FFC - Le plan d'action de la FFC pour le Cyclisme Amateur français
FFC
Photo : @FFCyclisme

FFC - Le plan d'action de la FFC pour le Cyclisme Amateur français

Dans un communiqué de presse, la Fédération Française de Cyclisme (FFC) a proposé un plan d'action pour le cyclisme amateur, celui-ci accompagné d'un message fort : "Se réinventer oui, disparaître non !" Trois thématiques principales sont abordées : l'activité physique individuelle, l'activité des clubs et la compétition. Ce plan intervient à deux semaines du déconfinement de la population française, qui doit intervenir le 11 mai et quelques jours après que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en avant la pratique du vélo comme étant une activité de bien-être.

Vidéo - Marc Madiot : "Tenons nous prêt pour la suite"

Trois idées très fortes sont à retenir de la prise de position de l'instance dirigeante présidée par Michel Callot. Tout d'abord, elle demande à ce que "la pratique individuelle du cyclisme soit réintroduite dès le 11 mai", soit dès le début du déconfinement. Pour ce qui est des courses, la FFC souhaite "pouvoir organiser nos compétitions, dans le respect des mesures sanitaires définies par l’Etat, le plus rapidement possible". Et enfin, pour accompagner cette reprise des compétitions, la fédération annonce qu'elle s'attelle actuellement "à trouver de nouveaux formats d'épreuves qui pourront intégrer les contraintes sanitaires". Retrouvez l'intégralité du communiqué de presse diffusé par la FFC ci-dessous.

 

"Le cyclisme, sport individuel et majeur de l’été avec un plan en trois étapes"

"La Fédération Française de Cyclisme a adopté, depuis le début de la crise, une attitude exemplaire, responsable et citoyenne, qui s’est traduite par un soutien clair aux consignes gouvernementales. Ainsi, dès le 18 mars, la FFC a prôné auprès de ses membres et de ses licenciés la responsabilité pour que chacun fasse preuve de civisme et de discipline en interrompant sa pratique sportive du vélo à un moment où le pays entrait dans une crise sanitaire de grande ampleur et où, très naturellement, les pensées se sont tournées vers les soignants. Aujourd’hui, alors que notre gouvernement se concentre sur le plan de déconfinement, la FFC demande que le cyclisme, sport individuel et sport majeur de l’été, soit pris en considération dans un plan en trois étapes."

 

1) L'activité physique individuelle

"Le confinement, tel que l’a précisé le Président de la République, est prolongé en l’état jusqu’au 11 mai prochain et la doctrine de la Fédération Française de Cyclisme s’étend naturellement jusqu’à cette date. Pour autant, pendant cette période, la FFC et ses équipes travaillent sans relâche, avec force et conviction pour que notre discipline puisse être de nouveau pratiquée dès que le contexte sanitaire et réglementaire le permettra. Pour cela, et comme premier signe d’espoir pour nos licenciés, ainsi que pour l’ensemble des pratiquants, il est déterminant que la pratique individuelle du cyclisme puisse être réintroduite dès le 11 mai.

 

"Le vélo présente une opportunité de transformer en profondeur la mobilité dans notre pays"

"Il serait impensable que les restrictions de pratique individuelle du cyclisme puissent perdurer au-delà de cette date, à l’heure où de plus en plus de voix, comme celle de l’OMS, s’élèvent pour souligner les bienfaits de la pratique du vélo sur la santé publique. Cela constituerait une véritable discrimination vis-à-vis de notre sport alors, qu’au contraire, le vélo présente une opportunité sans précédent de transformer en profondeur et de manière pérenne la mobilité dans notre pays."


