ITW - Léa Curinier : «J'aimerais bien lever les bras avec FDJ-SUEZ»

Par Arthur DE SMEDT le 20/02/2024 à 11:47. Mis à jour le 23/02/2024 à 09:05.
ITW
Photo : @Cyclism'Actu / CyclismActu.net

C'est peut-être l'une des espoirs les plus prometteuses du peloton féminin français, et elle compte bien prendre son envol chez FDJ-SUEZ ! Pour son retour au sein d'une équipe française, après ses débuts chez Arkéa puis deux années avec la DSM-firmenich, la talentueuse Léa Curinier (22 ans) compte bien poursuivre sa progression et confirmer les très belles promesses entrevues l'an passé. Originaire de Valence dans la Drôme, Léa Curinier est reconnue pour ses performances en contre-la-montre et sur les terrains montagneux. Deuxième de la Dwars door de Westhoek, 6e du Baloise Ladies Tour, 14e du premier Tour de l’Avenir féminin, mais aussi 22e au sommet du col du Tourmalet lors du dernier Tour de France Femmes, celle qui a grandi à Saint-Péray en Ardèche n'a qu'un objectif pour cette saison 2024 : lever les bras pour la première fois, comme Léa Curinier l'a confié au micro de Cyclism'Actu lors de la présentation de sa formation ce lundi, alors qu'elle revient de la Setmana Ciclista Valenciana où elle a pris la 12e place finale au général, juste derrière sa compatriote et leader Évita Muzic, une course remportée par la Suissesse Marlen Reusser.

Vidéo - Léa Curinier sur Cyclism'Actu, sa 1ère saison chez FDJ-SUEZ

 

Léa Curinier, si vous deviez vous présenter rapidement, pour ceux qui ne vous connaîtraient pas encore.

J'ai 22 ans, je viens de rejoindre la FDJ-SUEZ, et avant ça j'ai d'abord roulé pour l'équipe Arkéa, puis pour la DSM. Je suis plutôt une grimpeuse, j'aime bien quand la pente s'élève et que c'est un peu dur. J'apprécie aussi les étapes pour puncheuse, mais pas trop les sprints, même si j'arrive normalement pas trop mal à me positionner dans le peloton.

 

Racontez-nous les coulisses de ce transfert chez FDJ-SUEZ.

J'avais envie de retourner en France, et la FDJ-SUEZ est quand même une équipe qui se développe de plus en plus au plus haut niveau mondial. Et elle veut aussi me faire confiance et m'offrir certaines opportunités. Je pense qu'il est temps de passer un cap pour moi. Je me sens bien dans cette équipe là, il y a une bonne homogénéité et une bonne entente avec les filles. Il y a tout pour briller, ça va me donner confiance pour performer et continuer à me développer.

 

Vous sembliez pourtant bien installée chez DSM-firmenich et bien vous entendre avec Juliette Labous. Vous aviez vraiment envie de voir ailleurs ?

Oui, et puis c'est vrai que je suis aussi en étude en parallèle, et ça pouvait poser problème à DSM sur ce plan-là. C'est comme ça, ce n'est pas pour autant que je ne m'entends plus avec les filles de la DSM. Je suis juste contente de retrouver une équipe française.

 

Comment trouve-t-on ses marques au sein d'une armada comme la FDJ-SUEZ ?

Je connaissais déjà la plupart des Françaises, donc c'est plus facile pour s'intégrer. Et puis les étrangères sont quand même super sympas avec moi, donc je n'ai pas eu trop de difficultés à ce niveau-là. C'est sûr que c'est impressionnant d'être entourée de toutes ces leaders.

 

Vous avez déjà votre programme de courses ?

J'ai déjà fait la Semaine Cycliste Valencienne (dont elle a pris la 12e place, ndlr), et cette semaine je ferais l'Omloop van het Hageland et Le Samyn. Pour la suite on verra, il y aura un gros programme qui nous attend, avec les Ardennaises en avril qui sont un gros objectif de l'équipe.

 

Pour parachever l'essor du cyclisme féminin en France, est-ce qu'il ne manque plus qu'une grande victoire sur le Tour de France Femmes ?

Je pense que ça peut permettre de développer le cyclisme féminin, mais déjà d'avoir le Tour de France, qui est de plus en plus diffusé, ça joue beaucoup. Pour moi, si la diffusion des courses augmente, ça va interpeler. Après, c'est sûr que si une Française gagne une étape, l'émulation sera encore plus forte.

 

Cela veut-il dire qu'on vous verra sur le Tour de France Femmes avec Zwift au mois d'août ?

J'espère bien évidemment y être, mais je ne sais pas encore !

 

Et la période des Classiques ?

La sélection n'est pas encore tombée, mais normalement je devrais en faire quelques-unes. Un petit tour en Belgique ne me fera pas de mal !

 

Les femmes qui arrivent après les hommes sur la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, ça change quelque chose ou pas du tout ?

On va pouvoir dormir un peu plus (Rires) ! C'est déjà bien, pour une fois on ne va pas devoir se lever super tôt. Sinon je pense que c'est une bonne chose, car il y aura plus de public et de spectateurs à la télévision pour nous. L'émulation sera peut-être un peu plus grande, donc contente que ça tourne aussi un petit peu et que ce ne soit pas toujours les femmes qui commencent tôt.

 

Pour conclure, s'il y avait un objectif à remplir en 2024 ?

C'est une question difficile... Mais j'aimerais bien lever les bras, peu importe la course. Ça déclencherait plein de choses et je serais fière de ramener une victoire pour l'équipe.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ITW

Stéphane Heulot : "Wout Van Aert... ça fait couler beaucoup d'encre"

ITW

Stéphen Delcourt : "Mon job... empêcher que la SD Worx gagne tout !"

ITW

Évita Muzic : "Je ne connais pas le budget de SD Worx, mais..."

L'info en continu

02:13 Route Plus de sécurité dans le vélo... et la parole aux coureurs, la vidéo 20/04 Média Vos vidéos sont sur Dailymotion Cyclism'Actu, abonnez-vous ! 20/04 Liège-Bastogne-Liège Parcours, favorites... La 8e Doyenne Femmes dimanche 20/04 Gravel Alejandro Valverde a encore remporté La Indomable... un Français 2e 20/04 Route Lefevere : "Alaphilippe a couru blessé ? Il a eu le dernier mot... " 20/04 Liège-Bastogne-Liège Parcours, profil, favoris... la 110e de "La Doyenne" 20/04 Rétro Classiques Les "Cloches de Pâques", piégées à Liège-Bastogne-Liège 20/04 Liège-Bastogne-Liège Romain Bardet : "Petits yeux, et petite nuit..." 20/04 Tour de Turquie Le 59e Tour of Türkiye... parcours, favoris et profils 20/04 Liège-Bastogne-Liège Kévin Vauquelin : "Avec Pogacar... ça va être dur" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Tadej Pogacar : "Attaquer à 100 km avec Van der Poel !" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Évita Muzic : "On sera là pour viser la victoire" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Benoît Cosnefroy : "Il y a un sentiment d'inachevé..." 20/04 Liège-Bastogne-Liège La Maison du Cyclisme Liège-Bastogne-Liège a ouvert 20/04 Interview Alexis Vuillermoz : "On me racontait les histoires de Voeckler..." 20/04 Tour de Turquie Mark Cavendish : "J'essaierai d'améliorer mon record" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Juliette Labous : "Viser le podium... voire la gagne" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Tom Pidcock : "Hâte de relever le défi, de souffrir..." 20/04 Liège-Bastogne-Liège Mathieu van der Poel : "Gagner... oui, c'est possible" 20/04 Média Cyclism'Actu sans pub, sans pop-up... 9,99 euros et ce pour 1 an
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ

Nos Partenaires

Publicité RM
pub Velo-Identitypub STOP PUB
Publicité AMS

Sondage

Mathieu van der Poel vainqueur de Liège-Bastogne-Liège 2024, vous y croyez ?







Publicité
Publicité
-
-