Tour de Pologne
Tour de Pologne - Damien Touzé : «Cet accident doit servir de leçon» Photo : @TeamCOFIDIS

Tour de Pologne - Damien Touzé : «Cet accident doit servir de leçon»

Victime de la chute causée par Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma) sur la première étape du Tour de PologneDamien Touzé (Cofidis) s’en est sorti avec une fracture ouverte à l’index. Dans un entretien accordé au quotidien Ouest-France, le Normand est revenu sur le déroulement de ce sprint. "J’étais concentré sur mon sprint, je ne regardais pas devant moi le duel entre Jakobsen et Groenewegen, mais à un moment, je lève la tête et je vois Jakobsen s’encastrer dans les barrières de côté", raconte-il.

Vidéo - Tour de Pologne - La terrible chute de Fabio Jakobsen... !

À près de 80 km/h, le vélo du coureur de la Cofidis se prend de plein fouet les barrières placées de chaque côté de la ligne d'arrivée. "J’ai presque cru qu’il avait eu un moment d’inattention après la ligne et qu’il s’était pris les barrières tout seul. J’ai juste eu le temps de voir les barrières qui sont revenues sur moi, elles étaient impossibles à éviter, et j’ai chuté dessus…".

 

"L'UCI devrait s’assurer que les cahiers des charges des courses sont respectés"

Bien placé pour jouer un top 10, le Français s’estime être chanceux sur sa blessure par rapport à son concurrent, Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step), toujours maintenu en coma artificiel. Il ne comprend d’ailleurs comment les barrières ont pu se détacher au moment du choc. "Elles étaient mal fixées, et on a vu le résultat… Il est allé s’écraser de l’autre côté, c’était super dangereux. Ce que je ne comprends pas, aussi, c’est pourquoi avaient-ils mis des barrières à cet endroit alors qu’il n’y avait pas de spectateurs ! L’Union cycliste internationale (UCI), met des amendes pour des bidons jetés à des endroits où il ne faut pas, mais elle ferait bien, plutôt, de s’assurer que les cahiers des charges des courses sont respectés, que la sécurité y est assurée !", proteste-il. 

 

"Une sanction sévère, ça en fera réfléchir"

Sur l’attitude du sprinteur de la Jumbo-VismaDamien Touzé veut que l’UCI attribue une lourde sanction afin de rappeler les comportements à ne pas faire dans un emballage final. "Si un coup de coude dans un sprint, ça se termine juste par une disqualification de course, les coureurs ne seront pas impressionnés. Mais s’il y a une sanction sévère, pour une faute volontaire, ça en fera réfléchir…".

Plus largement, le jeune sprinteur estime que les règles de sécurité dans les courses s’effacent pour offrir davantage de spectacle. "On voit des trucs de plus en plus limites, des virages à 100 mètres d’une arrivée au sprint, des ronds-points scandaleux placés dans le final… Voir des barrières s’envoler, comme ça, pfff… C’est notre sécurité, quand même ! C’est à l’UCI de faire en sorte que les organisateurs respectent leurs consignes. […] Cet accident doit servir de leçon pour que ça change", conclut-il.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Jules DERENNE

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Que retenez-vous de ce 107e Tour de France ?















Publicité

Partenaires

Publicité