JO - Paris 2024 - Tous les sites auront un plan B pour les transports

Par Cyclism'Actu le 20/12/2023 à 09:57. Mis à jour le 28/12/2023 à 07:56.
JO - Paris 2024
Photo : Île-de-France Mobilités

Paris 2024 a fait son brief la semaine dernière en présence des acteurs clés de la réussite du plan de transport des Jeux Olympiques et Paralympiques. "A l’été 2024, le système de transport doit permettre de desservir 41 sites de compétition olympiques (dont 25 sites franciliens), et 20 sites de compétition paralympiques (dont 17 sites franciliens) pendant 29 jours de compétitions" précise l'organisation des JO de Paris 2024. A 7 mois des Jeux olympiques, les organisateurs de Paris2024 ont donc présenté leur plan des transports pour les 500 000 spectateurs et participants chaque jour : "la réussite du plan de transport des Jeux est un véritable défi collectif, impliquant un très haut degré de coordination et d’anticipation avec les acteurs publics (Etat, les collectivités territoriales, les autorités régulatrices de transports, les opérateurs – IDFM, SNCF, RATP , ADP…) et les entreprises partenaires de Paris 2024 qui contribuent au plan de transport des Jeux (IDFM, SNCF, RATP, Toyota, Air France, Air Liquide, EDF)."

Vidéo - Où en est le COJO de Paris 2024, le point Estanguet fin 2023

 

On est donc où ? Le transport sera-t-il le hic des JO de Paris 2024 ? La maire de Paris, Anne Hidalgo avait fait part de ses inquiétudes. Le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojo) a affirmé le contraire lundi lors de son point presse. Pierre Cuneo, le Directeur des Mobilités et Transports de Paris 2024 a assuré que chaque site possédait deux solutions d’accès en transport, et donc au moins d’un "Plan B" en cas de problème. 

 

Selon Ile-de-France Mobilité, "un été moyen, le nombre de voyageurs transportés quotidiennement serait d’environ 5 millions en Ile-de-France et à Paris, soit 30% de moins qu’à la normale. Dans le même temps, le nombre de visiteurs et d’étrangers qui utiliseront les transports durant les Jeux a été estimé à 500 000 quotidien, soit 10% d’un trafic estival… dont les prévisions ne tiennent pas compte de la part supplémentaire de Parisiens et Franciliens qui, pour fuir les Jeux, déserteront la région. Selon ces chiffres, la tâche ne parait pas insurmontable." 

D’autant que les opérateurs promettent un plan de transport augmenté par rapport à un été normal. « Toutes les lignes olympiques seront à leur maximum, » assure ton chez IDF Mobilités. Chez Paris 2024, on se dit "confiant dans la capacité" à gérer les flux. D’autant que le Cojo a un atout : la connaissance à l’avance de prévisions de flux selon les sites ou même les lignes grâce aux horaires des compétitions, déjà inscrits dans le marbre. 

 

Ainsi, l’ouest parisien, entre Roland-Garros et le Parc des Princes, a été identifié comme potentiellement problématique à certains moments. Des bus complémentaires pourront alors être déployés sur ce secteur afin de soulager la ligne de métro desservant les deux stades. Pour IDF Mobilités, le flux maximum de spectateurs à gérer sera au Stade de France avec 60 000 personnes par heure, soit 1 000 à la minute. Trois gares, et même 4 bientôt avec la ligne 14, seront disponibles pour avaler cette capacité. 

L’alternative sera la "mobilité douce". En fait, le vélo. Des kilomètres de nouveaux tronçons de pistes cyclables sont en construction. Tous les sites olympiques seront accessible à deux-roues, même les plus éloignés comme Vaires-sur-Marne à l’est et Saint-Quentin-en-Yvelines à l’Ouest. Près de 20 000 places de stationnement seront installées, “sur tous les sites et sécurisés”. Velib doit ajouter 3000 vélos et créer des stations éphémères à coté des sites.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

JO - PARIS 2024

Charles Coste, le doyen, a fêté ses 100 ans à Bois-Colombes

JO - PARIS 2024

Les médailles des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris

JO - PARIS 2024

De nouveaux billets pour les JO de Paris 2024 sont en vente

L'info en continu

28/02 Route Le Vendée U domine le Challenge Raymond Poulidor, les résultats 28/02 Média S'abonner à la chaîne Youtube Cyclism'Actu pour revoir les vidéos vélo 28/02 Média La 2e saison de la série sur la Visma bientôt sur Amazon Prime Video 28/02 Trophée Laigueglia Lenny Martinez : "Ça rend les choses plus belles... " 28/02 Transfert Domenico Pozzovivo : "Cela ressemble à un scénario de film..." 28/02 Cyclo Sylvain Chavanel et Miguel Indurain en juin à l'Alpinum TotalEnergies 28/02 Média Gé Thomas soutient Alaphilippe : "Peut-être que Lefevere était ivre" 28/02 Tour de France Julian Alaphilippe : "Faire un podium n'a jamais été mon but" 28/02 Tour de Catalogne Parcours officiel et profils de la 103e Volta a Catalunya 28/02 Rétro Classiques Wout van Aert, l'émergence du champion en pleine apocalypse 28/02 Route L'Ardèche a honoré Christian Prudhomme au Salon de l'agriculture 28/02 Le Samyn des Dames Vittoria Guazzini : "C'est un grand soulagement" 28/02 Infirmerie Cecilie Uttrup Ludwig souffre d'une fracture après sa chute 28/02 Chronique Cyrille Guimard : "Lenny Martinez, il confirme son talent" 28/02 Trophée Laigueglia Andrea Vendrame : "Lenny Martinez était trop fort" 28/02 Trophée Laigueglia Louis Barré : "Je sens que je suis plus régulier" 28/02 Umag Trophy Matthew Brennan s'impose et imite Olav Kooij, Noa Isidore 2e 28/02 Strade Bianche La Movistar Team avec le deuxième de l'édition 2020 28/02 Transfert Magnus Sheffield prolonge chez INEOS Grenadiers jusqu'en 2026 28/02 Strade Bianche La Lidl-Trek avec Simmons, van Anrooij, Longo Borghini...
fleche bas fleche haut
Publicité RM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS

Sondage

Est-ce que les Strade Bianche devraient être un Monument ?









Publicité
Publicité
-
-