Route - Bilan - Cofidis, elle Lafay sur le Tour et retrouve du crédit

Par Martin LARUELLE le 30/12/2023 à 12:03. Mis à jour le 02/01/2024 à 14:59.
Route - Bilan  - Cofidis, elle Lafay sur le Tour et retrouve du crédit
Route - Bilan
Photo : Sirotti

Dimanche 2 juillet, 17h20, San Sébastián. Victor Lafay franchit la ligne en levant les bras après avoir réalisé le coup du kilomètre pour piéger les stars de ce 110e Tour de France. Il met ainsi un terme à une période de 15 ans sans victoire pour Cofidis sur le Tour de France, depuis le succès de Sylvain Chavanel sur le Tour 2008. Si la saison de l'équipe nordiste devait se résumer en un instant, ce serait celui-là. Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, Ion Izagirre doublera la mise quelques jours plus tard lors de la 12e étape. Deux étapes après un vide de 15 ans, Cofidis a enfin chassé ses vieux démons. Mais il ne faut pas non plus que ce doublé soit l'arbre qui cache la forêt. Tout n'a pas été rose en 2023 pour l'équipe de Cédric Vasseurqui n'a accumulé que 14 bouquets cette saison, dont seulement 4 succès sur des épreuves WorldTour. Comment peut-on juger l'année de l'équipe Cofidis et que nous réservera 2024 ? Faisons le point ! 

Vidéo - La victoire de Lafay, le grand moment de la saison Cofidis

 

Des résultats mi-figue, mi-raisin

Au-delà de ses deux magnifiques bouquets sur la Grande Boucle, l'équipe Cofidis a également brillé sur le Tour d'Espagne avec la victoire de Jesus Herrada lors de la 11e étape. Et puis, son sprinteur Bryan Coquard a enfin obtenu sa première tant désirée lors d'une épreuve WorldTour en surclassant les sprinteurs lors d'une arrivée pour costauds au Tour Down Under. Mais au-delà de ces succès de prestige, l'équipe ne sera parvenue qu'à accumuler "seulement" 10 autres premières places, ce qui la situe au 15e rang des équipes WorldTour en termes de victoires - et même 22e en tenant compte de l'ensemble des formations UCI. Par contre, au niveau du désormais très important classement par points, l'équipe est parvenue à se donner un peu d'air par rapport à des formations comme Astana Qazaqstan ou Arkéa-Samsic, qui ont connu une saison compliquée. Le bilan reste donc bon, comme le résumait Cédric Vasseur à notre micro "Il y a ceux qui gagnent sur le Tour de France, et puis il y a les autres. Je nous donne donc une note de 8/10 pour cette année 2023". 

 

Des leaders trop peu présents

Cofidis comptait beaucoup sur ses leaders pour briller lors des grands rendez-vous fixés par l'équipe nordiste, ainsi que pour marquer de précieux points dans le cadre de la lutte pour le maintien en division WorldTour. Force est de constater que l'objectif n'est pas totalement atteint. Guillaume Martin n'a pas levé les bras cette saison et n'est parvenu à arracher que de justesse un top 10 au Tour de France lors de l'étape des Vosges, à la veille des Champs - Elysées, grâce à la chute de Sepp Kuss (Jumbo - Visma). Axel Zingle, après s'être révélé en 2022, n'est pas parvenu à réaliser son objectif de décrocher 6 bouquets, comme il nous l'avait confié en début de saison. Une seule petite victoire à son compteur, mais de nombreuses places d'honneur. Ce qui vient nuancer ce bilan à priori "négatif, car l'on sait ô combien il est difficile de lever les bras dans le peloton professionnel. Et puis, Bryan Coquard, malgré sa première en WorldTour, n'a décroché que 2 autres succès par la suite, tous les 2 lors du Région Pays de la Loire Tour, ce qui ne peut pas être considéré comme une grande réussite au vu de son talent. En résumé, les 3 leaders français ont réalisé une saison correcte, sans véritable coup d'éclat, et c'est sans doute une (petite) ombre au tableau de la solide saison du collectif Cofidis

 

Un mercato agité, mais positif ? 

L'équipe Cofidis a été très active sur le marché des transferts. Quelques coureurs importants quittent le navire et la perte la plus importante est sans doute celle de Victor Lafay. Il rejoint la concurrence directe, ayant signé dans la structure Decathlon AG2R La Mondiale. Au niveau des coureurs rapides, Cofidis perd également trois belles cartes avec Simone Consonni (Lidl - Trek), Davide Cimolai (Movistar Team) et Max Walscheid (Team Jayco AlUla). Néanmoins, Bryan Coquard ne devra pas pour autant se débrouiller seul la saison prochaine car la structure nordiste est parvenue à attirer les rapides Stanislaw Aniolkowski (Human Powered Health), Stefano Oldani (Alpecin - Deceuninck) et Milan Fretin (Team Flanders - Baloise) Niveau grimpeurs, Cofidis a également réalisée quelques jolies pioches en attirant Gorka Izagirre (Movistar Team), le frère d'Ion qui évoluait déjà sous les couleurs rouges et blanches, ainsi que Kenny Elissonde (Lidl - Trek), qui est "satisfait de rejoindre une équipe française mythique". Un mercato globalement positif donc, même si les leaders devront rehausser leur niveau de jeu l'année prochaine afin que Cofidis puisse continuer sa progression. 

