Chronique - Daniel Mangeas : «Dommage que la saison 2022 se termine... »
Chronique
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Chronique - Daniel Mangeas : «Dommage que la saison 2022 se termine... »

Publié le par Arthur De SMEDT

La fin de la saison cycliste 2022 approche à grand pas, et avec elle les nombreux enseignements à tirer d'une année encore une fois passionnante. L'occasion pour Daniel Mangeas de faire son retour sur Cyclism'Actu pour une chronique complète sur l'actualité vélo, très riche en cette fin d'été. Speaker et voix mythique de la Grande Boucle pendant 41 ans - de 1974 à 2014 - le Manchois est bien entendu revenu sur le sacre de Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl Team) aux Mondiaux, mais aborde également sa potentielle présence sur le Tour de France 2023, l'affaire Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck), la performance des Bleus et de Christophe Laporte (Jumbo-Visma) à Wollongong en Australie, la course aux points UCI, et évidemment les dernières courses encore au programme en octobre. 

Vidéo - La chronique Daniel Mangeas, la voix du Tour pendant 41 ans

 

Nouveau champion du monde, Remco Evenepoel doit-il participer au Tour de France 2023 ?

  •  
  •  
  •  

"Evenepoel aux Mondiaux, une partition sans fausses notes, du cinq étoiles"

Daniel Mangeas, Remco Evenepoel est devenu champion du monde le 25 septembre en Australie, deux semaines après avoir triomphé sur La Vuelta. Que vous inspire la saison hors norme du jeune prodige belge ?

Je suis très ravi, parce que quand je pense à Remco Evenepoel, je pense obligatoirement à sa chute sur les routes du Tour de Lombardie. J'étais devant ma télévision ce jour-là, je me suis demandé dans quel état on allait le retrouver. Il a été quelques mois arrêté, mais il est revenu, et quand on voit sa saison... Mettre à son palmarès Liège-Bastogne-Liège, San Sebatian, le Tour d'Espagne et le Championnat du monde, c'est vrai qu'il fait partie de la race des grands. Quelles que soient les saisons qu'il réalisera par la suite, celle de 2022 restera forcément dans les mémoires.

Et puis, comment expliquer... C'est un gabarit qui n'impressionne pas quand on le voit comme ça, mais en même temps il dégage beaucoup de puissance. Il me rappelle un petit peu Alexandre Vinokourov d'un point de vue physique, sa manière d'être posé sur le vélo, il y a un petit côté je trouve. C'est à dire une bombe de puissance. Ce qu'il a fait aux Mondiaux, c'est vraiment une partition sans fausses notes, du cinq étoiles. On ne peut qu'être admiratif, chapeau bas. C'est un athlète doué, quelles que soient les disciplines qu'il a embrassées, le footbal avant, le vélo aujourd'hui... Il n'a que 22 ans ! Ce sont des coureurs qui ont la classe au départ, ils ont un véritable don.

 

"Je pense qu'Evenepoel va attendre avec impatience le profil du Tour 2023..."

Il y a déjà beaucoup de spéculations et d'émulation autour de sa possible présence sur le Tour de France 2023... Votre avis ?

Je ne sais pas, mais je pense que comme tous les grands champions, il va être impatient de découvrir le Tour de France. Cela n'engage que moi, je ne connais pas son programme pour 2023. Mais avec la saison qu'il vient de faire et ce qu'il a prouvé sur La Vuelta, son capital confiance doit être au zénith, et à partir de là... On connait l'histoire du Tour avec la Belgique, avec Eddy Merckx qui l'a gagné à 5 reprises. Je pense qu'il va déjà attendre avec impatience le profil du Tour 2023, et que ce n'est qu'après ça qu'il prendra sa décision. Mais à mon avis, il doit se sentir vraiment prêt pour aller découvrir la Grande Boucle.

 

Comment envisagez-vous le Tour l'an prochain, avec tous ces champions au départ ?

C'est assez difficile. J'ai vu ce qu'a fait Van aert sur le Tour, c'est absolument phénoménal. On se dit qu'il peut rejouer les premiers rôles. Pogacar va avoir envie de renouer avec la victoire, ce n'est pas son genre de se contenter d'être deuxième. En revanche, Vingegaard semble avoir dû mal à digérer son après Tour de France. En tout cas, ils peuvent se dominer les uns les autres là où on ne les attend pas. Ce sont des coureurs de grande classe, qui ont un véritable instinct. Mais il peut toujours y avoir ce moment de faiblesse qui peut en assommer un et faire ressortir l'autre. C'est quelque chose que j'ai remarqué chez Remco Evenepoel sur La Vuelta, c'est que même s'il a eu des moments difficiles, il les a gérés, sans sombrer. Ce qui prouve qu'il a une vraie force mentale qui lui permet de se ressaisir et sauver les meubles.

