Chronique - Guimard : «Le triplé de Pogacar au Tour ? Pas si sûr que ça»
Chronique
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Chronique - Guimard : «Le triplé de Pogacar au Tour ? Pas si sûr que ça»

Publié le par Clément LABAT-GEST

Cyrille Guimard, de retour pour sa chronique sur Cyclism'Actu ! Entre la terrible chute de Julian Alaphilippe (Quick-Step Alpha Vinyl), la prestigieuse victoire de Remco Evenepoel sur Liège-Bastogne-Liège et le retour au sommet de deux coureurs français, Romain Bardet (Team DSM) et Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), qui ont performé sur le Tour des Alpes... autant dire que l'actualité est chargée en cette fin du mois d'avril ! On avait ainsi besoin de l'analyse du Druide pour faire un point complet. Tout en évoquant également la 106e édition du Tour d'Italie qui débutera vendredi prochain, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France a livré son expertise sur ces nombreux sujets, et bien plus encore.

Vidéo - La chronique de Cyrille Guimard après Liège-Bastogne-Liège !

 

On retient quoi finalement de ce Liège-Bastogne-Liège 2022 ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

"Ce genre d'événements doit en permanence nous rappeler que le cyclisme est un sport dangereux"

Cyrille, que retenez-vous de Liège-Bastogne-Liège qui s'est disputé ce dimanche ? La victoire de Remco Evenepoel qui s'adjuge son premier Monument, la grave chute de Julian Alaphilippe ou l'émotion de Romain Bardet ?

Je crois qu'on retient tout. Il y a un très beau vainqueur et il y a ce drame de la chute que l'on rencontre malheureusement et dont on est parfois les témoins au cours d'une saison. Cela fait ainsi partie des risques, les minimiser c'est un devoir. Et il y a toute l'émotion derrière cette chute. Je pense que Romain (Bardet) a tout résumé, je crois que l'on ne peut pas ajouter autre chose... C'est aussi les risques que nous avons dans ce sport qui est un sport où la chute guette en permanence, soit par des erreurs ou fautes d'inattention d'un ou deux coureurs. Il y a également le manque de visibilité, il faut savoir que lorsqu'on est dans le peloton, à partir de la 15e-20e position, on est pratiquement en aveugle.

Donc oui, ce sont des choses dramatiques mais à part si on interdit les courses, il n'y aura plus ce genre d'événements. Ce n'est pas possible et pas souhaitable non plus. Il y a aussi d'autres sports où le risque est très présent. Ce qu'il faut quand même dire, c'est qu'on refuse le risque mais on l'accepte quand on prend le départ d'une course. On sait que l'on peut être victime d'une chute. Il y a deux ans, Evenepoel avait loupé un virage et était lourdement tombé... Ce genre d'événements doit en permanence nous rappeler que le cyclisme est un sport dangereux. Il faut essayer de mettre en place certains moyens adéquats pour éviter le plus possible ce genre d'événements, sachant que le risque zéro n'existe pas. Mais il est clair qu'il fallait réagir et j'apprécie le message de Romain.

 

"L'objectif Tour de France n'est pas trop dans la tête d'Alaphilippe aujourd'hui"

Le bilan est notamment lourd pour Julian Alaphilippe. À quoi faut-il s'attendre désormais ? Sa participation au Tour de France est clairement remise en cause...

Je ne suis pas médecin même si j'ai été confronté tout au long de ma carrière à des traumatismes liés aux chutes. On ne connaît pas le dossier. On a reçu un communiqué de la part de son équipe qui raconte beaucoup de choses mais qui n'est pas obligé de tout dire avec le secret médical. Une chose est certaine, c'est que ça a tapé fort et fait beaucoup de dégâts... Je pense que l'objectif Tour de France [1er-24 juillet, Ndlr] n'est pas trop dans sa tête aujourd'hui. C'est plutôt de se soigner. Je pense qu'au niveau des cadres de son équipe, on est plutôt dans cette démarche et puis on verra dans 15 jours pour voir comment les choses ont évolué. Mais s'il ne peut pas reprendre un entraînement normal avant le 1er juin, il est évident que sa participation au Tour sera remise en cause.

 

Pour revenir sur l'aspect sportif de Liège-Bastogne-Liège, Remco Evenepoel a-t-il décroché la victoire qui lui manquait dans sa carrière pour passer un cap supplémentaire ?

