Route - Franck Alaphilippe : «Continuer à entraîner Julian ? Si...»

Par Nicolas GAUTHIER le 30/11/2023 à 13:11. Mis à jour le 25/12/2023 à 07:36.
Route
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Entraîneur et membre à part entière de la Soudal Quick-Step depuis la saison 2020, Franck Alaphilippe ne figurera plus dans le staff du Wolfpack à partir du 1er janvier prochain 2024 ! Son contrat n'a pas été renouvelé, comme il l'avait confirmé fin novembre auprès de Cyclism'Actu"Oui, j'ai eu la confirmation de mon non-renouvellement par le patron de l'équipe, Patrick Lefevere, fin octobre-début novembre", a indiqué Franck Alaphilippe à Cyclism'Actu où il nous a également confié et révélé bon nombre de sujets dont son avenir personnel. Mais aussi la suite ou non de sa collaboration avec Julian Alaphilippe, son cousin, qu'il a toujours entraîné. Sans oublier aussi ses et/ou leurs deux dernières années compliquées vécues au sein de la formation de Lefevere. Entretien avec Franck Alaphilippe pour Cyclism'Actu : "celui sans qui le double champion du monde n'aurait jamais eu cette carrière", dixit Julian Alaphilippe.

Vidéo - Franck Alaphilippe et Soudal Quick-Step, c'est fini

 

"Il y a eu les tensions entre Patrick Lefevere et Julian, ce qui rendait ma situation un peu incertaine"

Franck Alaphilippe, vous attendiez-vous à ce non-renouvellement de contrat ou est-ce une grosse surprise ?

Je m'y attendais à moitié. Il y avait déjà eu une première alerte avec tout ce qui s'est passé autour de la fusion entre la Jumbo-Visma et la Soudal Quick-Step. Étant en fin de contrat, ça me mettait dans une situation plus que délicate. Ensuite, une fois qu'on a appris que la fusion ne se ferait pas, je n'étais pas spécialement plus serein, mais j'osais y croire. Après, il y a eu les tensions entre Patrick Lefevere et Julian (Alaphilippe), ce qui rendait ma situation un peu incertaine, donc je n'ai pas été hyper surpris.

 

Vous avez passé quatre ans au sein de la Soudal Quick-Step. Quel bilan faites-vous de votre passage dans cette équipe ?

Ça a été une expérience exceptionnelle. Le fait d'être complètement intégré à l'équipe m'a permis de côtoyer d'autres entraîneurs, de pouvoir échanger avec eux sur leurs méthodes d'entraînement. J'ai pu également suivre d'autres coureurs de haut niveau. J'ai vécu une très bonne expérience.

 

"Continuer à entraîner Julian ? Si l'équipe lui laisse l'opportunité de continuer avec moi..."

Que fera Franck Alaphilippe en 2024 ?

J'ai essayé de me retourner le plus rapidement possible sur d'autres équipes, mais vu la période à laquelle j'ai appris mon non-renouvellement, c'était compliqué puisque les autres équipes avaient finalisé leur staff au niveau des entraîneurs. Je me suis alors retrouvé un peu coincé. Après, je ne me ferme pas la porte et j'espère revenir chez les professionnels. C'est un domaine qui m'a vraiment bien plu et j'espère y revenir. Je crois en moi, je crois en mes compétences et je pense que je peux apporter à des équipes professionnelles ce que j'ai appris avec Julian et avec Soudal Quick-Step. J'espère donc retrouver une équipe en 2025. Pour ce qui est du court terme, j'étais en mise en disponibilité de la mairie de Saint-Amand-Montrond, là ou je réside. Je m'occupais d'un sport-études pour de jeunes cyclistes, donc je vais voir avec le maire de Saint-Amand si c'est possible de reprendre ma place.

 

Et allez-vous continuer à entraîner Julian Alaphilippe ?

Je suis son entraîneur jusqu'à fin décembre, et pour la suite, il y a actuellement des discussions avec l'équipe et avec Julian. Ce qui est sûr, c'est que je ne le laisserai jamais tomber, donc si l'équipe lui laisse l'opportunité de continuer avec moi... J'ai déjà discuté avec un directeur sportif de l'équipe et il pense que la meilleure solution pour Julian, c'est que je continue à l'entraîner.

 

"J'imagine qu'il (Julian Alaphilippe) a envie de continuer avec moi"

L'idée, c'est donc de revenir à ce que vous faisiez avant 2020 ?

Si l'équipe l'accepte et que ça ne pose pas de problème à Julian, ça pourrait se faire comme ça. Au vu des contacts que j'ai pu avoir, imposer un autre entraîneur à Julian ne semble pas être le chemin que veut prendre la Soudal Quick-Step concernant Julian, mais je ne sais pas encore ce qu'il va se passer au 1er janvier.

 

Vous et Julian, vous avez envie de continuer ensemble ?

Oui, bien sûr. Je l'ai toujours entraîné Julian, je le connais par coeur, je sais quand ça va et quand ça ne va pas. Après, c'est lui qui décidera. J'imagine qu'il a envie de continuer avec moi, mais le but, c'est qu'il soit le mieux possible. Ce qui est sûr en tout cas, et j'en ai déjà parlé avec Julian, c'est que je ne serai pas son deuxième entraîneur. Il faut un seul entraîneur.

 

"La saison 2023 de Julian ? Je savais qu'il n'allait pas être régulier"

Comment vous avez-vécu personnellement les deux dernières années compliquées vécues par Julian ?

C'est toujours difficile, mais il faut relativiser car dans une carrière de sportif de haut niveau, il y a toujours des problèmes. Physiquement et mentalement, ça a été une période compliquée pour Julian, avec toutes ses chutes et ses maladies. Il a fallu se réadapter et chercher des solutions, en sachant qu'on avait à chaque fois les raisons pour lesquelles ça ne marchait pas.

 

Au sortir d'une période comme celle-ci, en tant qu'entraîneur, vous-êtes vous demandé si vous étiez toujours la bonne personne pour entraîner Julian Alaphilippe ?

On peut se poser des questions si l'athlète est à 100%, mais là, ça n'était pas le cas et on sait pourquoi. Donc non, personnellement, je ne me suis pas remis en question.

 

Sur le plan physique et sur celui des pépins, sa saison 2023 a été moins compliquée qu'en 2022, en apparence du moins, donc comment expliquer ses performances en dents de scie ?

En début d'année, j'avais informé Julian par rapport à cela. Sa saison 2022 a été tellement catastrophique qu'il n'a jamais pu finir un cycle d'entraînement, un cycle de préparation. Que ce soit au début, au milieu ou à la fin d'un cycle, il lui est arrivé un problème à chaque fois. Il n'a donc jamais pu se construire et établir quelque chose de stable et régulier, en sachant que ça avait déjà un peu commencé en 2021, où il avait déjà connu des ennuis de santé. En raison de ses péripéties, ça faisait ainsi presque un an et demi que Julian n'avait pas eu un bon entraînement.

Et quand vous perdez un an et demi, vous ne pouvez pas rattraper cela en six mois de temps, c'est impossible. J'avais donc bien expliqué à Julian que ça allait être long, qu'il allait avoir des hauts et des bas en 2023. Je savais qu'il n'allait pas être régulier. Il s'était fixé des objectifs élevés, mais il savait que ça allait être compliqué. Sa saison 2023 a donc confirmé plus ou moins ce que j'imaginais. En revanche, il a pu bien travailler et arriver à finir ses cycles d'entraînement, même si on a constaté que ces données étaient bien inférieures à ce qu'elles étaient lors de ses meilleures années. Il faut du temps pour qu'il puisse retrouver son niveau.

 

"Il espère et croit toujours qu'il peut redevenir le grand Julian Alaphilippe"

Vous le sentez comment sur le plan mental à quelques semaines du début de la saison 2024 ?

Je le sens très bien. Il espère et croit toujours qu'il peut redevenir le grand Julian Alaphilippe, ce qui est plutôt important. Il est motivé, il se donne les moyens et il fait tout pour ça. Julian a fait toujours fait du vélo pour gagner des courses, donc de peu ou pas en gagner, ça ne lui convient pas. Après, on verra s'il parvient à retrouver son meilleur niveau, l'avenir nous le dira.

 

2023 a donc été l'année de la reconstruction... 2024 devrait être celle du retour de Julian Alaphilippe si tout va bien alors ?

Pour moi, oui. Sur le plan entraînement, il sera dans la continuité de ce qu'il a fait en 2023. Je pense qu'il lui fallait plus de temps pour retrouver son niveau. J'espère donc qu'il évoluera à un bon niveau.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ROUTE

Wout van Aert revient sur son vélo : "Presque à nouveau professionnel"

ROUTE

Miguel Indurain : "Tadej Pogacar essayera Giro et Tour, mais..."

ROUTE

Une équipe autrichienne candidate au statut ProTeam en 2025 ?

L'info en continu

09:08 Route Miguel Indurain : "Tadej Pogacar essayera Giro et Tour, mais..." 09:05 Tour de Romandie Maikel Zijlaard : "Le maillot jaune... Heureux de vivre ça" 08:45 Tour de Romandie Dorian Godon, 4e : "J'aurai pu aller plus vite mais..." 08:15 Tour d'Italie A J-10 du départ de Turin... le parcours du Giro d'Italia 07:45 Tour de Romandie Diffusion TV : quelle heure, quelle chaîne la 1ère étape ? 07:30 Route Wout van Aert revient sur son vélo : "Presque à nouveau professionnel" 07:07 Tour de Turquie Diffusion TV... quelle chaîne et quelle heure la 4e étape ? 07:00 Classement UCI Demi Vollering détrônée... Bardet à nouveau roi de France ! 23/04 Média Vos vidéos vélo sont sur Dailymotion Cyclism'Actu, abonnez-vous ! 23/04 Route Une équipe autrichienne candidate au statut ProTeam en 2025 ? 23/04 Tour de Romandie Lenny Martinez : "Mes ambitions sont un peu plus hautes" 23/04 Tour de Turquie Giovanni Lonardi: "Van Poppel déclassé ? Une décision juste" 23/04 Transfert Lorena Wiebes prolonge son histoire avec la Team SD Worx-Protime 23/04 Média Cyclism'Actu sans pub, sans pop-up, pour 9,99 euros et pour 1 an 23/04 Tour de France Femmes Lotte Kopecky a choisi... elle ne fera pas le Tour 23/04 Transfert Isaac Del Toro a prolongé avec UAE Team Emirates... jusqu'en 2029 23/04 Média Cyclism'Actu recherche nouveaux rédacteurs... pourquoi pas vous ? 23/04 Agenda Tour de Romandie, Turquie, Bretagne... le programme cette semaine 23/04 Liège-Bastogne-Liège Pogacar - Evenepoel... record explosé dans La Redoute 23/04 Route Vos pronostics Cyclism'Actu pour les courses WorldTour cette saison
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ

Nos Partenaires

Publicité AMS

Sondage

Quel Monument de 1ère partie de saison vous a le plus fait vibrer ?









Publicité
Publicité
-
-