Tour des Flandres - Légende, Passion, Ferveur... le Ronde van Vlaanderen

Par Arnaud ROSSOMME le 29/03/2023 à 21:26. Mis à jour le 02/04/2023 à 12:11.
Tour des Flandres - Légende, Passion, Ferveur... le Ronde van Vlaanderen
Photo : @RondeVlaanderen

Le Tour des Flandres, c'est plus qu'une course de vélo, c'est un mythe ... Un mythe pour lequel toute une région, tout un pays, se passionne depuis plus de 100 ans. Dès l’Omloop Het Nieuwsblad, l’excitation et l’engouement suscités par les classiques flandriennes ne font que monter, jusqu’au premier dimanche d’avril. Une épreuve qui déchaine les passions, dans le cœur mondial du vélo. Une ferveur inimaginable tout au long du parcours. Une proximité avec les coureurs au maximum de leur effort que l’on ne peut retrouver nulle part ailleurs. Imaginez-vous, plus d’un million et demi de personnes, venues du monde entier, massées le long des 260 kilomètres que compte le parcours, et la plupart dans les différentes côtes.

Vidéo - Wout Van Aert et les Jumbo-Visma en reco du Ronde ce jeudi !

 

Qui va remporter le Tour des Flandres 2023 ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

 

Koppenberg, Vieux Quaremont, Paterberg : autant de côtes mythiques du Tour des Flandres

Ces bergs, justement, sont la particularité de ce tracé. Nombre d’entre eux sont courts, raides, étroits, revêtus de pavés, souvent mauvais, qui compliquent encore la tâche de tous ceux qui veulent s’y attaquer. La répétition des ascensions, couplée à l’importance extrême du placement avant chacune d’elle, donne à cette course une difficulté et une nervosité inégalable. Plusieurs de ces bergs sont mythiques : le Taaienberg, où Tom Boonen avait l’habitude de se tester, le terrible Koppenberg, avec son passage à 22%, le Vieux Quaremont, plus longue côte du parcours, où des dizaines de milliers de supporters viennent acclamer les champions, et bien sur le Paterberg, juge de paix du Tour des Flandres depuis 2012, 360 mètres à 12,6% de pente moyenne. Pour tous les amoureux du vélo, ce sont des endroits incontournables, qui transpirent la passion partagée de génération en génération. Bref, ça pue le vélo, le pur, le dur.

 

De nombreuses légendes du cyclisme ont triomphé du Ronde

Créée en 1913, cette épreuve en sera ce dimanche à sa 107e édition. Au palmarès, six coureurs se partagent le record de victoires, trois : les belges Achiel Buysse (1940, 1941 et 1943), Eric Leman (1970, 1972 et 1973), Johan Museeuw (1993, 1995 et 1998) et Tom Boonen (2005, 2006 et 2012), l'italien Fiorenzo Magni (1949, 1950 et 1951, le seul à avoir réussi le triplé), et le suisse Fabian Cancellara (2006, 2010 et 2013). Mathieu van der Poel pourrait rejoindre ce club très fermé en cas de victoire dimanche. De nombreuses autres légendes du cyclisme ont également leur nom au palmarès. Briek Schotte, surnommé "le dernier flandrien", de par sa force et sa résistance surhumaine à la douleur, Rik Van Steenbergen, Rik Van Looy, Eddy Merckx, Roger De Vlaeminck, Jan Raas, Adrie van der Poel, Moreno Argentin, Michele Bartoli ou encore Peter Sagan. Par contre, le Ronde a très peu souri aux coureurs français dans l'histoire, seulement trois d'entre eux ont triomphé : Louison Bobet en 1955, Jean Forestier en 1956 et Jacky Durand en 1992.

 

Des récentes éditions qui ont marqué l'histoire

Plusieurs éditions du Ronde ont marqué les esprits, notamment celle du 7 avril 1985 et la victoire d’Eric Vanderaerden, dans des conditions apocalyptiques, où seuls 24 coureurs sur les 173 partants rejoindront l'arrivée, le froid, la pluie et le vent ayant eu raison d'une grande partie du peloton. Ou celle de 1992, et la folle épopée de Jacky Durand, dernier rescapé de l’échappée matinale et qui s’imposa en solitaire.

 

4 avril 2010 : Tom Boonen contre Fabian Cancellara

Mais l’un des Tour des Flandres les plus mémorables est celui de 2010. Les deux grands spécialistes des classiques pavées, Tom Boonen et Fabian Cancellara, sont les grands favoris. Ils passent à l'attaque dans le Molenberg, à 45 kilomètres de l'arrivée, personne ne parvient à prendre leur roue. Les kilomètres défilent, les deux champions collaborent parfaitement et leur avance ne fait que croitre. Tout va se jouer dans le Mur de Grammont, alors placé à une quinzaine de kilomètres de la ligne. Tout le monde se demande quelle va être l’attitude des deux champions, vont-ils se regarder ? Vont-ils s’attaquer ? La réponse ne se fait pas attendre. Dans les passages les plus raides du Mur, le champion de Suisse place un démarrage fulgurant, auquel le champion de Belgique ne parvient pas à répondre. En spécialiste de l’effort en solitaire, Fabian Cancellara avale les seize derniers kilomètres, et s'impose à Meerbeke pour la deuxième fois de sa carrière. Tom Boonen termine deuxième, et Philippe Gilbert, qui visait alors plutôt les classiques ardennaises, vient compléter un podium royal.

