Route - Bernard Hinault : «L'Afrique regorge de talents»
Route
Photo : Tropicale Amissa Bongo

Route - Bernard Hinault : «L'Afrique regorge de talents»

 

La Tropicale Amissa Bongo vient de se conclure sur la victoire de l'ancien coureur tunisien d'Europcar, Rafaa Chtioui, la seconde victoire africaine en deux ans. Un an après le succès de l'Erythréen Natnael Berhane, cette victoire en a fait réagir plus d'un. Parmi eux on retrouve Bernard Hinault. Interrogé par Ouest France, le quadruple vainqueur du Tour de France pense que le cyclisme africain est en plein essor : " Ce sont de vrais athlètes, ils sont là pour gagner. Ces coureurs ont sûrement eu une vie difficile avant de devenir coureur. Ils ont envie de réussir par le sport, comme nous l'avons fait, il y a 60, 70 ans. Si vous devenez un athlète de haut niveau, vous pouvez améliorer votre quotidien. Ils réduisent l'écart et certains sont déjà coureurs chez nous en Europe. Natanael Berhane coureur chez Europcar l'avait prouvé, l'an dernier. Ce continent regorge de talents, ils avaient besoin d'équipements, ils les ont obtenus. Maintenant il leur faut de bons entraîneurs et des fédérations qui veulent les soutenir". [...] Selon moi, il n'y a pas un pays aujourd'hui, où il n'y a pas de courses cyclistes. Il faut maintenant penser à revoir, le calendrier international pour éviter aux coureurs de voyager sans cesse". 

L'ancien champion du monde s'exprime ensuite sur la sélection de l'équipe sud-africaine MTN-Qhubeka pour le prochain Tour de France : " Je regrette que cette équipe talentueuse, ne soit pas présente cette année sur la Tropicale. C'est une équipe sud-africaine, mais elle possède dans ses rangs des coureurs Erythréens, Rwandais, des coureurs qui ont été révélés par la Tropicale. Ce sont de véritables grimpeurs dont on pourra juger du talent sur le prochain Tour de France. MTN me rappelle un peu les grimpeurs colombiens venus sur la grande boucle dans les années 1980"

Interrogé ensuite par Ouest-France sur l'émergence d'un cyclisme asiatique, en particulier chinois. Le Blaireau demeure perplexe : "Il y avait une opération en vue des Jeux de Pékin, voilà 10-15 ans qui n'a jamais aboutie. La Chine ne voit pas en la bicyclette, un outil de loisir. Ils n'ont pas encore cette vision-là, le vélo est un outil de travail. Cela viendra mais il faudra un peu de temps. Le jour où la Chine s'y mettra, avec un milliard et demi d'habitants, elle pourra te sortir 1000 athlètes d'un coup. [...] Pourquoi seuls les blancs devraient s'imposer sur la Grande Boucle ?"


Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Lionel ROSIERE

logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité