Coronavirus
Coronavirus - Carapaz a «le coeur brisé» par la situation en Équateur Photo : Sirotti

Coronavirus - Carapaz a «le coeur brisé» par la situation en Équateur

Les images parues il y a quelques jours des cadavres de personnes mortes du COVID-19 à l'abandon dans les rues de Guayaquil en Équateur ont marqué les esprits. Plus particulièrement celui de Richard Carapaz, héros national depuis sa victoire sur le Giro l'an passé, qui est très choqué de voir son pays souffrir ainsi : "Ça me brise le coeur de voir ce qui arrive dans mon pays, et dans le monde entier", a-t-il déclaré à la Gazzetta dello Sport"Tout le monde a vu ces images terribles, ça fait mal de voir ça. C'est même difficile de savoir quoi dire. Guayaquil est l'endroit le plus touché, c'est à environ 700 kilomètres d'où je suis mais c'est une ville très importante pour l'économie et le tourisme."

Richard Carapaz, le grand vainqueur du Tour d'Italie 2019

 

"On n'était pas prêt à affronter ce qu'il se passe"

"J'essaie de rester actif en faisant du home trainer, mais ce n'est pas facile parce qu'on ne sait pas quand on va reprendre. C'est même difficile d'imaginer la reprise et c'est clair que ce n'est pas le plus important pour le moment, la santé des gens prime. On n'était pas prêt à affronter ce qu'il se passe, aucun pays ne l'était. Je ne veux pas faire de polémique, maintenant le plus important c'est que nous fassions tous notre part pour empêcher le virus de se propager en respectant les régles", a ajouté Carapaz. "Heureusement, il y a peu de cas où je vis. Mes parents sont à côté et tout le monde va bien. Je réfléchis à comment aider en apportant de la nourriture aux gens qui ont perdu leur travail. Ce n'est peut-être pas grand chose mais ça peut faire une grande différence."

 

"Le monde a changé"

Recruté par l'équipe INEOS cette année, Carapaz aurait dû défendre son titre sur le Tour d'Italie en mai, mais le Giro a été reporté. "J'avais hâte de défendre mon titre et à la même époque l'an passé on se préparait pour le Giro. Je devais faire le Tour des Alpes mais maintenant on ne sait même pas quand on sera de retour dans le peloton. Le monde a changé. Ce n'est pas facile mais il faut essayer d'être optimiste et penser que les choses vont lentement revenir à la normale si on fait tous notre part. Je pense qu'on peut sortir de cette situation, donc je me force à être optimiste", a conclu l'Équatorien.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts

Publicité

Sondage

Romain Bardet doit-il quitter AG2R La Mondiale à la fin de la saison ?







Publicité

Partenaires

Publicité