Fabio Aru ! L'Italien aurait même pu passer la première journée de repos en rose, si Landa, son coéquipier, ne lui avait pas ôté les secondes de bonifications à Campitello Matese, lors de la 8e étape. Mais qu'importe, même si en tant qu'Italien le maillot rose représente beaucoup de choses, Aru peut être content de sa première partie de Giro !

Aru arrivait sur ses terres italiennes dans l'inconnu, après un début de saison en demi-teinte, une blessure et une altercation avec Henderson à propos de son passeport biologique. Mais, sa descente vers le Sud de l'Italie l'a clairement rassuré. En tant qu'attaquant infatigable, il a contesté le leadership à plusieurs reprises lors des différentes ascensions proposées dans la première semaine de course, sans grande réussite toutefois, puisque le leader d'Astana n'a jamais réussi à lâcher Contador et Porte, les deux autres grands favoris. Il a pourtant tout tenté pour chiper le maillot rose à Contador, et a même sprinté dimanche, et repris une toute petite seconde à l'Espagnol, juste pour montrer qu'il était là et qu'il pouvait piquer à tout moment.

Aru, qui a donc essayé de bousculer le hiérarchie, peut s'appuyer, de tout son corps ou presque, sur une équipe plus que solide . Sur ce Giro, Astana est une véritable armada ! Pour démontrer cela, inutile d'aller chercher midi à quatorze heures. Il suffit simplement regarder le classement général provisoire, qui rétroréfléchit le bleu et le jaune de l'équipe kazakhe : 3 coureurs d'Astana sont dans le top 5 au soir de la journée de repos. Aru, le leader, est 2e à 3'', l'Espagnol Mikel Landa, le 4e larron de ce Giro, occupe la 4e place à 46'' de Contador, et l'Italien Dario Cataldo se classe 4e à 1'16''. Cette performance et cette force collective parlent et Aru dispose donc de la plus forte équipe sur ce Tour d'Italie. Et, en connaissant ses velléités offensives, ceci ne devrait pas lui être de trop, même si la tactique n'est pas toujours claire et nette entre l'actuel maillot blanc et Landa. En cas de besoin, ce dernier devrait, sans aucun doute, se mettre à la planche pour son leader et échapper ses chances de podium sur la route.

Concernant la semaine à venir, Aru devrait rester tranquille pendant les deux premiers jours. Et il pourrait bien remontrer le bout de son nez, jeudi, lors de l'étape de Vicenza, qui arrivera en haut du (petit) Monte Berico. L'Italien devrait, effectivement, utiliser ce final accidenté pour tester, et surtout pour distancer, s'il en a les moyens physiques bien entendu, ses adversaires. Samedi, dans le contre-la-montre individuel de Valdobbiadene, le natif de San Gavino Monreale devra lutter et souffrir pendant 59,2 bornes pour rester à distance de tir du maillot rose. Sur ce chrono, vallonné sur la deuxième moitié, Aru pourrait perdre du temps sur Contador et Porte, mais il a déjà démontré par le passé qu'il savait limiter les dégâts sur ce type d'effort : sur 42 kilomètres, plus ou moins similaires, il avait perdu près de 3' sur Uran lors du Giro 2014. Après ce CLM, Aru retrouvera un terrain plus à sa convenance, dimanche, sur la dure étape qui amènera le peloton en haut de la Madonna di Campiglio, après 165 kilomètres en montagne. Sur cette 15e étape, il devrait être d'attaque, surtout qu'il aura passé le plus dur. Durant cette remontée vers le Trentin-Haut-Adige, les "Dai, Dai !" devraient donc ressortir de la plus belle manière des bouches des tifosi.

 

** : Richie Porte (Team Sky)

Pour le moment, Richie Porte se fait très discret sur ce Giro. Bon ou mauvais signe, les avis divergent. Actuellement 3e du classement général à 22'' du maillot rose, porté par Contador, le leader du Team Sky respecte et suit son plan. Durant les 9 premiers jours de compétition, Porte n'est pas passé à la ... porte. Vous l'aviez vu venir, mais c'est une chose à noter : Porte, qui a toujours eu un jour sans sur un Grand Tour, n'a, pour le moment, pas lâché du lest et est dans les temps. Son seul déboire date de Sanremo et du chrono par équipe, qui n'avait pas souri à son équipe, bien que spécialiste de la discipline. Sur cet effort collectif, Porte avait perdu 20'' sur la Tinkoff-Saxo de Contador. Les secondes manquantes sont à chercher dans les diverses bonifications qu'El Pistolero est allé chercher en renard des surfaces. Le reste du temps, Porte s'est (seulement) contenté de suivre les attaques de Contador et d'Aru, dans les arrivées décisives. Il a suivi et n'a pas perdu de temps sur ses deux rivaux. Et c'est bien l'essentiel !

Dimanche, avant l'arrivée à San Giorgio del Sannio, l'Australien a, cependant, montré qu'il avait les jambes pour faire mal au duo de tête. Il a, en effet, placé deux petites banderilles, qui ont pu rappeler, si le besoin demeurait, que Porte n'était pas n'importe qui. Et son grand début de saison classe le coureur. Vainqueur, successivement, de Paris-Nice, du Tour de Catalogne et du Tour de Trentin Melinda, Porte arrivait avec le moral et la forme. Sa première grosse semaine de course a sûrement entretenu le premier domaine cité et a réveillé le second mot dicté.

Pour le moment, impossible de contredire le fait que Porte a encore toutes ses chances dans la course au maillot rose. Même s'il s'est mis en retrait, volontairement ou non, et malgré son offensive de dimanche, qui montre une certaine montée en puissance, Porte n'a pas encore vraiment montré de quoi il était vraiment capable.

Pour cela, il attend peut-être le contre-le-montre de samedi. En règle générale, l'effort solitaire ne trompe pas et cette journée-là devrait nous en dire un peu plus sur le leader unique de la Sky. RP compte beaucoup sur ce chrono, sa grande spécialité, même s'il grimpe aussi bien qu'il roule. Après celui-ci, où il devrait avoir pour but de reprendre du temps à tous ses concurrents, Porte sera fixé sur son état de forme et entamera la grande étape montagnarde de dimanche avec certitude ou avec doute, selon le résultat de la veille. Dans la montée de la Madonna di Campiglio, Contador et Aru, plus grimpeurs que l'Australien, auront à coeur de le faire vaciller. Porte, qui se nourrit dans l'adversité et qui peut compter sur un bon coéquipier comme Konig, n'attend peut-être que cela pour profiter d'un éventuel marquage entre les, désormais, 2 grands favoris de l'épreuve italienne ? Le Giro devrait d'ailleurs être plus éclairci dans une semaine, lors de la seconde journée de repos, qui ne devrait pas faire de mal après une semaine de mise en bouche et avant la ligne droite finale et décisive ...

Classement général provisoire après l'étape 9

1ESPCONTADOR AlbertoTinkoff
2ITAARU FabioAstana Pro Team+ 3''
3AUSPORTE RichieTeam Ineos+ 22''
4ESPLANDA MEANA MikelAstana Pro Team+ 46''
5ITACATALDO DarioAstana Pro Team+ 1'16''
6CZEKREUZIGER RomanTinkoff+ 1'46''
7ITAVISCONTI GiovanniMovistar Team+ 2'02''
8COLURAN RigobertoDeceuninck-Quick Step+ 2'10''
9ITACARUSO DamianoCCC Team+ 2'20''
10COSAMADOR AndreyMovistar Team+ 2'24''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Alexis ROSE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui va remporter le Tour de France ?












Partenaires