Open de Suède - Audrey Cordon-Ragot, fière : «Un jour à savourer»
Open de Suède
Photo : @TrekSegafredo

Open de Suède - Audrey Cordon-Ragot, fière : «Un jour à savourer»

Publié le par Théo BOICHARD

Audrey Cordon-Ragot (Trek-Segafredo) a dû passer par toutes les émotions ce dimanche sur l'Open de Suède ou Postnord Vårgårda WestSweden. La championne de France a d'abord dû s'avouer vaincue par Marianne Vos (Jumbo-Visma), imbattable au sprint, avant d'être créditée de la victoire finale par l'UCI qui a sanctionné la Néerlandaise pour une position illégale en cours de course. La Française a même enchaîné un second succès en deux jours, puisque sa formation s'était imposée hier (samedi) sur le contre-la-montre par équipe, sans grande surprise, le quatuor Trek-Segafredo comptant alors également la spécialiste Ellen van Dijk. Dans le bon coup, battue au sprint puis déclarée vainqueure, Audrey Cordon-Ragot s'est exprimée longuement après ce nouveau doublé surprise.

Vidéo - L'UCI désavoue Vos, la couronne à Audrey Cordon-Ragot !

 

"Chapeau à Vos"

"Honnêtement, j'ai un sentiment mitigé. Je suis très heureuse de la course que j'ai faite et très fière de la performance de mes coéquipières. Nous avons montré notre force avec un travail d'équipe incroyable et mon rôle était de finaliser l'énorme travail qu'elles ont fait. C'est, pour moi, la chose la plus importante qui s'est passée aujourd'hui et ce que je retiendrai de cette course. De l'autre côté, c'est une situation étrange. Après la ligne d'arrivée, j'étais heureuse de ma deuxième place, et j'en suis encore fière. Je n'ai pas eu de regrets car j'ai été battue par la coureuse la plus forte du peloton à ce moment-là. Je n'étais absolument pas gênée d'être deuxième", a d'abord déclaré la championne de France sur route et en contre-la-montre Audrey Cordon-Ragot (32 ans) sur le site de sa formation.

"Mais ensuite, on m'a dit que j'étais la gagnante et que mon nom serait inscrit sur les palmarès. Chapeau à Marianne, car elle a été la première à reconnaître qu'une règle est une règle et à accepter la sanction. Je sens que ce jour, avec ma bonne performance et la victoire, même inattendue, c'est une bonne récompense pour les efforts et les sacrifices que j'ai faits depuis le début de l'année. Que je gagne ou non, je pense qu'aujourd'hui, c'est un jour à savourer. Je ne suis pas fière et heureuse parce que j'ai gagné, mais parce que moi et mon équipe avons roulé fort", a continué celle qui évolue depuis 2019 au sein de la formation néerlandaise Trek-Segafredo, et qui a donc apprécié la force collective de l'équipe qui a la main-mise sur les maillots nationaux et internationaux.

 

"Nous avons attaqué à chaque tour du circuit final"

"Lors du briefing de la matinée, nous avons convenu que nous aurions besoin d'une approche agressive pour avoir une chance de gagner contre des concurrentes fortes et en forme comme Vos et Wiebes. Nous devions adopter une stratégie différente. Je pense que nous avons fait un travail incroyable pour y arriver. A chaque tour du circuit final, nous avons attaqué, Ellen (van Dijk) et moi attendant les derniers tours. Dans l'avant-dernier tour, nous avons décidé de forcer le rythme dans la montée pour faire une vraie sélection. Et nous l'avons très bien fait. Le travail d'équipe nous a placé, Ellen et moi, dans un petit groupe avec les meilleures coureuses. Nous avons continué à attaquer, d'abord Ellen et ensuite ma tentative a été la bonne pour créer à nouveau un groupe de tête", a ensuite relaté la coéquière d'Elisa Balsamo, absente.

"Je me suis retrouvée dans l'échappée avec Marianne (Vos) et nous avons bien coopéré pour garder l'écart avec le peloton, contrairement à Georgi et Demay qui n'ont fait que suivre nos roues. L'attaque de Georgi dans les derniers kilomètres a fait tomber Demay et, à la fin, il y avait trois coureuses pour le sprint. Dans les derniers mètres avant de lancer le sprint, j'ai essayé de fermer la route à Vos. Franchement, je pensais que c'était mon seul moyen d'avoir une chance contre elle... mais Marianne est Marianne, et elle a gagné. Le reste de l'histoire, après la ligne d'arrivée, est déjà connu", a conclu la double vainqueure du Tour de Bretagne féminin (2013, 2019), qui abhorre la langue de bois mais montre visiblement extrêmement de respect envers Marianne Vos, grande perdante après sa démonstration du jour.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 
logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


L'info en continu

10:45 Mondiaux Le triplé de Remco Evenepoel... comme Bernard Hinault en 1980 10:33 Paris-Chauny Hugo Hofstetter : "J'ai failli tombé dans le final..." 10:20 Mondiaux Wout Van Aert : "J'aurais aimé être sur le podium avec eux..." 10:10 Paris-Chauny Dylan Groenewegen, 2e : "J'ai juste fait une erreur..." 09:47 Mondiaux Patrick Lefevere : "Evenepoel n'est pas comme les autres" 09:36 Mondiaux Evenepoel, van Vleuten... le récap de ces Mondiaux 2022 ! 09:24 Paris-Chauny Vaugrenard : "Arnaud Démare s'est retrouvé un peu isolé" 09:01 Agenda CRO Race, Tour de Vendée... le programme vélo de votre semaine 08:47 Justice Mathieu van der Poel condamné... il fait appel et peut rentrer 08:33 Dopage L'AMA a décidé d'interdire le Tramadol à partir de 2024 08:30 Mondiaux Boonen, Bettini... Evenepoel perpétue la tradition du Wolfpack 08:12 Jeu Vos pronostics sur toutes les courses WorldTour UCI de la saison 08:00 Mondiaux Eddy Merckx : "Utiliser tous les superlatifs, Remco le mérite" 07:53 Cro Race Kwiatkowski, Thomas, Viviani.. la sélection d'INEOS Grenadiers 07:07 Transfert Team BikeExchange-Jayco a recruté Zdenek Stybar pour 2023 07:00 Mondiaux Adrie van der Poel : "Je m'accroche aux mots de Mathieu... " 25/09 Média Avec Cyclism'Actu TV... retrouvez toutes vos vidéos vélo ! 25/09 Paris-Chauny Simone Consonni : "Ce succès, c'est un grand soulagement" 25/09 Mondiaux Remco Evenepoel bientôt honoré sur la Grand-Place de Bruxelles 25/09 Mondiaux Thomas Voeckler : "Il n'y avait rien à faire contre Evenepoel"
fleche bas fleche haut
100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Tour de France 2023
Vingegaard JonasPogacar Tadej
2.52.75
Roglic PrimozEvenepoel Remco
84
Thomas GeraintHindley Jai
3541
Clôture des paris le 23/07 à 17:00

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023

Partenaires

Publicité
Publicité

Sondage

Nouveau champion du monde, Remco Evenepoel doit-il participer au Tour de France 2023 ?







Publicité
Publicité
-
-