Tour de France - Paret-Peintre : «On veut faire ce qu'il nous plaît !»
Tour de France
Photo : Sirotti

Tour de France - Paret-Peintre : «On veut faire ce qu'il nous plaît !»

9e de Paris-Nice, 13e du Dauphiné... Le coureur d'AG2R Citroën Team a passé un cap dans les courses par étapes du World Tour. Pour sa première Grande Boucle, Aurélien Paret-Peintre devra partager le leadership avec Ben O'Connor. "Mon rôle sur le Tour sera de viser le meilleur classement général possible avec Ben O'Connor. Au fil des jours, on verra comment se passe l'association, et peut-être qu'on changera le fusil d'épaule. C'est important pour le futur de prendre des automatismes sur une course de trois semaines", a-t-il expliqué.

Vidéo - Tour de France - Aurélien Paret-Peintre va faire ses débuts

 

"Finir dans le top 10 en Grand Tour dans les prochaines années, c'est un objectif"

L'année dernière, le grimpeur français avait participé au Tour d'Italie où il avait pris la 16e place au classement général. Une expérience dont il veut se servir pour le Tour de France. "C'était important que je fasse le Tour d'Italie l'année dernière, pour la progression physique sur une course de trois semaines. Pour l'équipe et pour moi, c'était important de faire le test sur trois semaines, rester concentré sur les étapes de plaine, et voir comment je réagissais sur une troisième semaine. Je récupérais bien donc ça a validé mon attrait pour les Grands Tours", déclare le lauréat du Grand Prix La Marseillaise 2021. 

Pur produit de la formation d'AG2R Citroën, le natif d'Annemasse veut prendre son temps et de l'expérience avant d'ambitionner un top 5, voire mieux, sur une épreuve de trois semaines. "On a un projet sur plusieurs années pour les courses par étapes. On va essayer de tirer le meilleur de moi-même. Finir dans le top 10 en Grand Tour dans les prochaines années, c'est un objectif. Quand j'aurai atteint ma limite dans plusieurs années, peut-être que je me concentrerai sur quelque chose d'autre mais, pour l'instant, c'est ça l'objectif", assure le coureur de 25 ans.

 

"Vu que nous n'avons plus de leader emblématique comme l'était Romain..."

Conscient de ne pas être encore le grand leader pour viser un podium comme Romain Bardet en 2016 (2e) et 2017 (3e), Aurélien Paret-Peintre ne veut pas non plus se cacher comme l'ensemble de son équipe. "Vu que nous n'avons plus de leader emblématique comme l'était Romain (Bardet), on ne se fixe plus d'objectif en termes de place. On essaye de courir sans faire d'erreur, et on verra ce qui se passe. L'équipe ne s'est pas cachée de ses ambitions sur les premières étapes avec le profil de coureurs qu'on a comme Benoît (Cosnefroy) et Greg (Van Avermaet)", avoue le Français.

En espérant réaliser de bonnes performances sur le Tour de France, le 2e du Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes souhaite se faire une place auprès du grand public. "Le public découvre d'autres visages comme David (Gaudu), Guillaume (Martin) ou moi. C'est plaisant pour le vélo français de voir qu'il y a d'autres jeunes derrière les belles années qu'on a eues avec Romain et Thibaut. Ça ne me met pas plus de pression, je n'ai pas le statut de David qui performe depuis plusieurs années au meilleur niveau. Ce qui arrivera au Tour, ce ne sera que du bonus", conclut le Haut-Savoyard.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par Clement LABAT-GEST

logo Unibet
logo Unibet
Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

Transferts

TRANSFERTS
2021 - 2022
Publicité

Sondage

Quel coureur va gagner son premier Grand Tour ?



















Partenaires

Publicité
Publicité