Tour de France
Tour de France - Pogacar et Roglic : un épiphénomène slovène ? Photo : Sirotti

Tour de France - Pogacar et Roglic : un épiphénomène slovène ?

On attendait Egan Bernal, vainqueur du Tour de France en 2019, Nairo Quintana, Miguel Angel Lopez, Tom Dumoulin ou les Français Romain Bardet, Thibaut Pinot sur la plus haute marche du podium. Le Tour de France 2020 a finalement accouché d’un doublé slovène. À 21 ans, Tadej Pogacar a remporté la Grande Boucle en devançant son compatriote Primoz Roglic. Et si ce doublé historique n’annonçait que les prémices d’une domination sur le long terme ?

Vidéo - Tadej Pogacar : "This is just the top of the top... !"

 

Slovénie : une terre de sportifs et de vélo

La 107e édition du Tour de France restera dans les annales de la plus grande course cycliste de la planète. En s’installant sur les deux plus hautes marches du classement général, Tadej Pogacar et Primoz Roglic ont écrit l’une des plus belles pages du sport slovène. Surprenant pour certains, cet événement n’étonne en rien les experts sportifs. Cette terre de champions excelle dans les domaines du ski. Tina Maze, double championne olympique de descente et de géant, Petra Majdic, vainqueur de la Coupe du Monde de sprint en 2008, 2009 et 2011, Peter Prevc, recordman du monde de saut à ski, en 2015, sont autant d’athlètes qui ont su mettre la Slovénie en valeur. Dans un autre registre, la sélection de basket remporte l’Euro en 2017, tandis que Jan Oblak, portier de l’Atletico Madrid démontre, chaque semaine, qu’il fait partie des meilleurs gardiens de but de la planète foot.

 

Et le cyclisme dans tout ça ? 

Si ce sport est une activité courante pour profiter des paysages et des contrées vallonnées, il est peu développé d’un point de vue compétitif. Dans les années 2000, les choses évoluent peu à peu, voyant beaucoup de bons coureurs, partis à la retraite, se mettre au service de la formation slovène. En outre, l’Etat s’implique aussi en finançant un Vélodrome tout neuf dans la ville de Novo Mesto. C’est ici que s’entraîne la meilleure équipe nationale « Adria Mobil » dans laquelle évoluait Primoz Roglic. Le dauphin du Tour de France mène un peloton de talents qui n’attend qu’à être poli. Ziga Jerman, vainqueur de Gand Wevelgem en U23 et David Per, lauréat du Tour des Flandres Espoirs, révèlent deux promesses qui feront parler du cyclisme slovène dans les années à venir.

 

Roglic et Pogacar, favoris du Tour de France 2021 ?

Si la plupart des fans français ont découvert Roglic et Pogacar durant la Grande Boucle, les deux coureurs slovènes ne doivent pas leur performance au hasard. Numéro un mondial et vainqueur de la Vuelta en 2019, Primoz Roglic arrivait en forme au pied des Alpes et des Pyrénées. Son équipe Jumbo-Visma n’avait d’ailleurs pas fait les choses à moitié en l’entourant de coureurs de qualité comme Tom Dumoulin, George Bennett ou Sepp Kuss pour le mener à la victoire. Au regard du contexte, la deuxième place peut paraître décevante pour une équipe qui cherchera à se venger dès l’an prochain. Les bookmakers sont déjà dans la course et évaluent, sur 888 Casino, à 2,75 la cote d’une victoire de Roglic lors de l’édition 2021. 

 

Dans un récent article de Bonus.ca, ce casino fait partie de la liste des meilleurs casinos en ligne du Canada. Les sites sont classés en fonction des notes des utilisateurs, des bonus et dépôts disponibles. Cet avenir doré ne fait que renforcer le parcours atypique du natif de Trebovlje. Avant de percer très tard au plus haut niveau professionnel, le dauphin du Tour 2020 était champion de saut à skis. Une seule et même personne qui symbolise toute la richesse sportive de la Slovénie. 

De son côté, Tadej Pogacar baigne dans le milieu du vélo depuis tout petit. Considéré comme une pépite depuis qu’il est enfant, le natif de Klanec a connu un parcours classique et fulgurant. Lors de sa première saison espoirs, il décroche la 5e place du Tour de Slovénie. En 2018, il impressionne tout le monde en dominant les favoris lors du Tour de l’Avenir. En 2019, il continue sa progression en remportant trois étapes lors de la Vuelta. Comme Bernal, le grimpeur slovène est précoce et n’aime pas attendre. À l’aube du Tour 2020, il est considéré comme un prodige et fait partie des favoris pour s’octroyer le maillot blanc de meilleur jeune. Mais Pogacar croit, avant tout, en un destin fait de jaune et son talent lui permet de remporter la première grande victoire de sa carrière. 

En s’adjugeant les deux premières places du Tour de France 2020, la Slovénie a attiré les projecteurs de la planète vélo. Ce petit pays connu pour ses terres de champions compte bien former d’autres grands coureurs dans les années qui viennent. Avec à sa tête, Tadej Pogacar qui, du haut de ses 22 ans, n’a pas fini de surprendre ses pairs dans les années à venir. 

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Cyclism'Actu

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Quelle équipe du WorldTour a le plus beau maillot en 2021 ?



















Partenaires

Publicité
Publicité