2 ) L'activité des clubs

"La réouverture de l’activité des clubs est un deuxième élément primordial pour préparer et réussir une reprise de la pratique. Nous croyons aux vertus éducatives du sport en général et du cyclisme en particulier qui placent au premier plan les valeurs associatives. Nous travaillons sur un plan d'accueil et notre objectif est de démontrer clairement qu’avec des gestes barrières facilement applicables et en respectant des mesures de distanciation sociale, il est possible de pratiquer le cyclisme, sans s’exposer soi-même ou exposer les autres à un risque de contamination. La FFC est également convaincue de pouvoir apporter par son réseau de clubs et avec son dispositif « savoir-rouler » un soutien fort aux actions qui seront mises en place pour accompagner le retour à l’école de nos enfants."


3) La compétition

"Le cyclisme est un sport de plein air, qui trouve son meilleur terrain de jeu pendant l’été. C’est à cette période que se déroule normalement, le Tour de France qui constitue un repère, un phare, pour tous nos licenciés et organisateurs de courses. Aussi, pour la reprise, et lorsqu’il sera temps, nous travaillons à trouver de nouveaux formats d'épreuves qui pourront intégrer les contraintes sanitaires."

 

"Un accompagnement de la relance de notre pays"

"Au même titre que d’autres secteurs d’activité, notre sport est au cœur de la vie sociale de notre pays. Ainsi, il contribue grandement au rayonnement, au dynamisme, et plus généralement à l’animation de nos territoires. A l’heure où notre pays se doit d’engager une dynamique de redressement économique, nos activités, à travers l’organisation de manifestations sportives, représentent un outil fort, immédiat et puissant d’accompagnement de la relance de notre pays."

 

"Commencer à reconstruire l’écosystème sinistré de la FFC"

"C’est pourquoi, il nous paraît fondamental de pouvoir organiser nos compétitions, dans le respect des mesures sanitaires définies par l’Etat, le plus rapidement possible. A travers ces manifestations, nous souhaitons redonner du rêve à nos compétiteurs, commencer à reconstruire l’écosystème sinistré de la Fédération Française de Cyclisme et tout simplement prendre notre part à l’élan que devra retrouver notre pays. Telles sont les conditions de la survie du sport cycliste en France, dont on peut simplement rappeler, à quel point il est ancré dans la culture populaire française et chevillé à ses territoires."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

09:02 Cyclo L'hommage à Nico Portal des Gascons Riders tout ce week-end ! 08:50 Route La Team Movistar attaquée en justice par José Luis Arrieta ? 08:38 Route G. Martin : "Cette année aurait pu être tellement meilleure..." 08:15 Route Le MPCC a organisé son assemblée générale cette semaine 08:00 Tour de France Madiot : "Pinot au départ... il y a de grandes chances" 07:53 Route Maxime Cam fera son retour dans les rangs amateurs l'an prochain 07:31 Route Une Coupe du monde de football tous les 2 ans inquiète l'UCI 07:06 Transfert Kristian Aasvold sera un coureur de la Rally Cycling en 2022 16/10 Média Toutes vos vidéos vélo sont à visionner sur Cyclism'Actu TV 16/10 Tour de France Femmes Le 1er Tour de France Femmes a son parcours 16/10 Infirmerie Bauke Mollema a subi une opération du poignet gauche 16/10 Tour de France Guimard : "Difficile de contredire Maître Hinault..." 16/10 Route Romain Grégoire va rejoindre La Conti Groupama-FDJ en 2022 16/10 Boucles de l'Aulne Madouas, Godon... Tout sur les Boucles de l'Aulne ! 16/10 Mont Ventoux Challenges La 1ère édition féminine se disputera en 2022 16/10 Sondage Le Tour de France 2022 et son parcours est parfait pour... ? 16/10 GP du Morbihan Arne Marit : "J'ai vu qu'il y avait une ouverture" 16/10 Tour de France Pour tout savoir sur la 109e édition de la Grande Boucle 16/10 Classique de Vénétie Alexey Lutsenko veut finir sa saison en beauté 16/10 GP du Morbihan Jérôme Pineau, énervé : "Coquard a fait une faute !"
Publicité

Sondage

Le parcours du Tour de France 2022, il est parfait pour qui ?



















Partenaires

Publicité
Publicité