Mondiaux
Mondiaux - Andy Schleck : 'Van der Poel... l'homme à battre' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Mondiaux - Andy Schleck : "Van der Poel... l'homme à battre"

Avant le coup d'envoi des Championnats du monde dans le Yorkshire, Cyclism'Actu s'est entretenu avec Andy Schleck. Retraité depuis 2014, le Luxembourgeois a participé à trois éditions de la course au maillot arc-en-ciel pendant sa carrière. Le cadet de la fratrie Schleck livre son regard sur ce cru 2019, qui s'annonce aussi indécis que palpitant.

Van der Poel au printemps : "J'ai toujours eu la pression"

 

Andy, quel souvenir gardez-vous de vos participations aux Championnats du monde ?

Je n'ai pas trop de bons souvenirs. Pour moi, c'était un peu hors saison puisque je visais les classiques au printemps et le Tour de France. Je n'étais pas un coureur qui pouvait faire toute une saison. Être performant au printemps, sur le Tour et enchaîner avec les Championnats du monde, c'est compliqué. J'ai participé plusieurs fois mais je n'étais jamais en grande forme.

 

Comment vous allez vivre ces Mondiaux ? 

Je serai au Luxembourg. J'ai déjà réservé ma journée de dimanche dans le fauteuil, je suis assez curieux car c'est un Mondial très dur, de par la distance, presque 300 kilomètres, et le profil de la course. On connaît les coureurs en forme, on connaît les favoris. Je suis impatient de voir qui portera le maillot arc-en-ciel l'année prochaine.

 

Qui est votre favori ? 

Il y a trois grands favoris pour moi. D'abord Mathieu van der Poel, c'est l'homme à battre. Il est le plus fort en ce moment, il l'a prouvé à plusieurs reprises. Parmi les coureurs capables de tenir sa roue, je pense à Philippe Gilbert. Il a préparé les Championnats du monde à 100%, il est en forme et il l'a montré au Tour d'Espagne. On a aussi Sagan, qui est toujours fort lors des Mondiaux. Il a fait un camp d'entraînement en altitude aux Etats-Unis, spécialement pour préparer les Mondiaux. Ces trois-là sont mes favoris pour le podium.

 

Vous pensez que Philippe Gilbert sera le leader de l'équipe belge, malgré des cartes comme Greg Van Avermaet et Remco Evenepoel ?

Pour moi c'est sûr que Gilbert est le leader. Il a gagné des étapes vraiment à la pédale au Tour d'Espagne, c'est le plus fort en ce moment. C'est le n°1.

 

Quel regard portez-vous sur Remco Evenepoel, qui sera aussi engagé sur le contre-la-montre ?

Il peut peut-être monter sur le podium mais je ne pense pas qu'il va gagner.

 

Julian Alaphilippe sera le leader de l'équipe de France. Il fait lui aussi partie des favoris ? 

C'est difficile à dire, on ne l'a pas vu pendant un certain temps. Il a fait les courses au Canada, il n'a pas gagné mais il était présent. Je pense que ce sera très dur pour lui après son Tour de France, après ce qu'il a fait au mois de juillet. Il aura du mal à retrouver sa forme du printemps. Il est bien mais je pense qu'il lui manque un petit quelque chose, la distance ne va pas jouer en sa faveur. Même s'il n'a pas fait beaucoup de courses après le Tour, quand on fait un Tour comme celui qu'il a réalisé cette année, ça fatigue. 

 

Le tenant du titre Alejandro Valverde vient de réaliser une Vuelta exceptionnelle à 39 ans. Est-il capable de nous surprendre une fois encore ?

Il est sur la liste des candidats. C'est le coureur du peloton qui a le plus d'expérience aux Mondiaux. A mon souvenir, à part les deux années où il était suspendu, il a participé chaque année. En plus, l'Espagne dispose d'une équipe forte et si ça arrive en petit groupe, avec une vingtaine ou une trentaine de coureurs, il sera l'un des favoris. Cependant, je ne suis pas sûr qu'il puisse gagner de nouveau, il y a des coureurs qui ont de meilleures chances.

 

Alexey Lutsenko est très en forme en ce moment. Il a une belle carte à jouer ?

Oui mais le problème est qu'il n'a pas d'équipe. Il sera isolé, je pense que c'est le seul de son équipe qui finira la course. Il peut faire un classement, il est fort mais les pays qui n'ont pas beaucoup de coureurs sont handicapés. Bien sûr, Sagan a gagné trois Championnats du monde et il était toujours plus ou moins seul, mais c'est Sagan.

 

L'absence des oreillettes peut avoir une importance sur cette course ?

Non, je ne pense pas. Les Championnats du monde sont toujours particuliers, sur tous les aspects. On n'a pas la même équipe que d'habitude autour de soi puisqu'on court par nation par exemple. Je ne pense pas que l'absence d'oreillettes infuence la course, les coureurs sont très bien informés en général.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Le parcours du Tour de France 2020 vous plaît-il ?







Partenaires