Route
Route - Gilbert et Vliegen donnent leur version des faits Photo : Sirotti

Route - Gilbert et Vliegen donnent leur version des faits

 

Volta Limburg Classic - Philippe Gilbert 3e

Agressés vendredi à l'entraînement, Philippe Gilbert et Loic Vliegen, les deux coureurs de la BMC Racing Team s'était jusqu'ici tus. Après avoir été entendu par la police de Spa suite à ces incidents mardi matin, les deux Belges ont tenu à s'expliquer dans des propos relayés par nos confrères de la RTBF : "Nous avons respecté la procédure. Dès lors que nous n'avions pas encore pu parler à la police, il était impossible pour nous de réagir malgré les divers témoignages qui ont été rapportés par la presse. Notre version de l'incident est celle-ci. Nous étions trois à rouler sur la route nationale entre Spa et Theux, le troisième étant un cyclotouriste qui nous avait rejoints comme cela arrive souvent. Cet homme était dans nos roues, nous n'étions donc pas à trois de front mais deux. Une voiture nous a frôlés de très près lors d'un dépassement dangereux et nous avons manifesté notre mécontentement de manière orale et gestuelle," raconte Philippe Gilbert.

Son équipier et ami, Loïc Vliegen ajoute : "Le véhicule a ralenti pour nous attendre. La fenêtre de l'auto était ouverte côté gauche. Je me suis adressé au conducteur pour lui signifier mon mécontentement. L'homme a donné un coup de volant, il m'a touché et je me suis accroché à la voiture pour ne pas tomber. Le conducteur a ensuite saisi mon bras droit par la manche de mon maillot. La voiture a accéléré en m'emmenant sur la bande de gauche où nous avons évité un frontal de justesse. La voiture qui venait en face s'est fort heureusement arrêtée. J'ai eu la peur de ma vie car je ne pouvais pas bouger, j'ai réussi à reprendre mon bras ce qui n'était pas facile à vélo". 

Une altercation physique a finalement eu lieu quelques minutes plus tard, causant à l'ancien champion du monde une triple fracture du majeur gauche. "Le véhicule est ensuite parti dans une situation de délit de fuite. Nous l'avons retrouvé par hasard dans le centre de Theux où il y avait du trafic. Nous avons demandé des explications au chauffeur qui nous a traités de tous les noms et qui minimisait surtout l'incident. Une bagarre s'en suivit avec de lourdes conséquences pour moi puisque j'ai un doigt cassé à trois endroits. Nous avons plusieurs témoins qui ont assisté à la scène en amont, dont le conducteur d'une voiture qui a tout vu," assure Philippe Gilbert.

Le triple vainqueur de l'Amstel Gold Race a également commenté son utilisation d'un spray auto-défense dont s'est plaint le chauffeur du véhicule : "Voici 8 ans que j'ai quitté la Belgique. Ce produit est en vente libre en France. J'en dispose parce que je me suis déjà fait agresser plusieurs fois à l'entraînement. Un cycliste est absolument sans défense face à autrui. J'ai déjà assisté à des scènes violentes, c'est récurrent, malheureusement".

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Sébastien GOBBI

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


Brèves

Transferts


Sondage

Qui remportera le 74e Tour d'Espagne ?















Partenaires