UCI - La Russie et la Biélorussie bannies... mais quelques exceptions !
UCI
Photo : @UCI_media

UCI - La Russie et la Biélorussie bannies... mais quelques exceptions !

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Très attendues au vu de la situation actuellement en vigueur en Ukraine, les décisions prises par l'Union Cycliste Internationale (UCI) à l'encontre des coureurs et équipes russes et biélorusses sont tombées mardi soir dans un long communiqué de presse. Parmi les points importants à retenir, il faut tout d'abord noter que toutes les équipes russes et biélorusses ne sont plus autorisées à participer à des courses UCI, une mesure à effet immédiat qui concerne notamment l'équipe Gazprom-RusVelo, qui évolue au niveau ProTeam et devait disputer la semaine prochaine Tirreno-Adriatico.

Vidéo - Bien que Russe, Pavel Sivakov va pouvoir continuer à courir

 

Aleksandr Vlasov et Pavel Sivakov peuvent souffler

Par ailleurs, aucune course UCI n'aura lieu en Russie et en Biélorussie, et les sélections de ces deux pays ne pourront pas participer aux épreuves internationales. En revanche, et c'est peut-être le point le plus important d'un point de vue sportif, les coureurs russes et biélorusses qui évoluent dans des équipes étrangères pourront continuer à exercer leur métier. Concrètement, cela signifie qu'Aleksandr Vlasov (BORA-hansgrohe) et Pavel Sivakov (INEOS Grenadiers), les deux Russes les plus talentueux et performants du moment, vont pouvoir participer aux prochaines courses. Ils le feront cependant sous une bannière neutre.

"La décision de ne pas imposer une interdiction générale aux coureurs russes et bélarusses de participer à l’ensemble des épreuves internationales repose sur une balance de l’ensemble des intérêts en présence. Il s’agit notamment de tenir compte des droits contractuels des coureurs et équipes concernés, et de ne pas pénaliser injustement les équipes non russes ou bélarusses", explique l'UCI, qui pourrait également être amenée à faciliter des changements de nationalité et d'équipe au vu de la complexité de la situation. Vous pouvez retrouver ci-dessous l'intégralité du communiqué de presse.

 

Le communiqué de presse de l'Union Cycliste Internationale

Le Comité Directeur de l’Union Cycliste Internationale (UCI) s’est réuni aujourd’hui en session extraordinaire afin de discuter de la situation en Ukraine et des mesures que l’UCI entend prendre dans ce contexte. L’UCI tient à exprimer à nouveau sa vive préoccupation au sujet de la situation en Ukraine et à condamner avec la plus vive fermeté l’agression dont se sont rendus coupables les gouvernements russe et bélarusse, et leur non-respect de la trêve olympique. L’UCI souhaite un retour à la paix le plus rapidement possible et en appelle au respect des valeurs olympiques. Le sport en général et le cyclisme en particulier sont en effet vecteurs de paix, d’amitié, de solidarité et de tolérance.

Tout d’abord, l’UCI a décidé d’offrir son soutien à la communauté cycliste ukrainienne et s’est engagée à accueillir des athlètes ukrainiens au Centre Mondial du Cyclisme (CMC) UCI, son centre de formation et d’entraînement situé à Aigle, en Suisse. A cet égard, l’UCI est en contact permanent avec la Fédération Nationale d’Ukraine. Le Président de l’UCI David Lappartient rencontrera, en présence du Président de l’Union Européenne de Cyclisme (UEC) Enrico Della Casa, le Président et les représentants de la Fédération Nationale d’Ukraine ce week-end au Danemark dans le cadre du Congrès de l’UEC pour définir les modalités d’intervention de l’aide à la communauté cycliste ukrainienne.

Par ailleurs, l’UCI salue les décisions fortes prises par le Comité International Olympique (CIO) le 28 février et a décidé de les transposer dans le cyclisme. L’UCI, qui demeure une organisation politiquement neutre, déplore que les décisions de leur gouvernement puissent affecter les athlètes russes et bélarusses, mais il est nécessaire d’être ferme dans la défense des valeurs olympiques.

Comme rappelé ce (mardi) matin lors d’une réunion des Fédérations Internationales organisée en urgence par le CIO et présidée par le Président Thomas Bach, l’UCI, à laquelle le Président de l’UCI David Lappartient et la Directrice Générale de la Fédération Amina Lanaya, ont par ailleurs participé, il s’agit de prendre des mesures préventives avec pour objectif d’assurer l’intégrité et la sécurité des compétitions sportives, et le respect des valeurs olympiques.


