+ de Brèves

  Brèves

  défiler les infos cyclisme  défiler les infos cyclisme
Eurosport Classique
Vous Ici? 2
Boutique CA by ONDA
Fizik
Vous Ici?

Tour de Lombardie

Purito triomphe sous le déluge

Tour de Lombardie - Purito triomphe sous le déluge

Par Alexandre Mignot
Publiée le 29/09/2012 à 17:19

Seulement une semaine après les Mondiaux de Valkenburg, qui a vu le sacre du Belge Philippe Gilbert, les coureurs pouvaient prendre leur revanche, ce samedi, sur le Tour de Lombardie, surnommé "la classique des feuilles mortes". Dernière classique World Tour de l'année, c'était aussi pour beaucoup le point d'orgue d'une longue saison 2012. Par rapport à 2011, le tracé avait été légèrement revu. Le départ, prévu initialement à Milan, se faisait à Bergame, mais par contre, la ligne d'arrivée était toujours tracée dans la cité de Lecco, sur les rives du lac de Côme. En revanche, la principale modification sur le parcours était le retour du mythique Muro di Sormano, long de 1.7 km pour une pente moyenne de 17%, avec des passages au-delà des 20%. En bref, 251 kilomètres étaient à couvrir, et quatre ascensions (le Valco diValcava, le Muro di Sormano, le Madonna del Ghisallo et le Villa Vergano) étaient à franchir. Un successeur à Oliver Zaugg était attendu en fin d'après-midi. Au final, et dans des conditions dantesques, tout s'est joué dans la dernière ascension du jour. Un groupe d'une trentaine de coureurs est arrivé au pied, mais un seul à émerger en tête au sommet : Joaquin Rodriguez (Katusha). Auteur d'une attaque fulgurante dont il a le secret, Purito a lâché tout le monde dans l'ascension avant de résister sous un véritable déluge dans les 10 derniers kilomètres. L'Espagnol s'impose finalement avec quelques secondes d'avance devant son compatriote Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) et Rigoberto Uran (Team Sky). Purito devient le premier coureur espagnol de l'histoire à inscrire son nom au palmarès de la Classique des feuilles mortes. Il passe aussi en tête du classement World Tour, dont il sera le lauréat à la fin de l'année ...

Une échappée de onze coureurs se forme sous la pluie

C'est aux alentours de 10h30 que les coureurs, après avoir signé la feuille de départ, s'élancent pour ce Tour de Lombardie 2012. Le début d'épreuve est marquée par de nombreuses tentatives d'échappées, mais aussi par la pluie et le brouillard, bien présents ce samedi. La chaleur n'est elle, pas au rendez-vous, le thermomètre n'indiquant pas plus de 10-12°C. Du fait de ces conditions climatiques, une cassure s'opère dans le peloton après une vingtaine de kilomètres de course, alors que personne n'a encore pris les devants. Néanmoins, tout se regroupe quelques kilomètres plus tard, et de nouveaux attaquants passent à l'abordage. 

Un trio composé de Yaroslav Popovych (RadioShack), Andriy Grivko (Astana) et Stefan Denifl (Vacansoleil) prend les devants et comptent même jusqu'à une minute d'avance sur le peloton. Néanmoins, ça reste agité, et d'autres équipes souhaitent intégrer la bonne échappée du jour. Après, 50 kilomètres, telle est donc la situation, mais Ag2r fait notamment le forcing derrière pour placer des hommes à l'avant et un nouveau groupe ressort à quelques 185 kilomètres du but. Cette fois-ci, on retrouve Emanuele Sella (Androni), Federico Rochetti (Utensilnord), Julien Berard et Romain Bardet (AG2R), Cristiano Salerno (Liquigas), Johan Esteban Chaves (Coldeportes), Nicki Sorensen (Saxo Bank), Steve Morabito (BMC), Alberto Losada (Katusha), Stefano Locatelli (Colanago) et Andriy Grivko (Astana).

L'échappée se décompose un moment, le peloton gère l'écart

Cette fois-ci, c'est la "bonne", et le peloton laisse immédiatement les fuyards prendre 2 à 3 minutes, alors que la première difficulté du jour, le Valico di Valcava, est entamée. Le pack est alors pris en main par la Sky et la Garmin, qui ne veulent pas accorder trop de marge aux audacieux du jour. De fait, l'avance des 11 échappés est à peine de 2 minutes à 150 kilomètres de l'arrivée. L'écart est maintenu autour de la minute trente par le Team Sky, et c'est alors, qu'un peu plus tard, trois coureurs décident de sortir du groupe de fuite. A 145 bornes du but, Emanuele Sella (Androni), Johan Esteban Chaves (Coldeportes) et Alberto Losada (Katusha) s'en vont seuls en tête. 

Leur aventure dure une trentaine de kilomètres, tout de même, et l'échappée initiale se reforme ! Pendant ce temps, le peloton a décidé de lâcher un peu de lest, et le groupe de fuite compte ainsi plus de 3 minutes d'avance à 110 kilomètres du but. Mais très vite, la Sky et la BMC notamment, reprennent les choses en main dans le peloton et à 100 bornes de l'arrivée, l'écart est descendu à 2'30". Puis, doucement mais surement, les coureurs approchent du fameux Muro di Sormano ! A l'avant du peloton, les leaders se font replacés tandis que les échappés sont déjà sur les contre-forts du Muro di Sormano : la Cola di Sormano. 

Bardet costaud dans le Muro di Sormano, passe en tête au sommet ...

Dès ces premières pentes, quatre coureurs font la différence, sans réellement attaquer, au train. Bardet, Morabito, Salerno et Losada prennent les devants. Le peloton se rapproche lui à une minute et entame à son tour la montée précédant le Mur à proprement parlé. C'est à ce moment qu'Amets Txurruka (Euskaltel-Euskadi) décide de sortir du pack. Puis, quelques hectomètres plus loin, à 84 bornes du but, c'est parti pour le Muro di Salerno. Le quatuor de tête s'émiette très vite à deux unités : Bardet et Losada, et c'est le Français qui fait le rythme. Le jeune coureur d'Ag2r semble à l'aise et Morabito et Salerno sont lâchés tandis que Losada s'accroche comme il peut dans la roue. 

... suivi d'un groupe de favoris avec Contador, Nibali, Purito etc ... mais pas Gilbert !

Dans le peloton également, il y a du mouvement. Nibali prend ses responsabilités et accélère l'allure en tête de peloton. Très vite, un petit groupe se forme, et Alberto Contador, bien présent, en remet une couche. Seuls 7 ou 8 coureurs arrivent à s'accrocher tandis que Salerno et Morabito, tout comme Txurruka, sont revus par les hommes forts. L'écart n'est plus que d'une petite vingtaine de secondes, mais Bardet tient bien face aux cadors. A l'approche du sommet, le coureur d'Ag2r parvient même à se débarasser de Losada et à basculer seul en tête. Petit exploit de Bardet. Dans le groupe des favoris, c'est au tour de Purito de durcir la course, tandis que le champion du monde Philippe Gilbert n'est pas là !

Quelques chutes dans la descente, dont celle du champion du monde, qui abandonne

Quelques secondes après Bardet, le groupe des favoris bascule également dans la descente, très humide et donc glissante ! Joaquin Rodriguez fait l'effort jusqu'au sommet, et ce n'est que quelques instants plus tard que l'on voit Gilbert arriver au sommet. Les coureurs du peloton arrivent eux au compte-goutte au sommet du Muro di Sormano, qui fait alors honneur à sa réputation. Il y en a de partout, et ce n'est pas fini, car une descente très compliquée est encore à gérer. Il reste 80 bornes. A l'avant, Bardet est donc seul, mais se fait quelques frayeurs dans les virages de la descente. Le Français mesure ses risques, mais en prend tout de même. 

