ITW - Évita Muzic : «Je ne connais pas le budget de SD Worx, mais...»

Par Arthur DE SMEDT le 19/02/2024 à 20:00. Mis à jour le 22/02/2024 à 08:09.
ITW
Photo : @Cyclism'Actu / CyclismActu.net

Année après année, elle s'affirme comme un élément essentiel de la FDJ - SUEZ, avec qui elle entame sa 7e année après avoir prolongé son contrat jusqu'en 2027 début janvier ! Figurant parmi les meilleurs coureuses tricolores depuis plusieurs saisons, Évita Muzic, seulement âgée de 24 ans, semble avoir un avenir radieux, et ce n'est pas ses résultats obtenus en 2023 qui ont fait baisser sa cote, la Franc-Comtoise ayant notamment terminé cinquième de la Flèche Wallonne et sixième de La Vuelta Femeninas by Carrefour.es. Malade sur le dernier Tour de France Femmes avec Zwiftla championne de France 2021 espère prendre sa revanche sur l'édition 2024, avec un parcours "dessiné pour elle" et un final sur ses terres. La native de Lons-le-Saunier s'est confiée à Cyclism'Actu sur sa saison à venir, lors de la présentation de sa formation ce lundi, alors qu'elle revient tout juste de l'Espagne et de la Semaine Cycliste Valencienne, où elle a pris la 11e place finale au général, juste devant sa jeune compatriote Léa Curinier - une course remportée par la Suissesse Marlen Reusser.

Vidéo - Évita Muzic sur Cyclism'Actu, sa 7e rentrée avec FDJ-SUEZ !

 

Évita Muzic, vous n'avez que 24 ans, et c'est (déjà) votre septième rentrée avec la FDJ - SUEZ...

Je ne me sens pas vieille, mais avec le départ de Victorie Guilman, je suis une des plus anciennes de l'équipe, derrière Eugénie Duval. Ça commence à faire un bon moment que je suis là !

 

La FDJ-SUEZ semble franchir de nouveaux caps chaque année. A quoi peut-on s'attendre en 2024 ?

Encore plus de victoires, ou en tout cas des victoires sur de plus grosses courses. Sur les Monuments, et pourquoi sur les Grands Tours... On peut toujours faire mieux. Moi-même chaque année, je me dis que j'ai fait une très belle saison et que ce sera dur de faire mieux, mais on finit toujours par y arriver si on évite les pépins physiques.

 

L'objectif principal à cocher cette année sur un plan personnel ?

Je dirais le Tour de France. Une victoire d'étape et/ou un bon classement général. Je ne refuserai pas un podium sur le Tour... C'est un parcours qui me tient à coeur, avec deux étapes dans ma région natale, dont une dans mon département de naissance. L'arrivée à l'Alpe d'Huez, j'habite à 40 minutes.

 

C'est un Tour déssiné pour vous alors ?

Franchement, oui ! Enfin, je n'aurais pas mis les trois premières étapes aux Pays-Bas (Rires). Mais c'est sûr que la fin est vraiment top. Même Liège, qui est une de mes courses favorites également. C'est donc vraiment un des plus beaux parcours que j'aurais pu espérer. J'attends l'Alpe d'Huez avec impatience.

 

C'est l'année ou jamais ?

Peut-être pas quand même ! Je pense êre encore jeune et avoir de belles années devant moi. Mais par rapport au tracé, c'est vrai que c'est un peu ça. S'ils veulent aller un peu plus dans l'ouest l'an prochain, ce sera moins taillé pour mon profil. Donc j'aimerais bien performer cette année, surtout après la déception de 2023.

 

Avec Juliette Labous, vous êtes les coqueluches du public français. Une victoire d'étape sur le Tour de France déclencherait pas mal de choses, vous êtes d'accord ?

C'est sûr. Une victoire française sur le Tour féminin, ça ferait vraiment franchir un cap pour le cyclisme féminin français. Surtout chez les petites filles. Il y a énormément de monde qui regarde, ce serait une des plus belles victoires. Je pense que Juliette aussi ne refuserait pas ça. J'aimerais énormément aller la chercher, j'ai déjà terminé 2e d'une étape pour mon premier Tour, c'est un vrai objectif dans ma carrière.

 

L'équipe FDJ-SUEZ s'internationalise de plus en plus, il n'y a plus que 7 Françaises sur 16 au sein de l'effectif 2024. Qu'est-ce que vous en pensez ?