Au vu de la situation, le Comité Directeur de l’UCI a pris les mesures suivantes à l’unanimité :

1. Les équipes nationales et/ou sélections nationales russes et bélarusses ne sont pas autorisées à participer, avec effet immédiat, à toutes épreuves du Calendrier International UCI.

 

2. Le statut d’Equipe UCI est retiré à toutes les équipes de nationalité russe ou bélarusse, et l'UCI n'examinera plus aucune demande de statut UCI pour une équipe de ces deux pays. Le retrait du statut d’Equipe UCI concerne les équipes suivantes :

- l’UCI ProTeam Gazprom - RusVelo (RUS)

- l’Equipe Continentale UCI Vozrozhdenie (RUS)

- l’Equipe Piste UCI Marathon - Tula Cycling Team (RUS)

- l’Equipe Continentale UCI CCN Factory Racing (BLR)

- l’Equipe Continentale UCI Minsk Cycling Club (BLR)

- l’Equipe Continentale féminine UCI Minsk Cycling Club (BLR)

 

3. L'UCI retire toutes les épreuves russes et bélarusses du Calendrier International UCI 2022 et n'examinera pas d'autres demandes d’inscription. Les épreuves suivantes sont concernées par le retrait du Calendrier International UCI :

- Grand Prix Moscow 1 : épreuve sur piste de classe 2 (20-21 mai 2022)

- Granfondo Moscow : épreuve de la Série Mondiale Gran Fondo UCI (21-22 mai 2022)

- Grand Prix Moscow 2 : épreuve sur piste de catégorie 2 (22 mai 2022)

- Grand Prix Saint-Petersburg : épreuve sur piste de catégorie 2 ( 26-29 mai 2022)

- Five Rings of Moscow : épreuve sur route de classe 2.2 (8-12 juin 2022)

 

4. Les Championnats Nationaux de Russie et du Bélarus sont également retirés du Calendrier International UCI.

 

5. L’apparition de l’ensemble des emblèmes, noms, acronymes, drapeaux et hymnes liés à la Russie et au Bélarus est interdite lors de toutes les épreuves du Calendrier International UCI. Les maillots des Champions Nationaux russes et bélarusses sont donc interdits.

 

6. Les candidatures russes et bélarusses pour l’organisation d’événements UCI ne seront pas prises en considération.

 

7. L'UCI interdit aux organisateurs d’épreuves du Calendrier International UCI d’inviter les équipes de club, régionales ou mixtes russes et bélarusses.

 

8. L’UCI ne désignera pas de Commissaires Internationaux russes ou bélarusses sur des épreuves du Calendrier International UCI jusqu’à nouvel ordre.

 

L’UCI souhaite clarifier que les licenciés russes et bélarusses sont autorisés à participer aux épreuves du Calendrier International UCI avec leurs équipes respectives pour autant qu’ils soient enregistrés auprès d'une Equipe UCI non russe ou bélarusse. Les coureurs russes et bélarusses peuvent également participer aux épreuves du Calendrier International UCI lorsque l’inscription individuelle est autorisée.

Toute participation de coureur russe ou bélarusse doit être sous bannière neutre, et les organisateurs sont priés de retirer toute référence à la Russie ou au Bélarus, y compris le nom, les emblèmes, acronymes et drapeaux, et de les remplacer par une référence ou dénomination neutre, sur tous les documents et publications liés à l'événement et conformément aux instructions qui seront fournies par l’UCI.

La décision de ne pas imposer une interdiction générale aux coureurs russes et bélarusses de participer à l’ensemble des épreuves internationales repose sur une balance de l’ensemble des intérêts en présence. Il s’agit notamment de tenir compte des droits contractuels des coureurs et équipes concernés, et de ne pas pénaliser injustement les équipes non russes ou bélarusses. L’UCI demande aux organisateurs, spectateurs et concurrents de respecter les coureurs russes et bélarusses sur les compétitions auxquelles ils seraient autorisés à participer.


En outre, le Comité Directeur de l’UCI a décidé de la mise en place d’un règlement spécifique permettant aux coureurs et autres licenciés russes et bélarusses détenant plusieurs nationalités, de solliciter un changement de leur nationalité sportive sans aucune restriction. Cette disposition qui existait déjà dans le Règlement UCI pourra se faire selon une procédure accélérée. Des mesures spécifiques permettant aux coureurs et membres du staff d’équipes russes et bélarusses de s’enregistrer au sein d’une Equipe UCI non russe ou bélarusse en dehors des périodes d’enregistrement seront étudiées.