A contrario, le groupe des favoris relâche quelque peu et plusieurs coureurs reviennent de l'arrière. Néanmoins, quelques chutes interviennent comme celles de Paolini et Ballan dans un premier temps. Mais quelques moments plus tard, c'est le champion du monde lui-même qui tombent. Le Belge, un peu souffrant, n'insiste pas, abandonne et rentre dans la voiture de son directeur sportif. Ce n'était certainement pas la manière dont le Wallon espérait inaugurer son maillot arc-en-ciel. Quoiqu'il en soit, la course continue, avec toujours le seul Romain Bardet en tête. Losada a lui réintégré le premier peloton. 

Bardet seul en tête, un peloton d'une trentaine d'hommes en chasse

A un peu moins de 70 kilomètres de l'arrivée, le Français compte une minute d'avance sur un groupe de favoris, composé d'une trentaine d'unités. Le même écart est recensé à 64 bornes du but. Désormais, les coureurs mettent le cap vers la Madonna del Ghisallo, la difficulté la plus connue du Tour de Lombardie. A l'avant Bardet profite d'une partie relativement plate pour se ravitailler alors que c'est la Katusha, via Losada, qui fait le travail derrière. Ce schéma vaut pour une dizaine de bornes, et à un peu plus de 55 bornes du but, Tiralongo, Hesjedal ou encore Cunego tentent de sortir du premier peloton. 

Les attaquants ne font aucune différence et sont repris par le reste de la meute. Bardet, lui, entame la célèbre montée de la Madonna del Ghisallo, avec 45 secondes d'avance. Au pied, le peloton temporise, et c'est à ce moment que de Weert tente de sortir. Le Belge prend un peu d'avance, mais la Katusha reprend les rênes juste derrière. Et l'équipe russe ne rigole pas. De Weert rentre rapidement dans le rang, tandis que l'écart avec Bardet diminue très vite, puisque Losada poursuit son effort en tête de peloton. Bardet voir alors irrémédiablement revenir le groupe des favoris ... La jonction est finalement opéré à 51 kilomètres du but.

Bardet repris, De Weert par seul à l'avant 

Tout est donc à refaire, et le peloton temporise, toujours mené par Katusha. C'est alors que De Weert repasse à l'attaque. Personne ne le prend en chasse et il fait quelque peu l'écart. Le coureur d'Omega Pharma-Quick termine finalement la Madonna del Ghisallo seul, et passe au sommet avec 45 secondes d'avance sur le peloton. Il reste alors 46 bornes à parcourir.  Derrière le coureur belge, le groupe temporise quelque peu, avant de mettre doucement en marche à 40 kilomètres du but. L'écart descend doucement, sous l'impulsion des coureurs de BMC ou Liquigas, et la tentative de De Weert est sur le point de se terminer. 

Mais, alors que tout est calme, Nibali chute tout seul dans le peloton, tout comme Tiralongo, au même moment. Puis, c'est au tour de Kevin De Weert de toucher le sol, alors qu'il est en tête, et qu'il a repris quelques secondes sur un peloton qui s'est un peu relevé. Néanmoins, tout le monde repart, et le Belge conserve la tête de la course ! Pas pour longtemps. Le peloton arrive très vite derrière et le coureur d'Omega est repris. Basso tente alors de calmer les ardeurs dans le peloton, afin de favoriser le retour de son compatriote et coéquipier Nibali, mais la Katusha reprend les commandes et fait le rythme à 30 kms du but. 

De Weert chute et est repris, Rui Costa passe à l'attaque !

Deux bornes plus loin, c'est au tour de Rui Costa (Movistar) de sortir et de prendre la tête de la course. Seul. A 25 bornes du but, le peloton le contrôle néanmoins, et il ne possède que 15 secondes d'avance. Derrière, Nieve part en contre. A 22 kilomètres de l'arrivée, le Portugais est toujours seul en tête de course, chassé par Nieve, alors que Nibali a réintégré le peloton. Ce groupe, composé d'une trentaine de coureurs, compte alors près de 30 secondes de retard sur Rui Costa à l'entrée dans les 20 dernières bornes. On s'approche alors du juge de paix de l'épreuve : la montée de Villa Vergano. Dans le peloton, la Sky ainsi que la Lampre prennent les choses en main à 16 kilomètres de l'arrivée. 