 

2 avril 2017 : le raid solitaire de Philippe Gilbert

La deuxième édition dont je voudrais vous parler concerne justement Philippe Gilbert, sept ans plus tard. Maillot de champion de Belgique sur le dos, le coureur de Remouchamps nous a offert ce jour-là un raid solitaire digne des plus grands. A 95 kilomètres de la ligne, dans le Mur de Grammont, il crée une première sélection en compagnie de Tom Boonen, qui est son équipier chez Quick-Step Floors et qui dispute à cette occasion son dernier Ronde. Peter Sagan et Greg Van Avermaet, deux des grands favoris, sont piégés. Vient alors le premier enchainement Vieux Quaremont - Paterberg, à une cinquantaine de bornes d'Audernarde. Gilbert décide d'accélérer, voyant le groupe des poursuivants sur le point de faire la jonction. Il vole véritablement sur les pavés. Aucun membre de son groupe n’est assez costaud pour l’accompagner, Gilbert est parti seul, alors qu’il reste plus d’une heure de course à disputer. Une pure folie pense-t-on alors. Koppenberg, Steenbeekdries, Taaienberg, Kruisberg, les difficultés s’enchainent, et le coureur de la Quick-Step Floors ne faiblit pas, son avantage restant aux alentours de la minute durant de nombreux kilomètres.

 

Vient alors l'ultime ascension du Vieux Quaremont. Avec un braquet énorme, Gilbert écrase les pédales, porté par une foule en délire. Mais derrière, Sagan et Van Avermaet sont sortis sur les pavés, seulement accompagnés d'Oliver Naesen. Gilbert ne saura pas résister, ce n’est pas possible, pense-t-on. Mais c’est alors que la course bascule : Peter Sagan, en tête de ce trio, accroche une barrière et tombe, entrainant Van Avermaet et Naesen dans sa chute. "Ils sont tombés tous les trois", s’écrient les commentateurs du monde entier. Philippe Gilbert ne peut plus être rejoint, il va gagner ce Tour des Flandres 2017. On ne saura jamais si ces trois coureurs auraient rattrapé Gilbert sans cette chute, mais une certitude, ce jour-là, le sanglier des Ardennes était dans un état de grâce, rien ne pouvait lui arriver. A 36 ans, Philippe Gilbert remporte son troisième monument différent, après le Tour de Lombardie en 2009 et 2010 et Liège-Bastogne-Liège en 2011.

 

Qui pour remporter la 107e édition ce dimanche ?

En ce qui concerne cette 107e édition du Tour des Flandres, une chose est sûre : tous les ingrédients sont réunis pour assister à une course qui restera dans les annales. La génération actuelle d’abord, qui regorge de coureurs exceptionnels, notamment les "trois fantastiques", Wout van Aert (Jumbo-Visma), Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), auxquels on pourrait rajouter un Tom Pidcock (INEOS Grenadiers) ou un Julian Alaphilippe (Soudal-QuickStep). L’enthousiasme et la passion dévorante du public ensuite. Et enfin, le parcours, qui permet de « faire la course » à tout moment. Alors, ce Ronde du 2 avril 2023 entrera-t-il dans la légende ? Réponse ce dimanche vers 16 heures 30, sur la Minderbroedersstraat d’Audenarde.

A LIRE AUSSI

TOUR DES FLANDRES

Aless De Bock s'impose en solitaire sur le Ronde Juniors

TOUR DES FLANDRES

La Française Célia Gery a gagné le Ronde en Juniors

TOUR DES FLANDRES

Mads Pedersen et son mea culpa : "J'ai couru bêtement"

L'info en continu

21:36 Chronique Daniel Mangeas, ses 50e et derniers France: "Venez faire la fête" 21:06 Tour de France Pogacar, Ayuso, Yates... UAE Team Emirates sur le Tour 20:33 Tour de France Nouvelle collection aux sommets avec la Gamme Maillot Jaune 20:00 Route - France Parcours, profil, favoris... les Championnats de France 2024 19:33 Route France, Slovaquie... le programme de Julian Alaphilippe avant les JO 19:28 Route France, Italie, Belgique, Espagne... tous les champions nationaux 18:44 Tour d'Autriche Profil et parcours du Tour d'Autriche... du 2 au 7 juillet 18:00 Route - Suisse Noemi Rüegg titrée sur les Championnats de Suisse 17:31 Route - Italie Elisa Longo Borghini conserve son titre... le 5e ! 16:57 Route Une coureuse américaine décide d'interrompre sa carrière à 29 ans 16:30 Route - France Juliette Labous : "La première fois que j'ai couru juste..." 16:17 Media Web 9,99 euros, 1 an... pour Cyclism'Actu sans pop up et sans pub 16:01 VTT - CDM Tom Pidcock gagne la short-track de Crans-Montana, les Bleus loin 15:33 Route - Allemagne Franziska Koch prive Liane Lippert du hat-trick 15:13 Route - Espagne David De la Cruz, sacré sur le chrono : "Heureux et fier" 14:45 Route - France Juliette Labous championne de France... la FDJ-Suez battue 13:50 Route - Portugal Antonio Morgado champion du Portugal sur le chrono 13:26 Route - Espagne Usoa Ostolaza enchaîne et devient championne d'Espagne 13:01 Dopage L'équipe EF Education-EasyPost a résilié le contrat d'Andrea Piccolo 12:49 Route Grace Brown, vainqueure de Liège, va prendre sa retraite fin 2024
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ
Publicité PM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub STOP PUB

Sondage

Jonas Vingegaard sera-t-il le principal rival de Tadej Pogacar sur le Tour ?







Publicité
Publicité
-
-