C'est vrai, même si ça fait déjà quelques années que c'est le cas. On a pris pas mal de Hollandaises d'un seul coup cette année. Mais on est encore 7 Françaises. Il y a pas mal de nations différentes, et c'est bien aussi d'avoir plusieurs cultures et de nouvelles filles dans l'équipe. Il y a vraiment un renouveau, une fraîcheur. Ça apporte beaucoup, on l'a directement senti sur les premières courses.

 

Votre avis sur l'équipe SD Worx ? Elle fait si peur que ça ou elle agace ?

Un peu des deux. Forcément quand elles sont au départ, on sait que ce sont les grandes favorites. Après chaque saison est différente, même si là elles ont encore commencé très fort sur ces premières courses. Mais je pense que de plus en plus d'équipes s'allient contre elles, et le niveu s'homogénéise. On le voit en ce début de saison, il y a pas mal de jeunes talents qui arrivent. Le niveau pour aller gagner est de plus en plus resserré, avec encore plus de spectacle. Et peut-être que dans quelques années, leur armada va un peu s'éclater, ce sera alors un peu plus simple !

 

Le fossé est si grand que ça entre vous, la 5e équipe mondiale au classement UCI en 2023, et la première ?

Je pense qu'il y a un grand fossé entre la première et la deuxième oui. Après, entre la deuxième et nous, je pense que ce n'est pas le cas et que c'est largement jouable. Et puis je ne connais pas le budget de SD Worx, mais je pense qu'elles ont le double du notre... Donc on fait aussi avec nos moyens. C'est déjà exceptionnel d'avoir eu 20 victoires l'an passé. On va forcément essayer de faire mieux en 2024.

 

Pour conclure Évita : une saison 2024 réussie, ce serait quoi ?

Une victoire sur le Tour de France. C'est tout ce que je demande... ou porter le Maillot Jaune !

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

A LIRE AUSSI

ITW

Stéphane Heulot : "Wout Van Aert... ça fait couler beaucoup d'encre"

ITW

Stéphen Delcourt : "Mon job... empêcher que la SD Worx gagne tout !"

ITW

Léa Curinier : "J'aimerais bien lever les bras avec FDJ-SUEZ"

L'info en continu

02:13 Route Plus de sécurité dans le vélo... et la parole aux coureurs, la vidéo 20/04 Média Vos vidéos sont sur Dailymotion Cyclism'Actu, abonnez-vous ! 20/04 Liège-Bastogne-Liège Parcours, favorites... La 8e Doyenne Femmes dimanche 20/04 Gravel Alejandro Valverde a encore remporté La Indomable... un Français 2e 20/04 Route Lefevere : "Alaphilippe a couru blessé ? Il a eu le dernier mot... " 20/04 Liège-Bastogne-Liège Parcours, profil, favoris... la 110e de "La Doyenne" 20/04 Rétro Classiques Les "Cloches de Pâques", piégées à Liège-Bastogne-Liège 20/04 Liège-Bastogne-Liège Romain Bardet : "Petits yeux, et petite nuit..." 20/04 Tour de Turquie Le 59e Tour of Türkiye... parcours, favoris et profils 20/04 Liège-Bastogne-Liège Kévin Vauquelin : "Avec Pogacar... ça va être dur" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Tadej Pogacar : "Attaquer à 100 km avec Van der Poel !" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Évita Muzic : "On sera là pour viser la victoire" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Benoît Cosnefroy : "Il y a un sentiment d'inachevé..." 20/04 Liège-Bastogne-Liège La Maison du Cyclisme Liège-Bastogne-Liège a ouvert 20/04 Interview Alexis Vuillermoz : "On me racontait les histoires de Voeckler..." 20/04 Tour de Turquie Mark Cavendish : "J'essaierai d'améliorer mon record" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Juliette Labous : "Viser le podium... voire la gagne" 20/04 Liège-Bastogne-Liège Tom Pidcock : "Hâte de relever le défi, de souffrir..." 20/04 Liège-Bastogne-Liège Mathieu van der Poel : "Gagner... oui, c'est possible" 20/04 Média Cyclism'Actu sans pub, sans pop-up... 9,99 euros et ce pour 1 an
fleche bas fleche haut
Publicité TMZ

Nos Partenaires

Publicité RM
pub STOP PUBpub Velo-Identity
Publicité AMS

Sondage

Mathieu van der Poel vainqueur de Liège-Bastogne-Liège 2024, vous y croyez ?







Publicité
Publicité
-
-