Tour de France - Les 3 étapes du Grand Départ du Tour 2025 à Lille

Par Titouan LABOURIE le 30/11/2023 à 12:20. Mis à jour le 04/12/2023 à 07:31.
TDF
Photo : @LeTour

C'est officiel depuis quelques jours déjà, la Région Hauts-de-France, le Département du Nord et la Métropole Européenne de Lille accueilleront en 2025 le Grand Départ de la 112e édition du Tour de France ! Et les détails de ce Grand Départ, tout comme le parcours des trois premières étapes qui le composent ont été dévoilés à l’occasion d’une conférence de presse ce jeudi 30 novembre 2023, au Salon Charles de Gaulle, au sein de la préfecture du Nord, à Lille. Le Tour s'élancera le 5 juillet 2025 de Lille Métropole, et la première étape se terminera également à Lille. Malgré un passage par la Côte de Cassel, ce sont les sprinteurs qui devraient avoir la part belle. Ils seront en revanche plus en difficulté sur la 2e journée de course avec un parcours ralliant Lauwin-Planque à Boulogne-Sur-Mer. Mais les hommes rapides auront de nouveau la part belle sur la 3e étape, qui ira de Valenciennes à Dunkerque. Si l'on ne connaît pas encore le lieu d'arrivée de la 4e étape, on sait qu'elle partira de Amiens.

Vidéo - Christian Prudhomme sur le Grand Depart du Tour 2025

 

Le parcours des 3 premières étapes :

- Samedi 5 juillet 2025 - Étape 1 : Lille Métropole - Lille Métropole (185 km)

image

- Dimanche 6 juillet 2025 - Étape 2 : Lauwin-Planque - Boulogne-Sur-Mer (209 km)

image

- Lundi 7 juillet 2025 - Étape 3 : Valenciennes - Dunkerque (172 km)

image

 

 

Une 1ère étape pour sprinteurs

Pour la 5e fois, le Tour de France s’élancera de cette terre cycliste, berceau de Paris-Roubaix. En 2001 pour le dernier Grand Départ, de Dunkerque, Christophe Moreau s’était paré de jaune à l’issue du prologue. Cette fois, sur une étape en ligne, la bataille pour le premier Maillot Jaune se jouera à haute vitesse et il faudra être dans un grand jour pour s’imposer sur la terre des Géants. La Métropole Européenne de Lille, premier site d’accueil de ce Grand Départ, sera également le lieu de sa première arrivée. Sur cette étape tracée en boucle autour de Lille, le vent sera un élément déterminant : sur des routes exposées, il faudra de la vigilance pour ne pas se faire piéger. La bataille pour le maillot de meilleur grimpeur devrait être au rendez-vous, en lever de rideau de celle pour le Maillot Jaune : les côtes de Notre-Dame-de-Lorette, du Mont Cassel (par son versant pavé) et le Mont Noir, à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée seront les objectifs des premiers échappés de cette édition. Les sprinteurs se joueront probablement la victoire au bout d’une ligne droite d’un kilomètre, au pied de la citadelle.  

 

2e et 3e étapes, des côtes et du vent

Le lendemain, le peloton quittera le département du Nord pour une traversée du Pas-de-Calais et un final musclé sur la Côte d’Opale avant de jouer la victoire de l’étape à Boulogne-sur-Mer. Taillé pour les puncheurs, le final de cette deuxième étape assure une vie difficile au vainqueur de la veille s’il est un pur sprinteur. Au-delà d’une ligne droite finale en montée, les côtes de Saint-Etienne-au-Mont et d’Outreau, placées à moins de dix kilomètres de l’arrivée promettent de faire la sélection entre les costauds du peloton.  

Retour dans le département du Nord lundi 7 juillet, pour la dernière étape tracée intégralement en région Hauts-de-France. Entre Valenciennes et Dunkerque, vigilance et tension dans le peloton devraient être de mise. Le départ de Valenciennes et la première partie de l’étape ne présentent aucune difficulté particulière, contrairement au final vers Dunkerque qui peut se révéler extrêmement piégeux. Après le sprint intermédiaire d’Isbergues, bien connu des suiveurs du cyclisme, le tracé plein Nord vers la côte de Cassel puis l’arrivée de l’étape promettent du spectacle si le vent se mêle à la fête. Mardi 8 juillet, à Amiens, capitale historique de la Picardie, il sera l’heure pour le Tour de quitter les Hauts-de-France pour une destination encore inconnue...

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

TOUR DE FRANCE

Sepp Kuss : "Gagner le Tour ? Je ne me fais pas d'illusions"

TOUR DE FRANCE

Christian Prudhomme : "Je pense être le dernier des Mohicans"

TOUR DE FRANCE

La Vache qui rit de retour sur le Tour... 90 ans après !

L'info en continu

22/02 Médias Abonnez-vous à Youtube Cyclism'Actu TV pour revoir vos vidéos 22/02 Route Quels programmes pour les favoris des Grands Tours pour 2024 ? 22/02 Pronostic Vos pronostics avec Cyclism'Actu sur les courses du WorldTour 22/02 UAE Tour Tim Merlier : "J'attends avec impatience les prochains jours" 22/02 Omloop Het Nieuwsblad Julian Alaphilippe présent au départ de l'Omloop 22/02 ITW Stéphen Delcourt : "Le cyclisme féminin, notre sport n'est pas mature" 22/02 Route Lotte Kopecky a annoncé sa prolongation avec SD Works jusqu'en 2028 22/02 Paris-Nice À J-10 du départ du 82e Paris-Nice... le parcours et les profils 22/02 Ardèche Classic Premières courses de la saison en France pour Paul Magnier 22/02 O Gran Camino Joshua Tarling : "Un chrono extrêmement dur avec le vent" 22/02 Tour du Rwanda Pierre Latour, première depuis 2021 : "Ça fait du bien !" 22/02 Média Abonnez-vous à Cyclism'Actu Dailymotion pour voir toutes vos vidéos 22/02 Omloop Het Nieuwsblad Parcours, profil, favoris... l'édition 2024 ! 22/02 Route L'équipe espagnole Kern Pharma présente son nouveau maillot 22/02 O Gran Camino Tarling la 1ère étape, un chrono pour rien, Vingegaard loin 22/02 Omloop Het Nieuwsblad La formation Groupama-FDJ autour de Stefan Küng 22/02 Agenda UAE Tour, Omloop, Gran Camino... le programme de la semaine 22/02 Route Anthony Thurgis privé de Classiques et frustré : "Ça fait mal" 22/02 Rétro Classiques Le jour où Tom Boonen s'est fait rouler dans la farine 22/02 O Gran Camino Les temps du chrono de la 1ère étape gelés à cause de la météo
fleche bas fleche haut
Publicité RM

Nos Partenaires

Publicité TMZ
pub STOP PUBpub Velo-Identity
Publicité AMS

Sondage

Qui va remporter l'Omloop Het Nieuwsblad ?














Publicité
Publicité
-
-