Tour de France
Photo : Sirotti

Tour de France - Jumbo-Visma et Primoz Roglic... une malédiction à briser

Publié le par Clément LABAT-GEST

Il a pratiquement tout remporté dans sa carrière. La Vuelta, Liège-Bastogne-Liège, Paris-Nice... Primoz Roglic (32 ans) gagne partout où il passe. Tel un ouragan. Un ogre. Un Cannibale. Mais une course se refuse toujours à lui : le Tour de France. En quatre participations à la Grande Boucle, l'ancien sauteur à ski a tout connu sauf la victoire : vainqueur d'étape surprise en 2017, révélation l'année d'après en terminant à la 4e place du général, puis dauphin malheureux en 2020 et enfin un abandon l'an dernier. Désormais, le Slovène, en confiance avec son succès sur le Critérium du Dauphiné, vise la victoire, ce qui constituerait également et étrangement une première pour son équipe, Jumbo-Visma.

Vidéo - Primoz Roglic est "prêt" pour le Tour de France 2022 !

 

Primoz Roglic : un roi sans couronne !

L'image qui nous vient directement en tête lorsqu'on évoque Primoz Roglic et le Tour de France, c'est ce fameux contre-la-montre de La Planche des Belles Filles à l'occasion de la Grande Boucle 2020. Alors en tête du classement général, avec une belle avance de 57 secondes, le natif de Trbovlje n'est pas parvenu à résister à l'ouragan Pogacar et a craqué sur l'avant-dernière étape. L'ancien champion de Slovénie a ainsi vu s'envoler ses espoirs de monter sur la plus haute marche du podium qui lui tendait pourtant les bras après avoir maîtrisé la course du début jusqu'à la (presque) fin.

Celui qui s'était pratiquement découvert une passion pour la montagne en remportant une étape sur le Tour 2017 parvenait tout de même à accrocher une belle 2e place, ce qui constituait pour lui un premier podium sur la Grande Boucle. Mais il lui a fallu du temps pour digérer cet échec. D'autant que l'année dernière, Primoz Roglic n'avait pas pu défendre ses chances en raison d'une chute survenue lors de la 3e étape. Il avait ainsi abandonné quelques jours plus tard, laissant le champ libre à Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates) de remporter un deuxième Tour de France.

 

À l'occasion de la 109e édition, le triple vainqueur de La Vuelta, qui avait pris la 4e place du classement général en 2018, devra de nouveau se mesurer à son compatriote. Mais comme un signe du destin. En 2022, le leader de Jumbo-Visma a remporté deux courses françaises majeures du calendrier : Paris-Nice et le Critérium du Dauphiné. Ces deux courses se refusaient à lui depuis quelques années. Peut-être le symbole que la chance va enfin basculer en sa faveur. Que la roue va tourner du bon côté...

Une chose est sûre : l'ancien sauteur à ski, qui complète ainsi son incroyable palmarès (Liège-Bastogne-Liège, Tour du Pays-basque, Tirreno-Adriatico...), croit en ses chances de succès sur la plus grande épreuve du monde. "Finalement, je gagne en France !  On peut voir que les choses vont dans la bonne direction, nous pouvons être confiants pour la suite. Il reste maintenant encore un peu de travail à faire pour être prêt pour le Tour", déclarait Primoz Roglic après sa victoire finale sur le Critérium du Dauphiné. Le Slovène pourra également compter sur une équipe solide pour (enfin) avoir sa couronne sur le Tour de France.

 

Jumbo-Visma, une anomalie à réparer...

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'équipe Jumbo-Visma, créée en 1984 (anciennement Rabobank ou Belkin), n'a jamais réussi à placer un coureur sur la plus haute marche du podium de la Grande Boucle. Denis Menchov, Bauke MollemaRobert Gesink, Steven KruijswijkPrimoz Roglic... ils ont tous essayé mais personne n'est parvenu à réparer cette anomalie. 2022 sera-t-elle la bonne année pour l'écurie néerlandaise qui compte cinq victoires sur les épreuves de trois semaines ? À en croire les récents résultats obtenus sur le Tour de France (un coureur placé sur le podium lors des trois dernières éditions), la formation du World Tour se rapproche de ce jour de gloire.

