Tour de France
Tour de France - Richard Virenque : «Le Tour de France me manque...» Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Richard Virenque : «Le Tour de France me manque...»

La 107e édition du Tour de France se termine ce dimanche... L'occasion parfaite et idéale de demander au septuple vainqueur du meilleur à pois de meilleur grimpeur du Tour, Richard Virenque, ce qu'il pense de cette Grande Boucle. Deux ans que Richard Virenque n'est plus sur le Tour de France physiquement et on passera les circonstances.

Vidéo - Richard Virenque nous parle du Tour au micro de Cyclism'Actu

 

Alors qu'il se fait rare dans les médias depuis quelques temps même si on peut l'entendre sur Europe 1 sur ce Tour de de France, Richard Virenque, qui est aussi toujours sous contrat avec Festina, ne mâche pas ses mots au micro de Cyclism'Actu : les Slovènes Primoz Roglic et Tadej Pogacar, les Français Guillaume Martin, Romain Bardet, Thibaut Pinot, Benoît Cosnefroy, Pierre Rolland, Nans Peters.... sans oublier le nouveau sponsor du maillot à pois de meilleur grimppeur Leclerc qui l'a ignoré, mais aussi "son fils sur le vélo", Julian Alaphilippe, qui peut gagner le Tour de France "quand Julian et son manager Patrick Lefevere l'auront décidé..." Bref, ça dépote quelque peu. Entretien.

 

"Tout est possible sur le Tour de France"

Richard Virenque évoque tout d'abord ce qui attend les coureurs sur cette fin de Tour de France, à commencer ce mercredi par l'arrivée au sommet du col de la Loze. "C'est un col très dur et attention, il va y avoir des attaques. De toute façon, sur les quatre jours qui arrivent, la Jumbo-Visma va être mise à rude épreuve. Elle a des cartouches, mais est-ce que ça va tenir jusqu'au bout ? Et est-ce que le maillot jaune va tenir jusqu'au bout ? Tout est possible sur le Tour", assure-t-il. "Comment on aurait pu penser que Bernal allait se faire sortir à la fin de la deuxième semaine ? Tout est possible, et on va aussi avoir une météo chaude. En plus, la préparation pour le Tour a été inédite pour tout le monde, on n'est pas dans une saison normale. D'ailleurs, ce serait intéressant de comparer ceux qui ont pu s'entraîner normalement durant le confinement et ceux qui sont restés bloqués chez eux. Il y a une grande différence entre ceux qui ont pu s'entraîner sereinement et ceux qui n'ont pas eu le temps, qui ont dû reprendre plein pot et qui depuis ont des hauts et des bas."

 

"Est-ce que ce Tour m'aurait plus ? Oh que oui !"

Ce Tour de France, il lui aurait plu à Richard Virenque ? "Oh que oui", répond l'interessé. "Quand j'ai commencé à mettre ma patte sur le Tour à partir de 1992 jusqu'en 1997, puisqu'on m'a mis dehors en 1998, j'étais un prétendant pour gagner le Tour. Mais bon, politiquement, on nous a arrêtés. Quand j'avais des Dufaux, des Brochard, des Zülle dans mon équipe pour rouler devant, c'était normal que ça pète de partout. Mais bon, ça, avec le recul et ce qu'il s'est passé, on a compris beaucoup plus de choses."

Cette année, les organisateurs avaient tracé un Tour sur mesure pour Thibaut Pinot, avec notamment le seul chontre-la-montre au programme chez lui à La Planche des Belles Filles. À son époque, Virenque, n'avait pas le droit à ce traitement de faveur. "Ils nous mettaient des contre-la-montre de 60-70 kilomètres tout plats. Contre Indurain, Riis, Ullrich et Armstrong, à part un chrono à Saint-Étienne qui était dans mes cordes... Ce n'était pas la recherche des organisateurs. Mais bon, tant mieux pour Thibaut Pinot, tant mieux pour les Français. Si dans les deux ou trois ans qui arrivent, on peut mettre un Tour tracé pour Alaphilippe, alors il pourra gagner le Tour Julian, j'en suis persuadé."