 

"Je connais Mathieu depuis qu'il est tout gamin. Peut-être qu'il a eu un geste d'énervement, mais..."

Un mot sur l'affaire Mathieu van der Poel ?

Je ne connais pas l'histoire, mais je connais bien Mathieu. J'imagine, évidemment, que si vous préparez le championnat du monde, et que toute la nuit c'est un 14 juillet avec des feux d'artifice... Je pense que l'hôtelier, qui accueille les meilleurs coureurs du monde dans le cadre des Mondiaux, devait assurer un repos pour les coureurs qui avaient le lendemain cette échéance qui est si importante. Je connais Mathieu depuis qu'il est tout gamin, puisque j'étais souvent avec son grand-père Raymond Poulidor... Peut-être qu'il a eu un geste d'énervement, mais je ne pense pas que ce soit allé au-delà.

C'est vrai que si on est réveillé à 2 ou 3 heures du matin, avec les Mondiaux le lendemain, je pense qu'à un moment on peut avoir un geste d'énervement qui peut se comprendre. J'espère que tout ça va se tasser, et qu'il n'y aura de conséquences pour Mathieu. J'ai le sentiment, d'après ce que j'ai lu, que ça l'a énormément perturbé. J'ai une pensée aussi pour ses parents, Adrie notamment, qui est un exemple même de probité et qui a élevé ses enfants de la même manière. Je pesne que ce sont les nerfs qui ont pris le pas, mais je n'en sais pas plus. Mathieu est peut-être fautif, mais l'hôtel aurait quand même dû faire régner l'ordre et le silence dans ce contexte.

 

"Christophe Laporte s'affirme chaque jour et chaque mois davantage"

L'équipe de France s'en est très bien sortie avec l'argent ramené par Christophe Laporte, même si la stratégie de Thomas Voeckler et des ses hommes a beaucoup fait parler... 

Je ne me lancerai pas là-dedans, car c'est trop facile de refaire le match après coup. On peut bien sur toujours faire mieux, mais moi, c'est plutôt le bilan que je regarde, avec 2 médailles d'or, une en argent en 3 ans. Un Christophe Laporte qui s'affirme chaque jour et chaque mois davantage, après avoir été le seul Français à s'être imposé sur le Tour, puis en remportant le Tour du Danemark, et maintenant cette 2e place. Je pense en effet que Remco Evenepoel était très très fort. Je suis d'un naturel optimiste, et je trouve quand même le bilan de l'équipe de France très honorable. L'argent est peut-être inespéré, mais la médaille est là et je suis ravi pour Laporte, qui a fait un sprint du tonnerre pour devancer Matthews.

Quel bilan global tirez-vous de ces Mondiaux pour les Bleus ?

Il y a de bons jeunes qui arrivent. Eglantine Rayer bien sûr, Thibaud Gruel, Paul Magnier, Eddy Le Huitouze... Une belle génération en devenir. Peut-être qu'on aura un super champion dedans. C'est vrai que pour les Espoirs, on attendait Romain Grégoire et Paul Penhoet plus haut. Mais c'est une course d'un jour, c'est toujours très difficile à gérer. Parfois on est déçu, parfois on est ravi de la performance réalisée. Mais ils sont jeunes, ils reviendront et on pourra reparler d'eux, on espère pour le titre ! En tout cas, si on prend l'ensemble de la saison, cette génération a fait une année 2022 absolument remarquable sur le plan interational.

 

"Dommage que cette saison 2022 se termine, tant elle aura été exaltante jusqu'à maintenant"

Votre sentiment sur cette fin de saison à venir ?

On a déjà eu un très bel été et mois d'août, notamment grâce au système de montée/descente en WorldTour. Les organisateurs, pour toutes les épreuves du calendrier français et autres, ont présenté des plateaux exceptionnels. On a eu des pelotons de qualité, ce sera encore le cas pour Paris-Bourges par exemple avec 12 équipes du WorldTour. C'est une belle récompense pour tous ces organisateurs bénévoles, qui font vivre et développe le cyclisme. Evidemment le classement UCI y est pour quelque chose, mais ça donnait du piment et de très beau vainqueur. Je retiens notamment la belle victoire de Franck Bonnamour chez moi, sur la Polynormande, et celle de Benoît Cosnefroy au Canada. Un moment très très fort.

