Tour de Romandie - Coup double pour Woods, la chute de Geraint Thomas
Tour de Romandie
Photo : Sirotti

Tour de Romandie - Coup double pour Woods, la chute de Geraint Thomas

Disputée dans des conditions climatiques apocalyptiques, la quatrième étape du Tour de Romandie a été remportée au sommet de Thyon 2000 par Michael Woods. À la lutte dans le final avec Geraint Thomas (INEOS Grenadiers), le Canadien de la formation Israel Start-Up Nation a profité de l'incroyable et surprenante chute du Britannique dans la dernière ligne droite pour s'imposer et prendre un maillot de leader qui était promis au vainqueur du Tour de France 2018. Reparti après quelques secondes d'atermoiement, Geraint Thomas, dépassé par l'Australien Ben O'Connor (AG2R Citroën Team), a finalement terminé troisième de l'étape à 21 secondes du vainqueur du jour.

Vidéo - Tour de Romandie - Woods s'impose, Geraint Thomas tombe

 

Geraint Thomas reste en excellente position pour remporter le Tour de Romandie

Derrière ces trois hommes, la quatrième place est revenue à l'Australien Lucas Hamilton (Team BikeExchange), arrivé avec 34 secondes de retard sur Michael Woods. Devancé par Fausto Masnada (Deceuninck-Quick Step) et sixième à 42 secondes, Richie Porte (INEOS Grenadiers) n'était pas dans un grand jour, tandis que le maillot jaune Marc Soler (Movistar Team), neuvième à 53 secondes, s'est battu mais n'a pu conserver sa belle tunique. À la veille du contre-la-montre final, Michael Woods possède 11 secondes de marge sur Geraint Thomas - ce qui semble insuffisant pour espérer garder l'avantage sur le Gallois - et 21 sur Ben O'Connor.

 

Kobe Goossens convoite le maillot du meilleur grimpeur porté par Joël Suter

C'est en deux temps que se forme la grande échappée du jour. Déjà à l'avant lors de la troisième étape, Kobe Goossens (Lotto Soudal) sort tout d'abord du peloton avec Mads Würtz Schmidt (Israel Start-Up Nation) et Josef Cerny (Deceuninck-Quick Step). Ce trio est ensuite pris en chasse par un quatuor composé du deuxième de l'étape de la veille, Magnus Cort Nielsen (EF Education-NIPPO), ainsi que de Simon Pellaud (Swiis Cycling), Simone Petilli (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) et Matthew Holmes (Lotto Soudal). Après un effort d'une demi-douzaine de kilomètres, les deux groupes ne font plus qu'un, et ce sont donc sept coureurs que l'on retrouve à l'avant lors de cette quatrième étape de nouveau disputée dans des conditions climatiques très difficiles.

Cinquième au classement de la montagne à 18 unités de Joël Suter (Swiss Cycling), passé en tête au sommet de la première difficulté du jour, Kobe Goossens a un bon coup à jouer dans cette étape qui offre beaucoup de points. Le Belge se heurte cependant au punch de Simon Pellaud dans les ascensions d'Anzère et de Lens, le coéquipier de Joël Suter empêchant ainsi Goossens de faire le plein. Ce dernier marque tout de même 11 points dans ces deux cols, ce qui lui permet de ne pointer qu'à 7 unités de Suter avant l'ascension de Suen (13,6 km à 6,8%), qui est l'avant-dernière de la journée.

 

La course neutralisée temporairement au sommet du col de Suen !

À ce stade de la course, l'écart entre les hommes de tête et le peloton emmené par la Movistar Team est de 6'30". Le premier coureur à être distancé du groupe de tête est le Danois Mads Würtz Schmidt, tandis que Josef Cerny s'accroche au courage. Dans le peloton, un écrémage commence également à s'opérer, des coureurs comme Peter Sagan (BORA-hansgrohe) et Stefan Küng (Groupama-FDJ) étant logiquement décrochés. Au sommet de cette ascension, c'est cette fois Kobe Goossens qui passe en tête, le coureur de la Lotto Soudal devenant alors provisoirement leader au classement de la montagne au détriment de Joël Suter.

Et c'est à ce moment que la course est neutralisée sur 3 kilomètres, une route détrempée et surtout un épais brouillard rendant le début de la descente du col de Suen extrêmement dangereuse. L'organisation de la course décide donc de geler les écarts au sommet de l'ascension et de ne faire prendre aucun risque aux coureurs. Lorsque la course reprend, l'avance des six hommes de tête est de 5 minutes, et même de 6 minutes au moment d'attaquer la très longue montée finale de Thyon 2000 (20,8 km à 7,6%). Très fort, Magnus Cort Nielsen - qui ne pointe qu'à 59 secondes de Marc Soler au classement général - impose son rythme à l'avant, ce qui fait craquer Holmes, Pellaud, Goossens et Cerny, mais pas Simone Petilli, qui s'accroche.

 

Marc Soler estime que la meilleure défense, c'est l'attaque !

Dans le peloton, ça monte au train lors de la première moitié de l'ascension, mais des coureurs comme Clément Champoussin (AG2R Citroën Team) ou Marc Hirschi (UAE-Team Emirates) montrent leurs limites et se font lâcher. À 9 kilomètres de l'arrivée, Simone Petilli craque à l'avant et laisse Magnus Cort Nielsen seul face à son destin, le Danois possédant alors un peu moins de 4 minutes d'avance sur un peloton de plus en plus petit et désormais emmené par les INEOS Grenadiers. Et le premier à passer à l'attaque... c'est Marc Soler, le leader du classement général ! L'Espagnol est immédiatement pris en chasse par Rohan Dennis, le lieutenant de luxe de Geraint Thomas et Richie Porte.

