Tour d'Italie
Tour d'Italie - Daniel Mangeas : 'Thibault Pinot, j'y crois' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour d'Italie - Daniel Mangeas : "Thibault Pinot, j'y crois"

A quelques heures du Grand Départ du Tour d'Italie à Jérusalem, Cyclism'Actu vous propose de faire un point sur les forces en présence ainsi que les enjeux de ce Giro avec Daniel Mangeas. L'ancien speaker du Tour de France passe en revue les différents prétendants au maillot rose, du tenant du titre Tom Dumoulin à Christopher Froome, en passant par Fabio Aru et Thibaut Pinot, récent vainqueur du Tour des Alpes. Et alors qu'aucun coureur français n'a inscrit son nom au palmarès d'un Grand Tour depuis Laurent Jalabert en 1995, le Normand croît plus que jamais en un mois de mai synonyme de victoire pour la jeune garde tricolore !

Thibaut Pinot au départ de Jérusalem

 

Daniel, le Giro a pris l'habitude de se délocaliser puisqu'il s'agira de la 13e fois de son histoire que la course partira hors des frontières italiennes. Que pensez-vous de cette tendance, que l'on observe également sur le Tour de France ?

Je pense qu'il y a une concurrence entre le Giro et le Tour de France, chacun veut présenter le meilleur événement qui soit. C'est évidemment salutaire pour le cyclisme parce que ça permet cette progression. Les Italiens ont emboîté le pas du Tour depuis quelques années en partant hors de leurs frontières nationales. C'est bien, mais il faut que ce soit fait d'une manière assez limitée. Il ne faut pas que ça se fasse tous les ans mais je crois que les organisateurs ne le souhaitent pas non plus. 

 

Le peloton devra gravir des ascensions qui ont fait l'histoire du cyclisme comme l'Etna, (6e étape), le Gran Sasso d'Italia (9e étape) ou encore le Zoncolan (14e étape). Que vous inspirent ces cols mythiques ?

Côté français, il y a toujours eu une attirance pour le cyclisme italien et les grimpeurs italiens. Ça a commencé après la guerre avec Coppi et Bartali, ensuite il y a eu Imerio Massignan, qui était un très bon grimpeur, l'époque de Gastone Nencini, qui a gagné le Tour, Battistini, et plus près de nous Gianni Motta, Felice Gimondi, Moser, et puis après Pantani, Claudio Chiappucci et ceux qui arrivent aujourd'hui. Le public français a toujours regardé avec admiration les champions italiens, ce n'est pas par hasard si les champions italiens ont toujours été populaires en France. On sent dans la jeune génération de coureurs qu'il y a une attirance pour le Tour de France mais également pour le Tour d'Italie, on a envie d'aller faire le Tour d'Italie, un peu comme on a envie de faire les Strade Bianche. Il y a une adhésion du public pour l'événement.

 

Qu'attendez-vous de ce Giro ?

J'espère une bonne tenue des coureurs français. Je pense que Thibaut Pinot a un rôle intéressant à jouer, sa victoire au Tour des Alpes l'a conforté mentalement, et en même temps l'a désigné comme un adversaire direct. Donc c'est à double tranchant. Je pense que c'est une année française. Je pense que notre cyclisme va être aussi brillant sur le Tour d'Italie qu'il le sera sur le Tour de France. Normalement, Geniez doit entrer dans le top 10. Peut-être mieux, lui aussi est attiré par la course. Entre Thibaut Pinot et Alexandre Geniez, l'un devrait être sur le podium et l'autre peut entrer dans le top 5. Kenny Elissonde peut aller chercher une victoire d'étape mais pour le général, ça sera compliqué car son rôle sera d'être aux côtés de son leader. Les opportunités seront beaucoup moins nombreuses. Il y a aussi Florian Sénéchal et Rémi Cavagna, deux jeunes qui marchent bien. Ces coureurs-là peuvent chasser les victoires d'étapes. J'espère voir du bleu-blanc-rouge. Ce qui est intéressant, c'est que les coureurs vont au Tour d'Italie avec une vraie motivation. Auparavant, on allait parfois sur le Tour d'Italie pour préparer le Tour de France. Ça arrivait fréquemment, Greg LeMond était de ceux-là. Aujourd'hui, on va sur le Tour d'Italie pour gagner.

 

Il y aura presque 45 kilomètres de contre-la-montre au programme. C'est un obstacle que Thibaut Pinot peut surmonter selon vous ?

S'il est en bonne forme... Il ne faut pas oublier qu'il a été champion de France du contre-la-montre. Il a de belles qualités de rouleur et s'il a une place à défendre, il peut renouveler ce qu'il a déjà réalisé par le passé. Et on a l'impression, même dès le début de sa carrière quand il a remporté le Tour du Val d'Aoste, qu'il se sent toujours bien de ce versant-là des Alpes. J'aurais envie de jouer Thibaut Pinot. C'est un coureur d'expérience qui a déjà brillé sur le Tour d'Italie et le Tour de France. Il me paraît très bien au niveau de son rythme dans la saison, il a trouvé la bonne cadence. J'ai envie d'y croire et j'y crois !

 

Aucun coureur n'a remporté le Tour d'Italie deux fois de rang depuis Miguel Indurain (1992-1993). Pensez-vous que Tom Dumoulin soit capable de le faire ?

Ça me paraît exigeant pour qu'il aille gagner. Je le vois dans le top 5, mais pas sur le podium. Le parcours me paraît très accidenté et il ne me semble pas avoir la même cadence. Maintenant, à lui de nous faire mentir !

 

Outre Pinot, quels sont vos favoris pour le classement général ?

Je pense que Chris Froome sera sur le podium. Je crois qu'il lui sera difficile de gagner le Giro. Psychologiquement, tout ce contexte doit le perturber quand même. Je le vois faire un podium car c'est un coureur de grande classe mais les 2 ou 3% qui peuvent lui manquer peuvent venir des affaires en cours. Mais Chris Froome n'a jamais accroché le Giro à son palmarès... et cela ajoute un supplément de motivation ! Qu'on le veuille ou non, même si un coureur s'isole un peu dans sa carapace, ça doit perturber. Pour le troisième homme sur le podium, j'ai envie de mettre Aru. Il a sûrement raison d'être un petit peu en décalage au niveau de sa forme, ça va l'amener logiquement à monter en puissance pour être au top en dernière semaine. Son calcul me paraît excellent. Et il y croît, c'est un peu la méthode Coué. Le mental joue un rôle important chez tout athlète de haut niveau et je pense qu'il s'est mis dans la tête ce Tour d'Italie. Maintenant, il sait que Thibaut Pinot va être un adversaire, comme Pozzovivo, Chaves, Dumoulin ou Froome. Ça annonce une course très ouverte.

 

Qu'attendre de coureurs comme Miguel Angel Lopez (Astana) et Esteban Chaves (Mitchelton-Scott), qui sont aussi cités parmi les coureurs à suivre ?

Dans tous les Grands Tours, il peut y avoir sinon une belle surprise une belle confirmation. Et il peut être la confirmation de son excellente Vuelta. Après, la Vuelta se dispute en septembre et nous sommes au mois de mai, on sait que l'horloge biologique joue un rôle important. J'ai vu des coureurs toujours là au mois de mai et qui n'ont jamais marché en septembre, et inversement. Donc on est un petit peu dans l'attente, et j'espère pour lui que c'est une attente qui nous permettra de l'applaudir. Concernant Chaves, je pense qu'il peut faire un top 5.

- LE FAVORI : en quète d'un Triplé historique, Chris Froome est le favori logique du 101e Tour d'Italie. Le pari "Chris Froome vainqueur de la compétition" est coté à 2,25 chez Unibet, qui vous offre jusqu'à 100 euros de paris gratuits sur votre premier pari sportif, qu'il soit gagnant ou perdant.

- L'AUTRE FAVORI : 4e du Giro l'an passé, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) vient de remporter le Tour des Alpes et arrive sur l'épreuve en pleine confiance. Le pari "Thibaut Pinot vainqueur de la compétition" est coté à 7,00.

- L'OUTSIDER, LA GROSSE COTE : de retour en forme en 2018 après une saison 2017 gâchée par les blessures, Esteban Chaves (Mitchelton-Scott) fait partie des outsiders crédibles à la victoire finale. Le jeune Colombien a déjà prouvé qu'il pouvait performer sur un Grand Tour en terminant 2e du Giro en 2016. Le pari "Esteban Chaves vainqueur de la compétition" est coté à 25,00.

Toutes les cotes du 101e Giro d'Italia c'est ICI et pour vos Pronostics, vos Paris cliquez ICI

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des matchs. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) » 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Le parcours du Tour de France 2020 vous plaît-il ?







Partenaires