Une chose est certaine : l'équipe Jumbo-Visma sera l'une des plus solides sélections sur le papier. Il suffit juste de regarder la domination des "Abeilles" lors du Dauphiné 2022. Primoz Roglic, Jonas Vingegaard, Wout Van Aert... l'écurie du World Tour pourra s'appuyer sur des coureurs expérimentés et complets. Et même si le premier cité devrait être le leader désigné, le Danois - 2e du Tour de France 2021 - possède également des atouts pour jouer le classement général de la Grande Boucle. En tout cas, il se sent prêt à suppléer son leader comme il l'avait fait l'an dernier. Et avec succès puisqu'il avait notamment fait mal à Tadej Pogacar sur les pentes du Mont Ventoux.

 

"Pour être honnête, ça va être compliqué pour nous de faire 1 et 2 sur le Tour de France, le niveau sera encore plus élevé, mais on va y aller avec l'espoir de voir l'un d'entre nous gagner le Tour", expliquait Jonas Vingegaard à l'issue du Critérium du Dauphiné. Mais même avec une équipe solide, la formation Jumbo-Visma n'est pas à l'abri d'un retournement de situation. Comme en 2020... Un mauvais souvenir que l'écurie de Merijn Zeeman souhaite oublier. Et dès cette année avec une victoire finale pour l'un de ses coureurs, le dimanche 24 juillet sur les Champs-Elysées. Histoire de réparer l'anomalie qui dure depuis près de 40 ans...

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

TOUR DE FRANCE

Le départ du Tour 2024... 6,5 millions d'euros de budget

TOUR DE FRANCE

Martinez, Bernal, Rodriguez... INEOS avance ses pions

TOUR DE FRANCE

Mark Cavendish : "Le record ? Ce n'est pas si important"

Publicité

L'info en continu

07:53 UAE Tour Femmes J-1... les formations engagées sur l'UAE Tour Femmes 07:30 Route Muscat, Tour d'Oman... Astana Qazaqstan avec Mark Cavendish 07:07 Paris-Nice J-25 avant Paris-Nice 2023... les formations engagées 07/02 Média Toutes vos vidéos de vélo se trouvent sur Cyclism'Actu TV 07/02 Route Liane Lippert : "Je voulais plus d'opportunités de m'illustrer" 07/02 Tour de l'Algarve Jakobsen, Pidcock, Hindley... les stars au départ 07/02 Tour d'Oman Van Avermaet, Bouchard... la sélection d'AG2R Citroën 07/02 Cyclo-cross Pauwels Sauzen prolonge son partenariat jusqu'en 2025 07/02 Tour de France Le départ du Tour 2024... 6,5 millions d'euros de budget 07/02 UAE Tour Evenepoel, Yates, Ewan... les têtes d'affiche de l'UAE Tour 07/02 Route Daniel Felipe Martinez, son programme avant le Tour de France 07/02 Justice De lourdes peines pour les auteurs du braquage de Cavendish 07/02 Route Jérôme Pineau : "C'est trop tôt... mais oui, je m'exprimerai" 07/02 Média Pas de pub sur Cyclism'Actu... c'est 9,99 euros par an seulement 07/02 Route Une reprise au Portugal et en Espagne pour Arnaud Démare ? 07/02 Agenda Les Europe sur piste, Oman, Murcie... l'agenda de votre semaine 07/02 Piste - Europe J-1 avant le début des Championnats d'Europe en Suisse 07/02 Média Philippe Gilbert va endosser le rôle de consultant pour Eurosport 07/02 Classement UCI Bilbao nouveau membre du top 5 mondial, Pogacar en tête 07/02 Route Mark Cavendish : "Je me sens respecté chez Astana Qazaqstan"
fleche bas fleche haut

Nos Partenaires

pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS
Publicité RM

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023
Publicité TMZ

Sondage

Qui vous impressionne le plus en ce début de saison ?













Publicité
Publicité
-
-