Tour de Lombardie - Remco Evenepoel : «Nous devrons tous être honnêtes»
Tour de Lombardie
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de Lombardie - Remco Evenepoel : «Nous devrons tous être honnêtes»

Impressionnant et sans concurrence sur la Coppa Bernocchi, Remco Evenepoel espère bien terminer sa saison sur les chapeaux de roues. Et c'est à l'occasion du dernier monument de la saison, le Tour de Lombardie, que le prodige belge effectuera ses derniers tours de roues de l'année. Néanmoins la course transalpine risque d'évoquer de très mauvais souvenirs au coureur de la Deceuninck-Quick Step puisqu'il avait connu une très lourde chute sur la dernière édition, ce qu'il l'avait éloigné des pelotons pendant plus de neufs mois. À l'approche de la classique italienne, l'ancien vainqueur du Tour de Pologne est notamment revenu sur ses ambitions en conférence de presse.

Vidéo - Remco Evenepoel se confie avant le Tour de Lombardie

 

Qui va remporter le Tour de Lombardie samedi ?



  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

"On est en confiance et on a qu’une hâte, c’est d’être samedi"

"Là, je suis encore vraiment fatigué après la course de ce lundi (il s'est exprimé mardi, ndlr), les conditions étaient vraiment mauvaises du coup ça m’a demandé beaucoup d’énergie. À présent, c’est important de tenter de récupérer le plus possible. Mais ça fait toujours du bien de sentir qu’on a de bonnes jambes juste avant d’aborder un gros objectif. On a vu qu’on est tous en forme dans l’équipe, on est en confiance et on a qu’une hâte, c’est d’être samedi", a affirmé Remco Evenepoel, prêt à en découdre.

Au sein du Wolfpack où il devra notamment cohabiter avec Julian Alaphilippe, la question du leadership pourrait poser problème : "C’est plutôt difficile à dire parce qu’on sait que ce sera une course difficile. On aura tous besoin d’avoir de bonnes jambes, on devra tous être honnêtes. Si un d’entre nous n’a pas vraiment de bonnes jambes, il faudra qu’il le dise. Ça pourrait convenir à Julian, quand on a vu ce qu’il a été capable de faire aux Mondiaux […] Mais on verra en course", a assuré le Belge de 21 ans.

 

"Jamais l'idéal de commencer une course avec un sentiment de revanche"

Vivement critiqué par un grand nombre de suiveurs, la descente et notamment le pont où Remco Evenepoel était tombé reste au coeur des sujets : "Je n’ai pas vraiment eu le temps d’en reparler aux organisateurs, j’étais trop concentré sur ma revalidation et mon come-back. Mais j’espère que quelque chose a été fait ou sera fait, peut-être que Philippe Gilbert pourra glisser un mot dans ce sens. Il connaît aussi très bien cette course, il pourra sans doute faire bouger les chosesOn verra cette année si le parcours est plus sécurisé, si les organisateurs ont fait ce qu’il fallait", a confié le vice-champion d'Europe. 

Vu comme l'un des grands favoris de la 115e édition de la Classique des feuilles mortes, le vainqueur de la Brussels Cycling Classic reste mesuré : "Si je prends le départ de la course pour prouver quelque chose, je risque seulement de perdre. Je suis juste heureux de pouvoir y participer. Mais beaucoup de coureurs sont très forts et très motivés. On doit juste faire ce qu’il faut samedi et on verra ce qui arrive. Mais ce n’est jamais idéal de commencer une course avec un sentiment de revanche", a-t-il ajouté.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Theo CHEVALIER

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Publicité

Sondage

Quel est le meilleur grimpeur de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité