Sport - Jean-Claude Blanc, d'Ineos Sport : «On a Français, ce côté de râler»

Par Cyclism'Actu le 04/03/2024 à 12:02. Mis à jour le 05/03/2024 à 08:14.
Sport
Photo : @IneosSport /@ParisNice

En marge de la 20e édition des Trophées Sporsora qui s'est tenu le 28 février dernier où Cyclism'Actu et Tennis Actu étaient conviés, Jean-Claude Blanc, président du jury à cette occasion mais surtout le président d’Ineos Sport s'est entretenu avec Bruno Fraioli, le fondateur de Sportbusiness.club. L'occasion de lui demander quelques conseils pour les jeunes professionnels du marketing sportif en France. L’ancien patron d’Amaury Sport Organisation (A.S.O) et du Paris Saint-Germain ravi et fier de "la vitalité de l’écosystème du sport français et de son vivier d’annonceurs et d’entreprises qui soutiennent le sport (…) Après une année 2023 exceptionnelle, avec la Coupe du monde de rugby, cela va nous permettre d’avancer dans cette année 2024 qui sera elle aussi tout à fait exceptionnelle."

Vidéo - Egan Bernal de chez Ineos Grenadiers sur ce 82e Paris-Nice !

 

"Nous avons un "gros bébé" qui vient d’arriver... "

Jean-Claude Blanc, le Boss d'Ineos Sport, une structure unique avec, entre autre, son équipe cycliste Ineos-Grenadiers, qui pourrait être dupliquée par d’autres marques ? "Oui, parce que c’est le c’est la démonstration que l’envie d’entreprendre, d’innover, de faire parler entre eux des sports très différents au service de la performance sportive, a t-il expliqué à Sportbusiness.club. Vous créez des passerelles entre ces sports,(…), cela créé des choses absolument formidables. Ineos est présent dans le sport pour mettre en valeur cette innovation (…). Nous avons un “gros bébé” qui vient d’arriver avec Manchester United. Cela va venir encore dynamiser tout notre écosystème du sport, mais toujours avec la volonté d’être différent, d’innover, de porter l’émotion partout et puis de partager les savoir-faire et de donner aussi l’opportunité à des entreprises."

 

Les JO de Paris 2024 : "C’est vrai que l’on a ce côté français pour râler sur les travaux gênants, les billets que l’on ne trouve pas…"

Quant à savoir, selon lui, s'il y a une "french touch" dans l’économie du sport ? "Oui, affirme Jean-Claude Blanc, le patron d'Ineos Sport. Parce que chaque grand événement développe son lot de talents. On voit ces générations, comme après les Jeux olympiques d’Albertville en 1992, la Coupe du monde de football en 1998. Il y en aura une avec Paris 2024. Toute cette expertise vient créer des entreprises, nourrir les organisateurs, nourrir les clubs. Nous sommes dans une phase de transmission. Les équipes passées à Albertville passent progressivement la main. La génération Paris 2024 doit déjà se projeter sur 2030 [et les Jeux d’hiver dans les Alpes]. Elle doit aussi créer des vocations chez les jeunes, les prendre en stage dès maintenant. Tout cet écosystème doit aussi penser aux athlètes qui peuvent être “recyclés."

Avant de conclure, à moins de 5 mois des Jeux Olympiques de Paris 2024 : "On sent que la pression commence à monter, que ce soit en France ou à l’étranger. C’est vrai que l’on a ce côté français pour râler sur les travaux gênants, les billets que l’on ne trouve pas… Mais, comme d’habitude, les Jeux seront un événement extraordinaire. Ils doivent lancer le pays vers les dix ou quinze prochaines années. C’est une chance absolument formidable que tout le monde va vivre ensemble : spectateurs, téléspectateurs, volontaires, acteurs économiques… Les Jeux démontreront que la France est un pays d’innovation et où il y a des talents."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

SPORT

Un nouveau directeur sponsoring et intégrité du sport chez FDJ

SPORT

Le nouveau crack de la Visma sacré champion du monde... en ski de fond

SPORT

Comment améliorer ses performances sportives ? Quelques solutions !

L'info en continu

12/04 Amstel Gold Race L'armada UAE Team Emirates et ses 4 potentiels lauréats 12/04 Tour d'Italie Wilco Kelderman forfait pour le Giro et remplacé par Bouwman 12/04 Route La Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège sans Primoz Roglic ! 12/04 Tour de Romandie Le parcours de la 77e édition du Tour de Romandie 12/04 Tour du Jura Le parcours et les favoris... qui après Kévin Vauquelin ? 12/04 Tour des Abruzzes Pavel Sivakov : "J'espère que ça n'est pas la dernière..." 12/04 Media Cyclism'Actu sans pub et sans pop-up... pour 9,99 euros, pour un an 12/04 Classic Grand Besançon Felix Gall, 5e : "Il m'a manqué un peu d'énergie" 12/04 Classic Grand Besançon Lenny Martinez : "Je réalise que j'ai passé un cap" 12/04 Rétro Classiques Avènement du phénomène Van der Poel... à l'Amstel Gold Race 12/04 Route Arnaud De Lie va reprendre la compétition à la fin du mois d'avril 12/04 Amstel Gold Race Mathieu van der Poel : "Je n'oublierai jamais 2019... " 12/04 Tour des Abruzzes Alexey Lutsenko : "Tout s'est déroulé comme prévu" 12/04 Média Cyclism'Actu cherche de nouveaux rédacteur... cela vous tenterait ? 12/04 Classic Grand Besançon David Gaudu : "Ils ont voulu jouer... et on a gagné" 12/04 Route Tom Boonen : "Si Van der Poel veut gagner Liège, c'est maintenant" 12/04 Route À leur aise sur le Challenge Raymond Poulidor... le point résultat 12/04 Tour du Jura Le parcours du Tour du Jura avec le Mont Poupet, ce samedi 12/04 Théâtre Steve Chainel le parrain de la comédie "Brin de Folie sur le Tour" 12/04 Route Des nouvelles de Steff Cras, la situation médicale du Belge progresse
fleche bas fleche haut
Publicité RM

Nos Partenaires

100€ OFFERT AVEC logo Unibet
Publicité TMZ
pub STOP PUBpub Velo-Identity
Publicité AMS

Sondage

Mathieu van der Poel vainqueur de Liège-Bastogne-Liège 2024, vous y croyez ?







Publicité
Publicité
-
-