 

"Quand Julian Alaphilippe et Patrick Lefevere l'auront décidé, ils gagneront le Tour !"

De nombreux observateurs estiment que tant qu'il est chez Deceuninck - Quick Step, une équipe privilégie les Classiques aux Grands Tours, Alaphilippe n'a aucune chance de gagner le Tour de France. Mais Virenque n'est pas de cet avis. "Est-ce que Julian doit changer d'équipe ? Non, je ne pense pas. Quand Lefevere et Julian l'auront décidé, ils feront comme font les autres, c'est tout. Ils savent gagner toutes les autres courses. Pour gagner le Tour, il ne faut pas se disperser, il faut avoir des superstars autour du leader, et c'est parti. Et quand on voit son équipe à Julian, des superstars, il y en a déjà quelques-unes", dit Virenque. 

"Mais il faut aussi que l'objectif numéro un de l'équipe soit de gagner le Tour de France avant de gagner 70 courses", ajoute-t-il. "C'est une mentalité qu'il faut se donner. Patrick Lefevere a eu une très belle carrière, mais je lui ai toujours dit, avant la fin ce serait bien qu'il se concentre sur le Tour de France à un moment donné. En tout cas, vu ce qu'a montré Julian l'an passé, il m'a convaincu qu'il avait la tête et les jambes pour le faire. Parce que quand on est maillot jaune aussi longtemps qu'il l'a été, à être sollicité tous les jours, à tirer des bouts droits pour son sprinteur, tout en gagnant le chrono du Tour... Le public l'a découvert, et ça l'a transcendé. D'ailleurs, ça doit lui manquer le public cette année sur le Tour, à d'autres coureurs aussi."

 

"C'est sûr que ça doit être un Tour particulier"

D'ailleurs, que pense Richard Virenque des restrictions prises pour limiter le public sur le bord des routes ? "C'est sûr que ça doit être particulier, mais c'est le prix à payer pour que le Tour se fasse. ASO a osé organiser le Tour, et ils vont réussir à le finir. Ils ont bien serré la vis et ils ont réussi leur pari. Il fallait que le Tour ait lieu, pour les coureurs, pour relancer la machine du cyclisme international et pour toutes les autres courses aussi. Le Tour est un passage obligé, même si tout a été décalé. Mais bon, on reviendra l'année prochaine avec plus de repères car il sera à nouveau aux bonnes dates."

 

"Les Français ? Ils sont là et je ne suis pas déçu de leur niveau !"

Thibaut Pinot n'est que l'ombre de lui-même, Julian Alaphilippe n'est pas au même niveau que l'an passé et Romain Bardet a abandonné sur chute, mais contrairement à beaucoup d'autres personnes, Virenque n'est pas déçu par le niveau des Français cette année sur la Grande Boucle. "Ils sont là. Si on fait un bilan au bout des deux premières semaines, il y a quand même eu Benoît Cosnefroy qui a porté le maillot à pois quasiment tout le temps, la victoire et le maillot jaune d'Alaphilippe, la victoire de Nans Peters... Et il ne faut pas oublier Romain Bardet, qui faisait une super course et qui a été victime de malchance. Si Thibaut Pinot était à son niveau, ce serait "cocorico". Mais ce n'est pas le cas... C'est vrai que le Tour de l'année dernière a été fantastique côté français. Personne n'aurait cru que Julian puisse aller aussi loin, donc ça avait embrasé le Tour. Il n'est vraiment pas passé loin, mais en 48 heures Bernal a tout retourné. En même temps, Julian avait tellement donné..."