 

Qu'attendre de 2024 ? 

Premièrement, l'équipe continuera à veiller à marquer suffisamment de points en vue d'assurer sa survie en WorldTour. On le sait, il est désormais parfois préférable d'avoir 2 coureurs dans le top 5 que de remporter la course lorsqu'on réfléchit uniquement en termes de points UCI. Et c'est une donnée parfaitement maitrisée par Cofidis qui, malgré son faible total de 14 victoires, se positionne tout de même à la 14e place du classement UCI avec une avance confortable sur l'équipe Arkéa - Samsic qui est la première équipe actuellement reléguée. Des coureurs comme Axel Zingle et Guillaume Martin restent donc essentiels pour Cofidis. Comme nous l'avons souligné plus haut, ils n'ont peut-être qu'une victoire à eux deux cette saison, mais ils sont les plus gros scoreurs de l'équipe avec Ion Izagirre

Deuxièmement, l'équipe tentera de répéter son superbe Tour de France en décrochant à nouveau au moins une victoire d'étape et en essayant de placer Guillaume Martin dans le top 10. La Vuelta est également un objectif important pour Cofidis, qui est l'un des principaux sponsors du Tour d'Espagne. Mais cette année est également une année olympique, à domicile qui plus est. On le sait, le collectif nordiste est attaché à la piste et compte en ses rangs un coureur qui pourrait bien briller sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines cet été. Benjamin Thomas se concentrera sans doute principalement sur cet objectif cette saison, et sera donc moins présent sur la route. Mais quel prestige et quelle publicité ce serait pour Cofidis s'il parvenait à remporter une médaille ! Le jeu en vaut clairement la chandelle. 

A LIRE AUSSI

ROUTE - BILAN

Le Team TotalEnergies, une année 2023 compliquée

ROUTE - BILAN

Année moyenne pour Groupama-FDJ... du renouveau en 2024 ?

ROUTE - BILAN

Bahrain Victorious en 2023... Gino Mäder doit être fier

L'info en continu

26/05 Média Vos vidéos vélo sont à voir et revoir sur Youtube Cyclism'Actu 26/05 Tour de France Plugge : "Jonas Vingegaard sur le Tour ? Il va bien, mais..." 26/05 Tour d'Italie Tadej Pogacar... on n'avait plus vu ça sur le Giro depuis 1965 26/05 Média Cyclism'Actu sans pub, sans pop-up... c'est 9,99 euros et pour 1 an 26/05 Tour d'Italie Jonathan Milan : "C'est la pire chose qui peut arriver" 26/05 Tour d'Italie Tadej Pogacar : "Il est difficile de décrire ce moment..." 26/05 Saint-Lary La statue de Poulidor, les mots de Van der Poel lus par Prudhomme 26/05 Tour d'Italie Tim Merlier : "Une victoire un peu étrange..." 26/05 Critérium du Dauphiné C'est dans 7 jours... le 76e Critérium du Dauphiné 26/05 Tour d'Italie Geraint Thomas : "Comment on court de nos jours..." 26/05 Route Matthew Brennan promu chez la Visma | Lease a Bike en 2025 26/05 RideLondon Classique Lorena Wiebes remporte la dernière étape et le général 26/05 Tour d'Italie Tim Merlier la 21e étape, Tadej Pogacar sacré à Rome 26/05 Boucles de la Mayenne Valentin Retailleau : "On fait une saison énorme..." 26/05 VTT Pauline Ferrand-Prévôt arrêtera le VTT à la fin de l'année 26/05 Tour du Pays de Vaud Paul Seixas remporte le général, Sparfel la 4e étape 26/05 Critérium du Dauphiné Evenepoel et Roglic en têtes d'affiche du Dauphiné 26/05 VTT - CDM Tom Pidcock triomphe sur le XCO de Nove Mesto et imite "PFP" 26/05 Média Les vidéos à voir et revoir sur Dailymotion Cyclism'Actu ! 26/05 Boucles de la Mayenne Valentin Retailleau la der, Alberto Bettiol le général
fleche bas fleche haut
Publicité PM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub STOP PUB
Publicité AMS

Sondage

L'ultra-domination de Tadej Pogacar a-t-elle gâché le 107e Giro ?







Publicité
Publicité
-
-