L'écart descend alors quelque peu, mais Rui Costa résiste bien. Néanmoins, à 15 bornes tout pile de l'arrivée, l'avance du Portugais n'est plus que de 20 secondes. Euskaltel-Euskadi vient alors également donner un coup de main en tête de peloton. A 13 kilomètres de l'arrivée, Rui Costa est désormais en ligne de mire du peloton, qui est mené par la Sky. Et le Portugais se fait reprendre quelques instants plus tard ! Le groupe de favoris est alors dans la dernière difficulté du jour et Marco Marcato décide d'attaquer ! Le peloton reste relativement calme, mais à 12 bornes de l'arrivée, Verdugo attaque à son tour et rejoint l'Italien.

Beaucoup d'attaques dans la dernière montée, mais Purito met tout le monde d'accord

Puis, c'est au tour d'Alexandre Kolobnev d'en placer une à 11.5 kms de la ligne. Le Russe accélère, rattrape Marcato et Verdugo, mais n'emmène que le basque sur son porte-bagage. Toutefois, juste derrière, la Garmin-Cervélo fait un gros travail et aucune différence n'est faite. Sur le parcours, c'est une grosse averse qui est alors en train de tomber, et les conditions météo sont si terribles que la télévision ne parvient pas à retransmettre les images de la course. Le peloton, toutefois, reste quelque peu groupé jusque dans les derniers hectomètres.

C'est à ce moment là que Joaquin Rodriguez (Katusha) décide d'attaquer ! Purito, en spécialiste qu'il est, parvient à faire la différence et passe au sommet de la dernière difficulté en tête ! A 8 kilomètres, on le retrouve dans la descente, avec enviro, 10 secondes d'avance sur un petit groupe de poursuivants comprenant Contador, Santambrogio, Henao, Uran et Quintana ! Puis, à 7 bornes du but, Zaugg fait la jonction dans le groupe de poursuite ! 

Purito en solitaire, dans des condition dantesques

Sous une pluie battante, un véritable déluge, Purito mène toujours de sept secondes à 6 bornes de l'arrivée, mais les coureurs de la Sky font l'effort pour recoller. Les coureurs prennent quelques risques dans les virages, mais Purito reste en tête à 4 kilomètres du but, alors que Kessiakoff et Mollema font également leur retour dans le groupe de poursuivants ! La ligne se rapproche, et Rodriguez continue de resister, et à deux kilomètres de la ligne d'arrivée, Rodriguez s'en va vers la gagne. Dans le groupe de chasse, c'est cette fois-ci Pellizotti et Samuel sanchez qui reviennent ! Mais c'est à l'avant que ça se joue. 

Purito passe sous la flamme rouge en tête en s'en va chercher la victoire sur ce Tour de Lombardie. Sur une chaussée quasi innondée, Rodriguez savoure son exploit dans les derniers hectomètres, et c'est Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) qui vient régler le groupe des poursuivants une poignée de secondes plus tard, devant Rigoberto Uran (Team Sky).

En remportant ce Tour de Lombardie 2012, Rodriguez devient également le premier vainqueur espagnol de l'épreuve ! Aussi, Purito profite de l'occasion pour passer en tête du classement UCI World Tour, duquel il terminera donc la saison en première position. 

 

Photos : Sirotti

REGARDEZ LE MEILLEUR DU CYCLISME SUR EUROPORT PLAYER

CLIQUEZ ICI !

 

Vous Ici? Ekoï Velo Identity Eurosport Classique

 

Vos Commentaires

 

Il y a du beau monde dans le top 10 du Lombardie : - le vainqueur sortant (8éme) - le vainqueur du dernier Giro (6éme) - le vainqueur de la dernière Vuelta (9éme) et quelques autres souvent dans des top 10. Purito, le roi des forts pourcentages, trouve la force de résister sur une dizaine de km après son attaque foudroyante sous un orgage... épatant ! Samu Sanchez, bien remis de toutes ses blessures, s'offre une belle 2éme place sur le podium, ça fait plaisir. 3 colombiens dans le même temps que le 2éme, c'est beau. Juste dommage pour Quintana qui loupe d'une marche le top 10. Superbe raid de Bardet pendant une trentaine de km en solo après avoir lâché ses compagnons de l'éqhappée matinale. Prometteur ! Pour résumer, magnifique course sur un parcours accidenté avec les éléments qui se sont déchaînés pour parfaire le décor. Quand ont regarde la liste de tous ceux qui ont abandonné, ça renforce le respect pour tous les coureurs qui sont allés jusqu'au bout (54), y compris pour les 2 derniers qui sont arrivés bien loin des autres. Du courage il en faut pour affronter ce Lombardie là !

0 0
Chouchouduvélo : il y a 670 jours

 

Bravo à purito et super Romain Bardet et Jean Christophe Peraud,par contre FDJ inexistant

0 0
tom l'amateur : il y a 670 jours

 

Rassurant côté français, Péraud n'était pas loin non plus des tous meilleurs.

0 0
rolfsörensen : il y a 671 jours

 

Salut Fabien, je vois que l'un des "grands connaisseurs" du début de saison s'est reconnu! ;-) Tu es tellement borné que je me demande parfois pourquoi on te répond encore parfois! Elle est où Orica? Ben 6ème du WT pour sa première saison mon ami! Et je suppose que les épreuves WT sont de petites coursettes qui n'intéressent personne selon tes dires! En outre elle attire de nouveaux sponsors! Puisque tu insistes dois-je rappeler que Ag2r et Fdj font dernière et avant-dernière de ce même classement? Ceci dit, je pense que de bons coureurs français arrivent et j'en suis heureux! Mais ça on dirait que tu ne le lis pas dans mes commentaires. J'aime le cyclisme français, mais pas les chauvins pathologiques!

0 0
esteban : il y a 671 jours

 

Bravo a Purito, belle course Contador et les Espagnols Pas de chance pour le nouveaux champion du monde.... Tour de Lombardie très spectaculaire,route très accidentée par les petits séisme de cette régions,route fissurée,déluge de pluie,route très grasse et glissante Chapeau a tous ses grands sportifs de travailler avec des conditions pareil Connaissant la région et ces fameux dénivelés ,très belle région par temps sec.... Moi qui suis Belge ,adoré tout simplement ces belles régions de l Italie Et aussi le Vélo amateur,et ces belles courses professionnelles ......

0 0
Runman69 : il y a 671 jours

 

54 coureurs à l'arrivée et pas un FDJ,@ fanfan t'es pénible d'avoire raison.Bravo Purito!!!

0 0
pouet-pouet : il y a 671 jours

 

Bravo à la FDJ!!!!! Quelle grosse armada de coureurs de classique!!!!! Fédrigo a été prolongé de 2 ans depuis 1 mois, il est déjà en roue libre et se prépare à la chasse à la palombe. le maintien en WT est bien mal parti.

0 0
pimousse4767 : il y a 671 jours

 

Plusieurs coureurs n'étaient pas rasés, comme Purito (voir photo, belle moustache) et surtout Ten Dam je ne sais pas si vous l'avez remarqué ! Est-ce un phénomène de mode, ou une négligence de leur part? Ou plutôt une stratégie (genre "je vais avoir moins froid") Je connais l'histoire de l'influx nerveux, comme quoi il faut pas se raser le matin même d'une course, mais au plus tard au moins la veille au soir. Pour parait-il garder une force contenu dans ces petits poils! Mais là pour Ten Dam, c'était pas la barbe de 1 ou 2jours, mais plutot d'une à 2 semaines ^^

0 0
stcyr : il y a 671 jours

 

Belle course de Bardet ... Faire une échappée de ce type est super, lâcher des gars comme Losada, Morabito ou Sella dans le Muro di Sermano est encore mieux ... mais le plus prometteur, c'est sa capacité à être encore dans le coup au bout des 250 kms de course malgré tous les efforts fournis (comme à l'Amstel) ! A coté, la FDJ est vraiment passée à côté de son sujet. Aucun coureur à l'arrivée, ça craint. D'autant que sur le papier, ils avaient une belle équipe ! Mais j'ai l'impression que leur saison s'est arrêtée après le Tour de France ...

0 0
adri111 : il y a 671 jours

 

ne vous emballez pas avec bardet depuis 30 ans on en a vu des futurs grands en france et a larrivee rien exemple fedrigo avec son talent on ne l a jamais vu a la bagarre dans une grande classique

0 0
fanfan : il y a 671 jours

 

Sompteux ce qu'a fait Purito, magnifique saison, c'est un grand coureur! En plus il est Catalan, raison de plus pour que je l'apprécie.. :D

0 0
SquaaL : il y a 671 jours

 

bardet fut bien présent et montré sa grande valeur ! mais c'est sur, ce fut le seul français , de bonne augure pour l'avenir !! le meilleur coureur de la saison (classiques et par étapes confondu ,) c'est bien purito sans discution possible !!

0 0
circus : il y a 671 jours

 

Des Français prometteurs, il y en a des masses qui arrivent, mais est-ce que le problème de l'inexistence de nos coureurs sur les classiques n'est pas à chercher ailleurs que du côté de leur qualité intrinsèque? (je ne sais pas, une question d'objectifs, est-ce que les coureurs - notamment grimpeurs - français s'intéressent à autre chose qu'au Tour de France (mis à part John Gadret :P)? une question de motivation à suivre les prétendus meilleurs? Une question d'entraînement au niveau de l'endurance? Quand on voit l'armada colombienne dans le dernier groupe on peut effectivement être déçu qu'il n'y ait pas au moins 2-3 français à cette place...)

0 0
rolfsörensen : il y a 671 jours

 

@esteban: et elle est où la grosse équipe Orica GreenEdge, encore plus loin que les français et aucun recrutement pour améliorer ce résultat, sa arrive à tout le monde de rater des courses. A part voler MSR à Cancellara ou gagner des courses qui intéressent personne ils sont pas la non plus

0 0
fabien81 : il y a 671 jours

 

Suis-je le seul à avoir vu Txurruka et Verdugo être, avec Sanchez, les deux seuls coureurs à avoir été vraiment présents, chez Euskaltel ? C'est triste, ce qui leur arrive. Bravo à Bardet, après son énorme numéro au printemps, waho !

0 0
sylvain : il y a 671 jours

 

Wiggins a raccroché après les JO. Il a fait une parade au tour de GB et a du aller au CDM probablement à contre coeur comme Froome d'ailleurs. Il est sur le pont depuis novembre 2011 avec une prépa spécifique pour le TDF et il aspire au repos. Bref, c'est place de N°1 UCI, il s'en f*** complètement. Il n'ira pas à Pékin CLM ou pas. RDV en 2013 avec Wiggo et Froomey + JTL. GO SKY

0 0
Uther : il y a 671 jours

 

dommage pour de weert

0 0
cav22 : il y a 671 jours

 

gecko euskaltel , Wiggins est hors forme. il n'exploserait rien du tout s'il allait à Pékin, CLM ou pas.

0 0
kvmusic : il y a 671 jours

 

@haha : toi le râleur devant l'éternel, prends ta petite caméra la prochaine fois et va sur place! On est déjà morts de rire! T'as pas vu les conditions atmosphériques? Wiggins, Boonen et Rodriguez auront marqué la saison 2012. La fdj transparente en effet! Bravo à Bardet! Grâce à lui on sait qu'il y avait au moins un Français au départ! Tjs cette sacrée différence de niveau entre le WT et le reste du calendrier! Et tjs la preuve que la France est à sa place aux alentours de la dixième place du WT. Par contre, qques jeunes français devraient pouvoir jouer dans la cour des grands dans qques années. C'est rassurant.