Suite à cette accélération, ce dernier apparaît en difficulté à l'arrière d'un groupe dans lequel on retrouve notamment Rohan Dennis et Geraint Thomas (INEOS Grenadiers), Marc Soler (Movistar Team), Lucas Hamilton (Team BikeExchange), Ion Izagirre (Astana-Premier Tech), Wilco Kelderman (BORA-hansgrohe), Sepp Kuss (Team Jumbo-Visma), Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Ben O'Connor (AG2R Citroën Team), Damiano Caruso (Bahrain Victorious), Fausto Masnada et Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step). À 6 bornes du sommet, Lucas Hamilton attaque, l'Australien étant ensuite rejoint par Michael Woods et Ben O'Connor.

 

Michael Woods et Geraint Thomas s'envolent, l'incroyable chute du Britannique

Ces multiples attaques font mal à Sepp Kuss, qui ne peut suivre les meilleurs coureurs du jour, tandis que Woods et O'Connor ont lâché Hamilton. Le Canadien est vraiment très fort et prend quelques encablures d'avance sur O'Connor, et ce au moment où il rejoint Cort Nielsen et Petilli, qui était revenu sur le Danois à la surprise générale. À 3 kilomètres de l'arrivée, on retrouve donc désormais en tête Michael Woods, qui possède quelques secondes d'avance sur Ben O'Connor, Fausto Masnada et Geraint Thomas, tandis que Marc Soler lutte à l'arrière pour conserver son maillot jaune.

En très grande condition, Geraint Thomas distance O'Connor et Masnada, avant de revenir sur Woods à 2 bornes du sommet. Déterminé à s'emparer de la première place du classement général, le Gallois fait le forcing dans le final de l'ascension, Michael Woods s'accrochant avec l'espoir de remporter cette quatrième étape. Et alors que les deux hommes sont à la lutte, la main droite de Geraint Thomas glisse de son guidon lorsqu'il se met en danseuse pour lancer son sprint ! Inévitable, la chute de Thomas permet à Michael Woods de s'imposer et de prendre un maillot jaune qui était promis au malheureux Geraint Thomas.

Classement de la 4è étape

1CANWOODS MichaelIsrael Start-Up Nation4h58'35''
2AUSO'CONNOR BenAG2R Citroen+ 17''
3GBRTHOMAS GeraintINEOS Grenadiers+ 21''
4AUSHAMILTON LucasTeam BikeExchange+ 34''
5ITAMASNADA FaustoDeceuninck-Quick Step+ 37''
6AUSPORTE RichieINEOS Grenadiers+ 42''
7ESPIZAGIRRE INSAUSTI IonAstana-Premier Techm.t.
8ITACARUSO DamianoBahrain Victorious+ 52''
9ESPSOLER GIMINEZ MarcMovistar Team+ 53''
10NEDARENSMAN ThymenTeam DSM+ 1'57''
11NEDKELDERMAN WilcoBora-Hansgrohem.t.
12ITAPETILLI SimoneUAE Team Emirates+ 2'20''
13USAKUSS SeppTeam Jumbo-Visma+ 2'45''
14PORCOSTA FARIA Rui AlbertoUAE Team Emirates+ 3'00''
15DANSKJELMOSE JENSEN MattiasTrek-Segafredo+ 3'25''
16ITACATTANEO MattiaDeceuninck-Quick Step+ 3'28''
17SUIREICHENBACH SébastienGroupama-FDJ+ 4'17''
18AFSMEINTJES LouisIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 4'40''
19SUIBADILATTI MatteoGroupama-FDJ+ 5'00''
20SUIPELLAUD SimonAndroni Giocattoli - Sidermec+ 5'34''

Classement général provisoire après la 4è étape

1CANWOODS MichaelIsrael Start-Up Nation17h37'35''
2GBRTHOMAS GeraintINEOS Grenadiers+ 11''
3AUSO'CONNOR BenAG2R Citroen+ 21''
4ESPSOLER GIMINEZ MarcMovistar Team+ 33''
5AUSPORTE RichieINEOS Grenadiers+ 36''
6ITAMASNADA FaustoDeceuninck-Quick Step+ 45''
7ESPIZAGIRRE INSAUSTI IonAstana-Premier Tech+ 48''
8AUSHAMILTON LucasTeam BikeExchange+ 49''
9ITACARUSO DamianoBahrain Victorious+ 1'04''
10NEDKELDERMAN WilcoBora-Hansgrohe+ 1'58''
11NEDARENSMAN ThymenTeam DSM+ 2'03''
12USAKUSS SeppTeam Jumbo-Visma+ 2'46''
13PORCOSTA FARIA Rui AlbertoUAE Team Emirates+ 3'04''
14ITACATTANEO MattiaDeceuninck-Quick Step+ 3'28''
15DANSKJELMOSE JENSEN MattiasTrek-Segafredo+ 3'37''
16AFSMEINTJES LouisIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 6'01''
17BELVAN WILDER IlanTeam DSM+ 6'19''
18ITAPETILLI SimoneUAE Team Emirates+ 6'21''
19AUSDENNIS RohanINEOS Grenadiers+ 6'37''
20NEDKRUIJSWIJK StevenTeam Jumbo-Visma+ 7'01''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Nicolas GAUTHIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quel coureur va remporter le 104e Tour d'Italie ?


















Partenaires

Publicité
Publicité