Transfert
Transfert - Wiggins : 'Dumoulin serait idéal pour Team INEOS' Photo : @TeamSunweb

Transfert - Wiggins : "Dumoulin serait idéal pour Team INEOS"

Membre de la formation Sunweb depuis ses débuts chez les professionnels en 2012, Tom Dumoulin a gravi les échelons un à un avec l'équipe allemande, jusqu'à devenir l'un des meilleurs coureurs du peloton. A 28 ans, le Néerlandais dispose d'un palmarès bien rempli avec en tête de page un Tour d'Italie, un titre de champion du monde du contre-la-montre, une médaille olympique ainsi que des victoires d'étapes sur les trois Grands Tours. Pour autant, Bradley Wiggins est d'avis que Dumoulin pourrait franchir un cap en quittant son équipe de toujours. Dans son podcast, le vainqueur du Tour de France 2012 explique qu'il verrait bien le natif de Maastricht chez INEOS. "On dit tout le temps que Tom Dumoulin n'est pas épaulé. Il serait idéal pour le Team Sky", estime le Britannique. Le Néerlandais est lié contractuellement avec Sunweb jusqu'en 2021, mais sait-on jamais...

Tom Dumoulin, vainqueur du Giro en 2017

 

"Campenaerts ? Lotto fonctionne encore comme en 1974..."

Sur sa lancée, Bradley Wiggins a livré d'autres conseils pour certains coureurs du peloton, et notamment Victor Campenaerts. Il confie que le recordman de l'heure aurait intérêt à quitter Lotto Soudal, une formation qui ne lui permet pas d'exploiter le maximum de ses capacités selon ses dires : "Il est dans une équipe belge, dans la plus grande équipe belge, Lotto, qui fonctionne encore comme en 1974. S'il allait chez Sky, il verrait la différence. Mais ce qui va se passer, c'est qu'ils vont lui donner beaucoup d'argent, il va resigner pour trois ans et il restera là. Tu pourrais faire tellement mieux Victor".

 

"Les coureurs français ont tendance à rester toute leur carrière en France"

Même constat concernant les coureurs français. Wiggins regrette qu'ils soient nombreux à rester dans l'Hexagone et à ne pas tenter l'expérience à l'étranger. "Les coureurs français étaient connus pour rester dans les équipes françaises, ils ne déployaient jamais leurs ailes. Sylvain Chavanel fut l'un des premiers à le faire. Il est allé chez Quick-Step et a prospéré : il a gagné des étapes sur le Tour de France, il est passé tout proche d'une victoire sur le Tour des Flandres. Il est sorti de son confort. Alaphilippe fait pareil. Les coureurs français, comme Démare, ont tendance à rester toute leur carrière en France", déplore-t-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Quentin BALLUE

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu