Route
Route - Marc Madiot : 'Il y a les partenaires engagés et les autres' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Route - Marc Madiot : "Il y a les partenaires engagés et les autres"

Manager général de la Groupama-FDJ et président de la Ligue nationale de cyclisme (LNC), Marc Madiot tient une place importante dans le monde du cyclisme. Observateur attentif de la situation actuelle et des difficultés que la pandémie de coronavirus a révélées au grand jour, le Mayennais s'est exprimé dans le journal L'Equipe sur sa vision du modèle économique actuellement en vigueur dans son sport. "On connaissait déjà nos faiblesses avant, c'est juste qu'on ne les regardait pas. Notre mode de fonctionnement repose sur le sponsoring, et quand le sponsoring est en difficulté, c'est tout le milieu qui se retrouve au bord du gouffre", explique tout d'abord Marc Madiot.

Marc Madiot : "Ce n'est pas grave s'il y a embouteillage !"

Très vite rassuré par Groupama et la FDJ sur l'investissement de ses deux sponsors principaux - "Quand je vois la situation de l'équipe CCC, je me dis qu'en France, on est bien lotis. J'ai de la chance avec Groupama et FDJ, et je pense que Cofidis, qui est aussi propriétaire de son équipe, a la même sensibilité" - le double vainqueur de Paris-Roubaix (1985 et 1991) pointe en revanche du doigt les sponsors qui ne sont que de passage. "Il y a ceux qui sont vraiment engagés et ceux qui ne sont là que pour faire du business. Avec la pandémie, on a vite vu la différence. Les partenaires qui ne pensent qu'au retour sur investissement, ils n'ont eu aucun mal à enlever 10 ou 20 % de leur engagement. Un coup j'additionne, un coup je soustrais... ça s'arrête là", dénonce Marc Madiot.

 

"Si les coureurs arrêtent, il n'y a plus de course..."

Estimant que "si les grandes courses n'appartenaient pas à des privés, qu'on était propriétaires de ces événements et qu'on pouvait les réguler, ça changerait beaucoup la donne", le patron de Thibaut Pinot explique que seuls les coureurs pourraient provoquer une évolution du modèle économique actuel. "Si on veut que la Fédération ne soit plus à la rupture et que la Ligue arrête de vivoter, il faudrait une révolution. Il faudrait que les coureurs mettent le pied à terre [...] Pour les casques, par exemple, en 1991, on a fait la grève, et je peux te dire qu'on l'a enlevé le casque. De toute façon, si les coureurs arrêtent, il n'y a plus de course..."

 

"Peut-être que ça va un peu bouger à la marge, c'est tout"

"Mais parce que c'est dans la nature humaine, on va tranquillement retourner vers ce qu'on connaît, vers ce qu'on sait faire"poursuit-il. "Les grandes phrases, le monde d'après, les grands trucs... on se donne rendez-vous dans un an ou deux. Peut-être que ça va un peu bouger à la marge, c'est tout". Bien conscient donc que le monde du cyclisme ne changera fondamentalement pas après cette crise, Marc Madiot est en revanche persuadé que son sport restera bel et bien debout. "S'il y a bien une chose que cette crise a révélée, c'est que dans le vélo, on est viscéralement accrochés à notre truc. Quand tu as porté un dossard, tu es habitué à te battre [...] Le fait qu'on ait pu remettre en marche un calendrier souligne cette spécificité, propre au vélo".

 

"Si le cyclisme pro n'arrive pas à relancer, le cyclisme amateur va sombrer"

Sachant l'importance d'un redémarrage de la saison en août, Marc Madiot se projette également sur la saison 2021. Et ce avec un peu d'anxiété pour la base de la pyramide, à savoir le cyclisme amateur. "Ce qui va surtout être intéressant, c'est comment on va se relancer en 2021. Il ne va pas falloir lâcher le morceau. Et là, le cyclisme professionnel va avoir un rôle déterminant pour le cyclisme amateur : si nous, on n'arrive pas à relancer la machine et à avancer, le cyclisme amateur va sombrer. Pour une fois, ce sont les pros qui vont entraîner les amateurs, alors qu'en temps normal, c'est plutôt la base qui soutient la pyramide", conclut le président de la LNC.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

publicité

Sondage

Si Chris Froome quitte la Team Ineos, dans quelle équipe il pourrait aller ?



















publicité

Partenaires