0 0
esteban : il y a 671 jours

 

@haha : toi le râleur devant l'éternel, prends ta petite caméra la prochaine fois et va sur place! On est déjà morts de rire! T'as pas vu les conditions atmosphériques? Wiggins, Boonen et Rodriguez auront marqué la saison 2012. La fdj transparente en effet! Bravo à Bardet! Grâce à lui on sait qu'il y avait au moins un Français au départ! Tjs cette sacrée différence de niveau entre le WT et le reste du calendrier! Et tjs la preuve que la France est à sa place aux alentours de la dixième place du WT. Par contre, qques jeunes français devraient pouvoir jouer dans la cour des grands dans qques années. C'est rassurant.

0 0
esteban : il y a 671 jours

 

gecko euskaltel , Wiggins est hors forme. il n'exploserait rien du tout s'il allait à Pékin, CLM ou pas.

0 0
kvmusic : il y a 671 jours

 

Superbe Bardet, vraiment un futur grand celui là. Sinon bravo Purito, à n'en pas douter l'Homme de la saison, si seulement il avait eu un brin de réussite au Giro et à la Vuelta...

0 0
bdx33 : il y a 671 jours

 

@jaja34 haha tu veut que je retrouve les commentaires du Giro, ou tout le monde faisait rimé "purito" avec "pourriture", personne ne voulait qu'il gagne tellement qu'il bougeait pas et yen avait que pour Hesjedal ! mais depuis la vuelta ou il était principal concurrent de Contador c'est devenu un super coureur, plein de panache etc... vive les girouettes sur se site, purito à toujours été un attentiste sur les courses à étapes, il attaque jamais avant les 2 derniers km d'un col et profite des bonifications, alors quand tu dit qu'il à animé les courses qu'il a fait cette saison par ses attaques, ça me fait doucement rire

0 0
jordan29 : il y a 671 jours

 

Vu les 90 derniers kilomètres sur RAI SPORT. Bardet avait une souplesse démontrant une grande classe. Monter au train le Mur de Sormano puis lâcher ses trois accompagnateurs, faire la descente (avec une chute et deux virages loupés sous la pluie) et se faire revoir à la moitié de la Madonna del Ghisallo, c'est impressionnant pour un jeune coureur qui a l'air de ne pas avoir la grosse tête. Les excellents commentateurs de la RAI n'en ont pas vraiment fait mention.

0 0
Riri la Science : il y a 671 jours

 

Dans l'introduction il y a " il sera premier du World Tour " Heuresement que oui, Wiggins ne fera surment pas Pekin mais si le parcours de Pekin avait eu un CLM com en 2011 alors Wiggins aurait explose le chrono gagné Pekin et pris le World Tour, Purito peut dire ouf, c est sa meilleure saison et l age n a pas de poids sur lui, il est enorme, un des plus grands puncheurs de l'histoire du cyclisme Bravo Samu et Alberto Bardet est le seul francais a tenter , merde

0 0
gecko euskaltel : il y a 671 jours

 

PURITO !!!!!!!

0 0
Cyclusse : il y a 671 jours

 

Flob: En effet, R.Bardet est Français, et c'est très bien ce qu'il a fait. Toutefois, aucun Français n'a pesé sur la course et n'était dans le final...

0 0
max 55 : il y a 671 jours

 

fait ch... pour Nibali, a croire qu'il ne gagnera jamais cette course, toujours malchanceux, c'est pourtant la classique qu'il lui convient le mieux... la poisse !

0 0
nibali's digest : il y a 671 jours

 

@max55 Bardet est Slovaque, tout le monde le sait...

0 0
flob : il y a 671 jours

 

Philippe Gilbert avait marqué la saison 2011. Cette année, c'est Rodriguez qui réalise une excellente saison. Il a fait d'énormes progrés sur les grands tours. Sa place de numéro 1 mondial UCI me semble aussi mérité car il a souvent animé les courses par ses attaques. Je pense que tout le monde va s'interesser à son agenda pour la saison 2013.

0 0
jaja34 : il y a 671 jours

 

kvmusic a ecrit"Dommage, cette chute de Gilbert."de toute façon il etait déja distancé et avec le temps et les routes glissantes je ne pense pas qu'il aurait risqué une chute pour rattraper le groupe Contador

0 0
cycleton : il y a 671 jours

 

Rodriguez numéro un au WT pour la deuxième fois! Premier Espagnol vainqueur en Lombardie. (Quatrième podium de Sanchez). Il aura fait une saison fantastique! Présent toute l'année sur les tours et les classiques. Dommage, cette chute de Gilbert.