S’agissant des Fédérations Nationales russe et bélarusse, et conformément aux réponses apportées par le CIO ce matin au cours de la réunion avec les Présidents de Fédérations Internationales, il n’y a pas lieu de suspendre ces dernières dans la mesure où elles ne sont pas impliquées dans la violation de la trêve olympique. De même, concernant les membres des organes et commissions de l’UCI russes et bélarusses, l’UCI a choisi de s’aligner sur la position du CIO telle que présentée ce matin, à savoir que ces derniers peuvent continuer de siéger en leur sein pour peu qu’ils ne soient pas directement impliqués dans la violation de la trêve olympique ; les mesures prises aujourd’hui visent en effet prioritairement à assurer l’intégrité et la sécurité des compétitions sportives.

Dans le cadre des mesures adoptées par le Comité Directeur de l’UCI, cette dernière a également pris position sur le sponsoring par des sociétés et marques russes ou bélarusses, en considérant qu’un tel sponsoring porterait atteinte à l’image de l’UCI et au cyclisme en général, et n’est ainsi pas autorisée. Il est par conséquent demandé aux équipes et organisateurs d’épreuves de ne pas accorder de visibilité aux sponsors russes et bélarusses sur les épreuves du Calendrier International UCI.

Par souci de clarté, toutes les mesures s’appliquent avec effet immédiat autant à la Russie qu’au Bélarus, et à l’ensemble des catégories et disciplines. Leur application demeure en vigueur jusqu’à nouvel ordre. L’UCI publiera dans les prochains jours un règlement ad hoc afin de fournir des directives s’agissant des mesures adoptées ce jour par le Comité Directeur de l’UCI. Des directives seront également communiquées aux organisateurs d’épreuve s’agissant de l’interdiction d’afficher des références à la Russie et au Bélarus.

L’UCI précise que dans le cas où un Etat décrèterait des mesures plus restrictives à l’égard de la participation de ressortissants ou équipes russes ou bélarusses à des compétitions sur son sol, ces mesures primeraient alors sur les décisions prises par l’UCI en la matière.

L’UCI salue les prises de position courageuses de cyclistes et d’officiels cyclistes russes et bélarusses pour un appel à la paix. Elle appelle tous les belligérants à la retenue et à la protection des civils, et espère que la paix reviendra rapidement .

La position de l’UCI pourra évoluer selon l’évolution de la situation en Ukraine.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 
logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


L'info en continu

12:05 Tour de France Le Grand départ à Florence en 2024... ça se précise ! 11:42 Justice Affaire Van der Poel... le coach de la Fédé néerlandaise réagit 11:30 Mondiaux Eddy Merckx : "Utiliser tous les superlatifs, Remco le mérite" 11:19 Mondiaux La victoire d'Evenepoel saluée dans la presse européenne 10:56 Cro Race Rolland, Koretzky, Laurance... la compo de B&B Hotels-KTM 10:45 Mondiaux Le triplé de Remco Evenepoel... comme Bernard Hinault en 1980 10:33 Paris-Chauny Hugo Hofstetter : "J'ai failli tombé dans le final..." 10:20 Mondiaux Wout Van Aert : "J'aurais aimé être sur le podium avec eux..." 10:10 Paris-Chauny Dylan Groenewegen, 2e : "J'ai juste fait une erreur..." 09:47 Mondiaux Patrick Lefevere : "Evenepoel n'est pas comme les autres" 09:36 Mondiaux Evenepoel, van Vleuten... le récap de ces Mondiaux 2022 ! 09:24 Paris-Chauny Vaugrenard : "Arnaud Démare s'est retrouvé un peu isolé" 09:01 Agenda CRO Race, Tour de Vendée... le programme vélo de votre semaine 08:47 Justice Mathieu van der Poel condamné... il fait appel et peut rentrer 08:33 Dopage L'AMA a décidé d'interdire le Tramadol à partir de 2024 08:30 Mondiaux Boonen, Bettini... Evenepoel perpétue la tradition du Wolfpack 08:12 Jeu Vos pronostics sur toutes les courses WorldTour UCI de la saison 08:00 Mondiaux Alaphilippe : "Je cède mon maillot à Evenepoel avec plaisir" 07:53 Cro Race Kwiatkowski, Thomas, Viviani.. la sélection d'INEOS Grenadiers 07:07 Transfert Team BikeExchange-Jayco a recruté Zdenek Stybar pour 2023
fleche bas fleche haut
100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Tour de France 2023
Vingegaard JonasPogacar Tadej
2.52.75
Roglic PrimozEvenepoel Remco
84
Thomas GeraintHindley Jai
3541
Clôture des paris le 23/07 à 17:00

Transferts

TRANSFERTS
2022 - 2023

Partenaires

Publicité
Publicité

Sondage

Nouveau champion du monde, Remco Evenepoel doit-il participer au Tour de France 2023 ?







Publicité
Publicité
-
-