Faun-Ardèche Classic
Faun-Ardèche Classic - L'incroyable exploit de Rémi Cavagna Photo : @deceuninck_qst

Faun-Ardèche Classic - L'incroyable exploit de Rémi Cavagna

Dans des conditions climatiques dantesques, Rémi Cavagna (Deceuninck - Quick Step) a réalisé un véritable exploit sur la Faun-Ardèche Classic. Parti dans l'échappée dès les premiers instants de la course, le TGV de Clermont-Ferrand a ensuite fait les 50 derniers kilomètres en solitaire et a résisté au retour des favoris au terme d'un raid dont il a le secret. Au final, il s'est imposé avec près de 3 minutes d'avance sur Tanel Kangert (EF Pro Cycling), qui a réglé au sprint Guillaume Martin (Cofidis) pour la 2e place.

Rémi Cavagna remporte la Faun-Ardèche Classic 2020

À l'attaque dans le final, Warren Barguil (Arkéa-Samsic) n'a pas tenu la distance mais a tout de même pris une encourageante 4e place, quelques secondes derrière Kangert et Martin. Mais loin, très loin de Rémi Cavagna, qui a écoeuré toute la concurrence sur cette Classic Faun-Ardèche qui restera dans les mémoires tant les écarts sont importants. Il succède au palmarès à Lilian Calmejane (Total Direct Energie), qui l'avait emporté l'an passé et qui a terminé 11e ce samedi.

 

Rémi Cavagna à l'attaque, de nombreux abandons

Le début de course est très agité dans des conditions climatiques extrèmement difficiles. Plusieurs coureurs attaquent, et Rémi Cavagna (Deceuninck - Quick Step) parvient à s'échapper, avec le seul Victor Lafay (Cofidis) dans sa roue. Après quelques kilomètres de course, énormément de coureurs sont lâchés ou sont tombés, et plusieurs ont abandonné : Bryan Alaphilippe, Alexandre Geniez, Mikaël Cherel, Pierre Barbier, Sébastien Reichenbach, Jelle Vanendert et beaucoup d'autres encore. Devant, Cavagna et Lafay sont rejoints par un trio composé d'Evaldas Siskevicius (Nippo Delko ONE Provence), Julen Irizar (Fundacion Orbea) et Ben King (NTT). Le rythme se calme enfin à 150km de l'arrivée, ce qui permet aux fuyards d'augmenter leur avance et aux coureurs distancés de revenir au sein du peloton.

 

Cavagna part seul, Nibali et Barguil tentent de revenir

À 100km de l'arrivée, les hommes de tête comptent environ 5 minutes d'avance sur le peloton, où on assiste à plusieurs chutes et ennuis mécaniques sous le déluge. Valentin Madouas, 2e l'an passé, se retrouve notamment à terre et est contraint à l'abandon. Devant, Cavagna et King sont plus forts que leurs compagnons d'échappée et s'envolent à deux, à 65km du but. Ils augmentent également leur avance sur le peloton, qui pointe désormais à près de 6 minutes. Mais Cavagna est bien le plus fort et distance King à la pédale. Le TGV de Clermont-Ferrand réalise un véritable numéro et à 35km de l'arrivée, il compte toujours plus de 5 minutes d'avance sur le peloton. Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) et Warren Barguil (Arkéa-Samsic) comprennent le danger et attaquent en compagnie de leurs coéquipiers respectifs Julien Bernard et Dayer Quintana.

 

Cavagna de bout en bout, Kangert bat Martin pour la 2e place

Cavagna résiste dans le mur du Cornas, tandis que derrière Quintana et Bernard se sont sacrifiés pour Nibali et Barguil. Nibali lâche ensuite le Breton pour partir seul à la poursuite de l'homme de tête. Il reprend puis dépose Ben King, qui était toujours intercalé, mais ne reprend quasiment rien à Cavagna. Pire, l'Italien semble victime d'une fringale puisqu'il est rattrapé puis distancé par un groupe de 5 coureurs composé de Barguil, Nans Peters, Guillaume Martin, Nicolas Edet et Tanel Kangert. Peters attaque et fait sauter Edet, mais tous les coureurs semblent à bout. Surtout, ils ont près de 4 minutes de retard sur Rémi Cavagna à moins de 20km de l'arrivée.

Edet revient dans la descente et les autres ont du mal à suivre, ce qui provoque l'erreur de Nans Peters qui chute sans gravité. Devant, Cavagna entre dans les 8 derniers kilomètrs et aborde la côte du Val d'Enfer avec 3'30'' d'avance sur le quatuor de poursuivants. Il ne s'écroule pas dans la montée et s'en va chercher une magnifique victoire au terme d'une course qu'il aura dominée de bout en bout. Derrière, Kangert a attaqué dans la côte, seulement suivi par Martin, et les deux hommes se disputent la 2e place au sprint, où Kangert se montre le plus rapide.

Classement général

1FRACAVAGNA RémiDeceuninck-Quick Step5h13'10''
2ESTKANGERT TanelEF Pro Cycling+ 2'51''
3FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Credits+ 2'55''
4FRABARGUIL WarrenArkea - Samsic+ 3'24''
5FRAEDET NicolasCofidis, Solutions Credits+ 4'35''
6ITAROTA LorenzoVini Zabù-KTM+ 5'07''
7DanHONORE MikkelDeceuninck-Quick Step+ 5'22''
8USAKING BenjaminNTT Pro Cycling+ 5'36''
9FRAPETERS NansAG2R La Mondiale+ 5'38''
10ITABAGIOLI AndreaDeceuninck-Quick Step+ 5'43''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »


L'actu en vidéo par Cyclism'Actu



News

Transferts


Sondage

Aucune course jusqu'au 1er juin : le Tour de France 2020 peut-il avoir lieu ?







Partenaires