Et puis j'ai vu aussi l'avènement d'un jeune coureur à Plouay, qui a fait 2e derrière Van Aert, à savoir Axel Laurance. Il a fait de très bon sprints sur le Tour de Poitou-Charentes puis au Luxembourg. Et puis Valentin Madouas a aussi réalisé une très belle saison. Donc j'espère et je pense que ce qu'on va avoir un mois d'octobre qui ressemblera à ce qu'on a eu en août et septembre. Avec des courses très ouvertes, comme toute l'année. Surtout à cette période où les coureurs doivent se montrer pour trouver un contrat. Toutes les courses se jouent au millimètres, et je peux dire que c'est presque dommage que cette saison 2022 se termine, tant elle aura été exaltante jusqu'à maintenant.

 

"Le système de montée/descente, ça me parait tout à fait logique"

Vous venez de parler de la course au maintien en WorldTour et aux points UCI qui a grandement animé les épreuves dernièrement. Comment jugez-vous ce système ?

Il y a une tension qui s'est installée, c'est sûr. Un vainqueur dans une Coupe de France marque 125 points, c'est énorme. Moi je trouve que c'est bien. Dans tout sport, il doit y avoir un enjeu, donc monter et descendre ça me parait tout à fait logique. C'est lissé sur trois années, et là on sent que ça s'est accéléré sensiblement dans les derniers mois. C'est un peu le sauve-qui-peut, on veut vraiment sauver sa peau. On a vu aussi des coureurs renoncer aux Mondiaux pour défendre les intérêts de leur équipe. C'est un enjeu qu'on avait pas l'habitude de voir, c'est tout nouveau. Mais à entendre les conversations, c'est un enjeu qui a régalé le public, c'est indéniable.

 

"Le Tour de Lombardie ? J'ai envie de jouer Pogacar, avec Gaudu sur le podium"

Pour finir, un pronostic pour le Tour de Lombardie ? 

C'est très ouvert, c'est difficile. J'ai envie de jouer Pogacar, et de glisser un David Gaudu sur le podium. Et si mon Normand Cosnefroy y est, je le met pour compléter le podium. Si il n'est pas prévu, il faut qu'ils le mettent ! Et puis j'oublie Julian Alaphilippe aussi, il est évidemment à inclure dedans. J'aimerais bien qu'il y ait des Français sur la plus haute marche, les trois que j'ai cité ont clairement les qualités pour accéder au podium au moins.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 
logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


L'info en continu

08:55 Route Quasi 100 sans contrat... les formations qui peuvent recruter ? 08:37 Agenda Groupama-FDJ 2023, Cyclo-cross... l'agenda de la semaine ! 08:14 Média Intégrer l'équipe de Cyclism'Actu dès décembre, c'est possible 08:00 Route Pineau et B&B Hotels-KTM... on aurait dû (enfin) être fixé ? 07:53 Route Miguel Indurain : "Le cyclisme est devenu un sport différent..." 07:40 Route Carlos Rodriguez : "Je me sens à l'aise chez INEOS Grenadiers" 07:30 Route Trek-Segafredo a dévoilé ses nouvelles tuniques pour 2023 07:23 Route/Bilan Gaudu, Démare... la Groupama-FDJ parmi les grands en 2022 07:07 Transfert Roesems s'est engagé avec Alpecin-Deceuninck Development 07:00 ITW Thomas Bonnet, en Pro : "Courir avec Sagan, ça va faire drôle..." 05/12 Média Cyclism'Actu TV, c'est la chaîne pour visionner vos vidéos vélo 05/12 ITW/Le Mag Ben O'Connor : "J'ai confirmé les attentes placées en moi" 05/12 Transfert Chris Lawless a quitté TotalEnergies et rejoint WiV SunGod 05/12 Route Julian Alaphilippe et Remco Evenepoel ont pris la pose à Calpe ! 05/12 Transfert Dejaegher intègre la réserve d'Intermarché-Wanty-Gobert 05/12 Tour d'Italie Le Giro d'Italia a dévoilé son nouveau maillot rose ! 05/12 Route Lefevere sous-entend qu'Evenepoel fera le Tour de France 2024 05/12 Omloop Het Nieuwsblad Un final inédit pour l'Omloop Het Nieuwsblad 05/12 Transfert Jesse Vandenbulcke rebondit chez Human Powered Health 05/12 Cyclo-cross Groenewegen a été battu par... un ado de 15 ans à Amsterdam
fleche bas fleche haut
100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Milan - San Remo 2023
Van Aert WoutMohoric Matej
6.57
Ewan CalebVan Der Poel Mathieu
88
Alaphilippe JulianMads Pedersen
1313
Clôture des paris le 18/03 à 10:00

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023

Partenaires

pub Deporvillage Finisseur Novembre 2022
Publicité AMS
Publicité
Publicité

Sondage

Selon vous, quel est LE transfert à retenir de cette intersaison ?














Publicité
Publicité
-
-