Virenque tient également à souligner la bonne performance de Guillaume Martin, dernier espoir côté français pour accrocher un top 10 au classement général. "On sent vraiment qu'il a franchi un palier, et je pense que l'année prochaine, Cédric Vasseur et Cofidis vont essayer de mettre quelques coureurs de renom autour de lui. Il a progressé, il a fait un beau Dauphiné, c'est bon signe. Il y a Valentin Madouas aussi, qui fait une très belle prestation sur les deux premières semaines du Tour."

 

"Je m'y sentais tellement bien sur le Tour, ça me manque de ne plus être sur place"

Cela fait maintenant deux ans que Richard Virenque n'est plus venu sur le Tour. Cela lui manque-t-il ? "Oui, c'est même cruel. J'ai la chance de travailler en correspondance pour Europe 1, donc je suis attentivement le Tour, et j'ai aussi la chance d'être proche de certains coureurs qui me font vivre la course comme si j'avais le dossard sur le dos. Ça me manque de ne plus être sur place, même si cette année c'était particulier avec le Covid. Mais ça fait deux ans, ça commence à faire long", explique-t-il. 

"C'est comme ça et pas autrement, il faut patienter jusqu'au jour où ma présence sera redemandée. Je m'y sentais bien sur le Tour, et je pense que les gens étaient contents de me voir. Maintenant, j'ai bien senti que certaines personnes en ont décidé autrement. Je ne comprends pas trop, j'ai représenté le maillot à pois de Carrefour et Champion pendant 14 ans, et aujourd'hui le nouveau sponsor ne me demande même pas de le représenter. Quand je travaillais sur Eurosport, je pense aussi que mes commentaires passaient plutôt bien, mais aujourd'hui je suis sorti du circuit. Et ce n'est pas pour des raisons financières, le problème n'était pas du tout là", conclut Virenque.

Classement général provisoire après l'étape 16

1SLOROGLIC PrimozTeam Jumbo-Visma70h06'47''
2SLOPOGACAR TadejUAE Team Emirates+ 40''
3COLURAN RigobertoEF Pro Cycling+ 1'34''
4COLLOPEZ Miguel Angel Astana Pro Team+ 1'45''
5GBRYATES AdamMitchelton-Scott+ 2'03''
6AUSPORTE RichieTrek-Segafredo+ 2'13''
7ESPLANDA MEANA MikelBahrain-McLaren+ 2'16''
8ESPMAS EnricMovistar Team+ 3'15''
9NEDDUMOULIN TomTeam Jumbo-Visma+ 5'19''
10COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderArkea - Samsic+ 5'43''
11FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Credits+ 6'45''
12ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 6'52''
13ITACARUSO DamianoBahrain-McLaren+ 9'09''
14EQUCARAPAZ RichardINEOS Grenadiers+ 17'23''
15FRABARGUIL WarrenArkea - Samsic+ 18'16''
16COLBERNAL Egan ArleyINEOS Grenadiers+ 19'04''
17FRAROLLAND PierreB&B Hotels-Vital Concept+ 30'03''
18USAKUSS SeppTeam Jumbo-Visma+ 35'06''
19ESPBILBAO PelloBahrain-McLaren+ 44'23''
20ESPSOLER GIMINEZ MarcMovistar Team+ 58''58''
21ESPVERONA CarlosMovistar Team+ 1h01'58''
22ESPIZAGIRRE GorkaAstana Pro Team+ 1h02'08''
23FRACHEREL MikaëlAG2R La Mondiale+ 1h03'47''
24COLCHAVES RUBIO Johan EstebanMitchelton-Scott+ 1h05'01''
25SUIREICHENBACH SébastienGroupama-FDJ+ 1h06'51''
26BELVAN AERT WoutTeam Jumbo-Visma+ 1h12'47''
27NZLBENNETT GeorgeTeam Jumbo-Visma+ 1h19'50''
28FRAELISSONDE KennyTrek-Segafredo+ 1h20'27''
29FRAMADOUAS ValentinGroupama-FDJ+ 1h21'14''
30FRASICARD RomainTotal Direct Energie+ 1h22'15''
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Cyclism'Actu

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité