Dopage
Dopage - Rudy Pevenage, l'ex-mentor de Jan Ullrich, livre ses secrets Photo : Sirotti

Dopage - Rudy Pevenage, l'ex-mentor de Jan Ullrich, livre ses secrets

Ancien directeur sportif de la Telekom ou de la Bianchi et surtout ancien mentor de Jan Ullrich, le vainqueur du Tour de France 1997, Rudy Pevenage fait l'objet d'une biographie qui est sorti mercredi en Allemagne et dans laquelle l'Allemand de 65 ans révèle beaucoup de secrets jusqu'ici bien cachées - "Je n’ai plus peur des réactions ou des remarques, je raconte beaucoup, beaucoup de choses dans cette biographie" - et dont certains d'entre eux ont été dévoilés en avant-première dans les colonnes d'AD.

Tour de France 2004 - La préparation de Jan Ullrich

 

La canette de coca "spéciale"

Pris en compagnie de son élève dans les méandres de l'Opération Puerto juste avant le départ du Tour de France 2006, Pevenage dévoile notamment certaines techniques permettant d'échapper aux contrôleurs antidopage ou aux descentes policières, comme lors du fameux Blitz de San Remo sur le Tour d'Italie 2001. "Dans la panique, j’ai oublié une canette de coca spéciale que j’avais mise au frigo. La canette était à double paroi et on pouvait la dévisser par le haut pour y mettre de la drogue et la stocker. Très pratique. La double paroi permettait de garder le contenu au frais et, de l’extérieur, il était impossible de la distinguer d’une véritable canette de coca", explique le Maillot Vert du Tour de France 1980.

 

"Les poches de sang étaient emballées dans des cartons de lait vides"

Aux côtés de Jan Ullrich durant toute la carrière du coureur allemand, Rudy Pevenage s'est également confié sur les manipulations effectuées avant le départ du Tour de France 2004 - qu'Ullrich terminera à la quatrième place - du côté de Liège. "Je réserve une chambre en Belgique et demande un frigo supplémentaire. Je reçois ensuite la visite de l’ancien vététiste Alberto León, que nous appelions “Ali Baba”. Avec les médecins José Luis Merino et Eufemiano Fuentes, nous avions établi une liste des coureurs à qui il devait rendre visite pendant le Tour. Il le faisait sur son VTT et avec son sac à dos. Ali Baba était un touriste à l’allure parfaite. Les poches de sang étaient soigneusement emballées dans des cartons de lait vides et scellées avec un code."

 

L'erreur du Tour d'Italie 2006

Très prudent durant cette période afin de n'éveiller aucun soupçon sur son poulain, l'ancien directeur sportif de la T-Mobile a également confié avoir fait une erreur lors du Tour d'Italie 2006, juste après la victoire d'Ullrich sur le contre-la-montre de Pontedera. "J'utilisais le téléphone portable de ma copine avec une carte prépayée. J'étais heureux et je voulais partager cela avec Eufemiano Fuentes, mais la carte téléphonique était vide. En raison de mon enthousiasme, je n'ai pas pu attendre et j'ai rapidement attrapé mon propre téléphone et appelé Fuentes. Mais ce n'était finalement pas très malin puisque les enquêteurs étaient justement en train de l'interroger. Ils ont alors pu avoir mon numéro", écrit un Rudy Pevenage qui affirme enfin "qu'à l'époque, il était très difficile de gagner quelque chose sans dopage."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui remportera le 78e Paris-Nice ?



















Partenaires