Je pense que c'est la victoire qui lui fallait pour effacer le Tour de Lombardie 2020. Avant sa lourde chute, il avait tout gagné en remportant quasiment toutes les courses par étapes de son programme. Il a été arrêté de très longs mois, avec la rééducation par la suite... L'an dernier, il reprend un petit peu trop tôt sur le Giro et puis il n'a pas les moyens physiques pour faire une bonne fin de saison 2021 et pour être à son niveau. Il lui a fallu un an avant de bien revenir, mais c'est vrai qu'en début de saison Evenepoel a "brouté". Il était présent mais on l'a vu lâcher dans certaines ascensions où il aurait pu faire la différence. Sur Liège, on a retrouvé le Remco d'avant sa chute. Son potentiel, il était là et il faut seulement qu'on puisse l'exploiter, l'entraîner, le préparer pour retrouver certaines qualités et c'est ce qu'il a retrouvé sur Liège.

 

"Les Classiques ? Ce qu'on peut retenir, c'est la baisse de régime de Quick-Step"

Remco Evenepoel est devenu le plus jeune vainqueur de Liège-Bastogne-Liège depuis 1968...

Maintenant, on peut remporter le Tour de France à moins de 23 ans. Avant les grands champions gagnaient le Tour à 23 ans, que ce soit Jacques Anquetil, Felice Gimondi, Eddy Merckx, Bernard Hinault, Laurent Fignon... Aujourd'hui, on peut gagner le Tour de France à 21 ans. Il y a un décalage au niveau des âges. Avant, on arrivait à 23 ans ou après 23 ans dans le peloton. Vous avez des coureurs aujourd'hui qui sont dans le peloton et dans le World Tour alors qu'ils sortent des juniors. J'ai envie de dire que l'être humain a progressé. La taille moyenne de la population a notamment augmenté lors des 30 dernières années, pratiquement de 20 centimètres. Les jeunes sont ainsi plus forts à 18-19 ans maintenant que les jeunes de 23 ans dans les années 1950, 1960, 1970, voire 1980.

 

Que retenez-vous de la période des Classiques ?

Sur la lancée de l'an dernier où les courses étaient de moins en moins contrôlables ainsi que les tactiques remises en cause, on peut dire que cela a continué cette saison. Ce qui a été important et ce qu'on peut retenir, c'est la baisse de régime de Quick-Step Alpha Vinyl même si Remco Evenepoel a remporté Liège-Bastogne-Liège. C'est quand même la seule course majeure qui a été gagnée par cette équipe en 2022. On attendait Wout Van Aert au top mais il a été en dessous après avoir attrapé le Covid. Plusieurs équipes avaient des coureurs qui n'étaient pas compétitifs en raison des bronchites, des grippes ou alors du Covid. Je crois d'ailleurs qu'il n'y a jamais eu autant de problèmes de santé dans les équipes. Donc, il est difficile de faire un véritable bilan. La seule chose que l'on peut dire, c'est qu'on a vécu de superbes courses.

 

"On a le retour au premier plan de Bardet et de Pinot sur un plan sportif"

La semaine dernière sur le Tour des Alpes, on a assisté à la première victoire de Thibaut Pinot après 1007 jours d'attente et celle de Romain Bardet sur le classement général. Que faut-il penser de ces succès ?

Ce qu'il faut retenir, c'est que les Français ont été bien présents avec également la victoire de Geoffroy Bouchard. Et bien entendu, on a le retour au premier plan de Romain Bardet et de Thibaut Pinot sur un plan sportif. La victoire de Thibaut est un succès qui va lui faire du bien à la tête et qui va lui permettre d'avoir un déclic pour retrouver l'envie de gagner. Concernant la victoire de Romain sur le général, elle a une autre saveur et n'a pas la même signification. Bardet était le plus fort de la course et Pinot était le plus fort de l'échappée. On ne peut pas mettre ces deux victoires sur un même plan. Mais symboliquement, c'est important pour les deux : Romain en avait besoin et Thibaut aussi.

 

Peut-on ainsi revoir du très bon Thibaut Pinot dans l'optique du Tour de France 2022 ?

Je l'espère ! Thibaut va avoir 32 ans dans un mois [le 29 mai prochain, Ndlr] et il est encore dans la force de l'âge. On va revoir du très bon Thibaut Pinot si lui en a envie aussi. Il faut qu'il reste dans cette trajectoire.

 

Quid de Romain Bardet alors que le 106e Giro approche (6-29 mai). Peut-il le gagner ?

Je n'ai pas vraiment regardé le parcours, ni les chronos qui restent toujours une épreuve difficile pour Romain. Il perd toujours un peu de temps sur les autres favoris. Je pense qu'avec sa sérénité, son sourire retrouvé et sa décontraction on peut avoir du grand Bardet sur le Tour d'Italie et peut-être même le même que l'on a connu sur le Tour de France lorsqu'il est monté deux fois sur le podium.

 

"Lenny Martinez, Romain Grégoire... ça fait du bien !"

Un mot sur les jeunes français qui marchent bien avec Lenny Martinez et Romain Grégoire par exemple...

Cela fait du bien qu'avec quelques années de retard on commence à avoir des coureurs qui arrivent sur le devant de la scène en ayant moins de 20 ans. Ce qu'a fait Lenny Martinez sur le Tour des Alpes, c'est quand même très rassurant. Il y avait quand même cinq étapes... Il n'a pas été en difficulté et a tenu son rang. Il fait un top 20 [14e du classement général, Ndlr], à 18 ans c'est quand même pas mal. Et puis il y a Romain Grégoire qui s'affirme un peu à chaque course. On l'avait un peu découvert sur un plan médiatique à l'occasion des championnats de France de cyclo-cross. Et là, il confirme avec trois succès dont Liège-Bastogne-Liège. Ce sont deux éléments qui se portent bien mais il y en a deux ou trois autres qui vont plutôt pas mal aussi.

 

"Le triplé pour Tadej Pogacar sur le Tour de France ? Je n'en suis pas si sûr que ça"

Les Classiques terminées, qu'attendre désormais de la deuxième partie de la saison avec le Giro et le Tour de France notamment ?

J'espère qu'elle sera à la hauteur de la première avec du suspense et des courses parfois très débridées. On rentre dans un autre système, celui des courses par étapes. Ce sont des épreuves différentes mais complémentaires avec celles que l'on vient de vivre. Le cyclisme a besoin des grandes classiques d'un jour et aussi des grandes courses par étapes dont les Grands Tours.

 

Tadej Pogacar va-t-il gagner un troisième Tour de France ?

Je n'en suis pas si sûr que ça. S'il continue dans cette trajectoire, Remco Evenepoel peut mettre en difficulté Tadej Pogacar. Mais fera-t-il le Tour ? Il y a désormais des points d'interrogation. Est-ce que Julian Alaphilippe sera en capacité de prendre le départ du Tour de France ? On n'a pas encore la réponse même si on le souhaite. Cela pourrait changer les objectifs de son équipe. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 
logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


L'info en continu

27/05 Tour de Norvège La 5e étape, un jour pour les sprinteurs-puncheurs ? 27/05 Tour d'Italie Alessandro Tonelli, 3e : "C'est une merveilleuse émotion" 27/05 Tour d'Italie La 20e étape, Hindley et Landa doivent attaquer Carapaz ! 27/05 Boucles de la Mayenne La 3e étape, les sprinteurs sont attendus 27/05 Tour d'Italie Mauro Schmid, 2e et énervé : "Un sprint pas équitable..." 27/05 Tour d'Italie Guillaume Martin, 7e : "Anecdotique mais ça fait plaisir" 27/05 Boucles de la Mayenne Benoit Cosnefroy : "J'ai couru à contre-temps..." 27/05 Tour de Norvège Marco Haller : "Je n'avais pas gagné depuis 2015 !" 27/05 Tour d'Italie Richard Carapaz : "Les forces étaient équilibrées..." 27/05 Tour du Pays de Vaud Henrik Pedersen fait coup double sur la 1ère étape 27/05 Tour d'Italie Koen Bouwman : "Gagner 2 étapes... je suis si heureux" 27/05 Alpes Isère Tour Victor Koretzky : "Cette victoire me fait du bien" 27/05 Tour d'Italie Jai Hindley : "Ce n'était pas une étape idéale pour moi" 27/05 Tour de la Mirabelle Vadic la 1ère étape, Ermenault toujours leader 27/05 Boucles de la Mayenne Benjamin Thomas : "Je m'épanouis sur ces courses" 27/05 RideLondon Classique Lorena Wiebes : "Faire le sprint que je voulais" 27/05 Tour de Norvège Marco Haller renaît sur la 4e étape, Kristoff 3e ! 27/05 Jeu Pronostiquez sur le 105e Giro et toutes les courses du WorldTour 27/05 Tour d'Italie Andrea Vendrame : "J'ai pris un petit peu peur" 27/05 Flèche du Sud Thibau Nys, vainqueur de la 3e étape et nouveau leader
fleche bas fleche haut
100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Tour d'Italie 2022
Carapaz RichardHindley Jai
1.52.6
Landa, MikelNibali Vincenzo
1375
Bilbao PelloBuchmann Emmanuel
125301
Clôture des paris le 29/05 à 14:00

Partenaires

pub Deporvillage Mai 2022
Publicité
Publicité

Sondage

Qui va remporter le Tour d'Italie dimanche ?








Publicité
-
-