0 0
kvmusic : il y a 671 jours

 

Très déçu qu'Eurosport diffuse la course à partir de 16h seulement... Grosse saison de Joaquim Rodriguez, encore une deuxième place pour Samuel Sanchez, la poisse pour Vincenzo Nibali (qui semblait très fort au sormano). Les français ont été absolument inexistants.

0 0
max55 : il y a 671 jours

 

@tontonwah C'est pour attirer du monde mais je vais calmé les messages maintenant.

0 0
tomboonen8 : il y a 671 jours

 

c bon pr euskaltel pr les pts uci!!

0 0
delpirlo : il y a 671 jours

 

Bravo la FDJ...Grosse équipe annoncé sur Cyclismactu..Pas un coureur dans un groupe de + 40 coureurs..

0 0
aupasamu : il y a 671 jours

 

Rodriguez numéro un au WT pour la deuxième fois! Premier Espagnol vainqueur en Lombardie. (Quatrième podium de Sanchez). Il aura fait une saison fantastique! Présent toute l'année sur les tours et les classiques. Dommage, cette chute de Gilbert.

0 0
kvmusic : il y a 671 jours

 

belle retransmission , on a rien vu de ce qui s'est passé

0 0
Haha : il y a 671 jours

 

3ème 2e place pour Sanchez,4e podium,5e top 10... Sa doit le travailler un peu je pense,il ne lui reste plus beaucoup de tentatives !

0 0
Euskal29 : il y a 671 jours

 

Quelle saison de Purito ! Statut de numéro 1 mondial entièrement mérité, c'est vraiment le coureur de l'année 2012 !! <3

0 0
purito : il y a 671 jours

 

c'était une parodie de course à la fin ! je pense que beaucoup de monde ont du abondonner à la dernière montée !

0 0
florian : il y a 671 jours

 

C'est le jeu des chaises musicales : Tour du piemont 1 SKY 2 KATUSHA 3 EUSKALTEL Tour de Lombardie 1KATUSHA 2EUSKALTEL 3SKY.. Bravo a tous les courageux pour faire du vélo par ce temps..Un beau tour de lombardie plein de rebondissement

0 0
aupasamu : il y a 671 jours

 

purito !!!!!!!!!!!! ATTENTION TOMBOMEN PAR 8 A QUELQUE CHOSE A VOUS DIRE!!!!!!!!!!!!!! SVP, TU PEUX NOUS LACHER MAINTENANT

0 0
tontonwah : il y a 671 jours

 

c'est tellement mérité!! bravo, sa le consolera de sa vuelta!

0 0
woui : il y a 671 jours

 

circus pasvupaspris ils etaient ou les coureurs de la fdj .

0 0
fanfan : il y a 671 jours

 

Le sondage pour les coureurs de l'année aura bien lieu sur le forum de Cyclism'actu sur le coin des membres. Venez nombreux. C'est vous qui décidez des coureurs de l'année (baroudeur de l'année, puncheur de l'année, etc...). Vous pouvez également votez dans l'actualité des pro rubrique Sondage 2012. Vous avez juste à vous inscrire au forum qui est sous la publicité Cyclism'actu en haut.

0 0
tomboonen8 : il y a 671 jours

 

 

Réagissez à cet article

Pour pouvoir réagir à cet article, vous devez vous identifier ou créer votre compte utilisateur. Il s'agit du même compte que vous utilisez pour le forum.

 

Je m'identifie

*

*

 

Je créé mon compte

Pour créer votre compte utilisateur que vous pourrez utiliser partout sur le site, merci de vous rendre sur le formulaire d'inscription du forum en cliquant ici

Pour poster un commentaire, il vous suffira de fermer la fenêtre ou l'onglet qui va s'ouvrir puis de recharger cette page.