Tour de France - La 15e étape pour Kuss, Guillaume Martin perd gros
Tour de France
Photo : Sirotti

Tour de France - La 15e étape pour Kuss, Guillaume Martin perd gros

Vainqueur d'une étape du Tour d'Espagne en 2019 et du Critérium du Dauphiné en 2020, Sepp Kuss (Jumbo-Visma) a remporté le plus beau succès de sa carrière en s'adjugeant la 15e étape du Tour de France. Présent dans une belle échappée de 32 coureurs, l'Américain de 26 ans a fait la différence dans la dernière ascension du jour en distançant tous ses rivaux. Il s'est finalement imposé en solitaire à Andorre-la-Vieille devant un très bon Alejandro Valverde (Movistar), Wout Poels (Bahrain-Victorious) prenant la 3e place.

Vidéo - Tour de France - Sepp Kuss vainqueur de la 15e étape

Retrouvez les classements sur le site officiel du Tour de France en vliquant ICI


Guillaume Martin perd 4 minutes, le revoilà 9e

Eux aussi présents dans la bonne échappée, David Gaudu (Groupama-FDJ), Franck Bonnamour (B&B Hotels), Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën) et Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) n'ont pas réussi à rivaliser avec Kuss dans le final et terminent respectivement 7e, 9e, 10e et 12e. Dans le peloton, certains leaders ont essayé d'attaquer, à l'image de Richard Carapaz (INEOS Grenadiers), mais personne n'a réussi à faire de différences et les grands favoris sont arrivés ensemble, à l'exception de Guillaume Martin (Cofidis).

Deuxième au général ce matin, le Français a été distancé dans une descente et n'a jamais pu revenir sur ses rivaux. Il a finalement coupé la ligne avec près de 4 minutes de retard sur ses principaux concurrents, et le voilà désormais 9e du général, à 7'58'' de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates). Ce dernier a bien géré toute la journée et conserve son maillot jaune avec 5'18'' d'avance sur Rigoberto Uran (EF Education-Nippo) et 5'32'' sur Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma).

 

32 coureurs à l'avant

Le départ se fait en montée et des attaques fusent dès le kilomètre 0. Porteur du maillot à pois, Michael Woods (Israel Start-Up nation) est le premier à passer à l'offensive, mais c'est Thomas De Gendt (Lotto Soudal) qui parvient à créer un premier écart. Le Belge est ensuite rejoint par 7 coureurs, et pas des moindres : Julien Bernard (Trek-Segafredo), Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), Dan Martin (Israel Start-Up Nation), Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën), Sergio Henao (Qhubeka Assos), Ruben Guerreiro (EF Education-Nippo) et Dylan Teuns (Bahrain-Victorious). Cependant, ça continue de relancer en tête de peloton, notamment sous l'impulsion de Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), qui veut absolument être devant, et les fuyards ne parviennent pas à prendre beaucoup d'avance.

Un groupe d'une vingtaine de coureurs arrive alors à sortir en contre avec des cadors : Sepp Kuss et Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Jonathan Castroviejo et Dylan van Baarle (INEOS Grenadiers), Michael Woods (Israel Start-Up Nation), Vincenzo Nibali et Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Julian Alaphilippe et Davide Ballerini (Deceuninck-Quick Step), Alejandro Valverde (Movistar Team), Lukas Pöstlberger (Bora-Hansgrohe), David Gaudu, Bruno Armirail et Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Rubén Fernández (Cofidis), Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Neilson Powless (EF Education-Nippo), Mark Donovan (Team DSM), Wout Poels et Matej Mohoric (Bahrain Victorious), Michael Matthews (Team BikeExchange), Ion Izagirre (Astana-Premier Tech), Pierre Latour (TotalEnergies) et Franck Bonnamour (B&B Hotels-KTM). Derrière, le peloton fait rideau et laisse filer tous ces coureurs car devant, le mieux classé est Paret-Peintre, qui pointe à près de 25 minutes du maillot jaune. Après quelques kilomètres de chasse, le groupe de contre rentre sur le premier groupe et on retrouve donc 32 hommes en tête, tandis que le peloton est déjà à 3'30''.

 

Armirail aux commandes, l'échappée creuse, Bouhanni abandonne

Il y a beaucoup de monde dans cette échappée et l'entente n'est pas bonne, ce qui fait que le groupe se scinde en deux. La Groupama-FDJ et Bruno Armirail remettent alors dans tout ça et ça se regroupe. Les hommes de tête arrivent au sprint intermédiaire, où Matthews passe en tête et prend de précieux points, même s'il est encore loin de Mark Cavendish (Deceuninck - Quick Step) au classement du maillot vert. L'échappée poursuit ensuite son chemin dans la montée de Mont-Louis avec Armirail à sa tête, qui roule pour son leader David Gaudu. Le peloton pointe à plus de 8 minutes, tandis que Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic), lâché en début d'étape, est beaucoup plus loin et décide de jeter l'éponge.

 

INEOS Grenadiers et Movistar accélèrent

L'échappée avance groupée dans cette ascension jusqu'au sommet, où Poels passe en tête devant Van Aert et Woods après un beau sprint. Bruno Armirail reprend ensuite les commandes jusque dans les derniers mètres du col de Puymorens, où Van Aert devance cette fois-ci Poels et Woods. Suite à cette accélération, Armirail est distancé du groupe de tête, et c'est Madouas qui prend alors les rênes dans le Port d'Envalira qui arrive juste après, relayé ensuite par les coureurs de la Trek-Segafredo présents à l'avant. Pendant ce temps-là, alors que l'avance de l'échappée est d'environ 10 minutes, les équipes INEOS Grenadiers et Movistar décident d'accélérer le rythme du peloton, et l'écart fond rapidement en passant sous les 7 minutes !

Devant, le rythme imprimé par Julien Bernard fait mal et certains coureurs sont lâchés, à l'image de Matthews, De Gendt, Pöstlberger et Fernandez. Woods accélère ensuite mais il est contré par Quintana, qui s'envole seul à moins de 2 kilomètres du sommet. Le Colombien passe en tête avec environ 15'' d'avance sur Van Aert, Poels et Woods, accompagnés des meilleurs grimpeurs du groupe. Derrière, le peloton est revenu à moins de 6 minutes sous l'impulsion des INEOS Grenadiers, qui ont fait le ménage car il ne reste plus qu'une dizaine de coureurs dans le groupe maillot jaune, ce dernier étant isolé.

 

Guillaume Martin lâché dans la descente !

Dans la descente qui suit le Port d'Envalira, Quintana est repris et on retrouve désormais 20 coureurs dans le groupe de tête. Mais c'est surtout derrière que les choses s'animent car Guillaume Martin est distancé dès les premiers mètres et chasse en compagnie de Mattia Cattaneo (Deceuninck - Quick Step), le 10e du général. Les deux hommes ne sont pas loin mais perdent mètre après mètre, surtout que les INEOS Grenadiers continuent leur forcing avec le soutien de Castroviejo et Van Baarle, qui se sont relevés de l'échappée pour filer un coup de main. Au pied de la dernière ascension, Martin a environ 40'' de retard sur le peloton maillot jaune, et il va à coup sûr perdre sa 2e place.

 

Sepp Kuss seul en tête, Valverde en poursuite, pas de différences entre les favoris

Les hommes de tête abordent la dernière ascension avec 5 minutes d'avance sur le groupe maillot jaune, une avance suffisante pour viser la victoie d'étape. Dès le pied, Quintana attaque et fait une première sélection puisqu'ils ne sont plus que 10 à l'avant, dont Valverde, Alaphilippe, Woods, Kuss, Izagirre, Nibali et Gaudu. Quintana en remet une, mais le Colombien craque ensuite et perd du terrain. Alaphilippe a aussi du mal, en revanche Kuss est très facile et s'envole seul. L'Américain ne sent pas les pédales et creuse rapidement l'écart. Derrière lui, on retrouve Valverde, qui fait une très belle montée, puis un groupe avec notamment Gaudu et Alaphilippe. Kuss passe au sommet avec environ 25'' d'avance sur Valverde et plus d'une minute sur le groupe Gaudu. D'ailleurs, Poels en profite pour passer 3e au sommet et s'emparer du maillot de meilleur grimpeur au détriment de Woods.

Dans le peloton, l'attaque tant attendue de Carapaz a enfin lieu, mais l'Équatorien est facilement suivi par Pogacar et Vingegaard, tandis qu'Uran, Kelderman, Mas, Lutsenko et O'Connor reviennent quelques instants plus tard. O'Connor profite ensuite du marquage entre les autres leaders pour accélérer, mais Kelderman ramène tout le monde. Vingegaard accélère ensuite et fait mal à ses concurrents puisque seuls Pogacar, Uran, Carapaz et Mas s'accrochent à la roue du Danois, non sans mal, mais O'Connor, Kelderman et Lutsenko reviennent ensuite. Uran accélère à son tour, mais Carapaz, Pogacar et Vingegaard suivent toujours, ces quatre hommes sont bien les plus forts, Kelderman, Lutsenko, Mas et O'Connor étant un ton en-dessous mais revenant à chaque fois au train. Même Pello Bilbao (Bahrain-Victorious), distancé assez tôt, revient car les leaders se marquent. En fait, dans le top 11, seuls le 2e Martin et le 10e Cattaneo manquent à l'appel.

 

Kuss vainqueur en solitaire, statut quo entre les leader

Sepp Kuss résiste bien dans la descente et maintient l'écart avec Valverde. L'Américain s'impose finalement en solitaire à Andorre-la-Vieille devant l'Espagnol, tandis que Wout Poels règle le sprint pour la 3e place. Gaudu termine 7e, Bonnamour 9e, Paret-Peintre 10e et Alaphilippe 12e. Derrière, le groupe maillot jaune reprend Van Aert, qui fait la descente pour son leader Vingegaard. Lutsenko et Bilbao se retrouvent distancés, tout comme O'Connor quelques instants plus tard, même si l'Australien revient par la suite. Rien ne bouge par la suite et au final, les grands leaders coupent la ligne ensemble,le grand perdant du jour étant incontestablement Guillaume Martin.

Classement de la 15è étape

1USAKUSS SeppTeam Jumbo-Visma5h12'06"
2ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 23"
3NEDPOELS WouterBahrain Victorious+ 1'15"
4ESPIZAGIRRE INSAUSTI IonAstana-Premier Tech+ 1'15"
5PORGUERREIRO RubenEF Education-Nippo+ 1'15"
6COLQUINTANA ROJAS Nairo AlexanderArkea - Samsic+ 1'15"
7FRAGAUDU David Groupama-FDJ+ 1'15"
8IRLMARTIN DanielIsrael Start-Up Nation+ 1'22"
9FRABONNAMOUR Franck B&B Hotels p/b KTM+ 1'22"
10FRAPARET-PEINTRE AurelienAG2R Citroen+ 1'22"
11ITANIBALI VincenzoTrek-Segafredo+ 1'22"
12FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step+ 1'22"
13USAPOWLESS NeilsonEF Education-Nippo+ 3'00"
14GBRDONOVAN MarkTeam DSM+ 3'02"
15BELTEUNS DylanBahrain Victorious+ 4'11"
16FRAELISSONDE KennyTrek-Segafredo+ 4'11"
17FRABERNARD JulienTrek-Segafredo+ 4'11"
18COLHENAO MONTOYA SergioTeam Qhubeka NextHash+ 4'11"
19BELVAN AERT WoutTeam Jumbo-Visma+ 4'51"
20ESPMAS EnricMovistar Team+ 4'51"
21DANVINGEGAARD JonasTeam Jumbo-Visma+ 4'51"
22SLOPOGACAR TadejUAE Team Emirates+ 4'51"
23EQUCARAPAZ RichardINEOS Grenadiers+ 4'51"
24COLURAN RigobertoEF Education-Nippo+ 4'51"
25NEDKELDERMAN WilcoBora-Hansgrohe+ 4'51"
26AUSO'CONNOR BenAG2R Citroen+ 4'51"
27KAZLUTSENKO AlexeyAstana-Premier Tech+ 5'22"
28ESPBILBAO PelloBahrain Victorious+ 5'22"
29SLOMOHORIC MatejBahrain Victorious+ 5'25"
30CANWOODS MichaelIsrael Start-Up Nation+ 6'19"

Classement général provisoire après la 15è étape

1SLOPOGACAR TadejUAE Team Emirates62h07'18"
2COLURAN RigobertoEF Education-Nippo+ 5'18"
3DANVINGEGAARD JonasTeam Jumbo-Visma+ 5'32"
4EQUCARAPAZ RichardINEOS Grenadiers+ 5'33"
5AUSO'CONNOR BenAG2R Citroen+ 5'58"
6NEDKELDERMAN WilcoBora-Hansgrohe+ 6'16"
7KAZLUTSENKO AlexeyAstana-Premier Tech+ 7'01"
8ESPMAS EnricMovistar Team+ 7'11"
9FRAMARTIN GuillaumeCofidis, Solutions Credits+ 7'58"
10ESPBILBAO PelloBahrain Victorious+ 10'59"
11ITACATTANEO MattiaDeceuninck-Quick Step+ 14'45"
12FRAPARET-PEINTRE AurelienAG2R Citroen+ 21'15"
13COLCHAVES RUBIO Johan EstebanTeam BikeExchange+ 22'51"
14FRAGAUDU David Groupama-FDJ+ 27'15"
15AFSMEINTJES LouisIntermarche-Wanty-Gobert Materiaux+ 29'16"
16BELVAN AERT WoutTeam Jumbo-Visma+ 31'43"
17NEDPOELS WouterBahrain Victorious+ 35'49"
18COLHENAO MONTOYA SergioTeam Qhubeka NextHash+ 36'48"
19BELTEUNS DylanBahrain Victorious+ 43'14"
20PORGUERREIRO RubenEF Education-Nippo+ 44'01"
21NEDMOLLEMA BaukeTrek-Segafredo+ 47'17"
22ESPVALVERDE AlejandroMovistar Team+ 50'15"
23FRAALAPHILIPPE JulianDeceuninck-Quick Step+ 55'12"
24ESPCASTROVIEJO Jonathan NicolasINEOS Grenadiers+ 55'28"
25CANWOODS MichaelIsrael Start-Up Nation+ 56'43"
26FRAELISSONDE KennyTrek-Segafredo+ 56'58"
27COLHIGUITA Sergio AndresEF Education-Nippo+ 57'26"
28AUTKONRAD PatrickBora-Hansgrohe+ 1h01'01"
29NEDKRUIJSWIJK StevenTeam Jumbo-Visma+ 1h01'32"
30ESPIZAGIRRE INSAUSTI IonAstana-Premier Tech+ 1h04'57"
Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

18:55 Route Un effectif de 21 coureurs pour la Caja Rural-Seguros RGA en 2022 18:44 Route L'équipe AG2R Citroën présente son maillot pour la saison 2022 18:25 VTT Le Français Stéphane Tempier quitte l'équipe Trek Factory Racing 18:09 Cyclo-cross - CDM Aerts, Brand... Des absents de marque à Val di Sole 17:55 Route Bauhaus, Gaudin, Padun... ils sont toujours sans contrat ! 17:46 Cyclo-cross Iserbyt : "Essayer de suivre Van Aert serait dangereux" 17:35 ITW Thomas Denis : "Aller aux JO de Paris 2024, notre unique envie !" 17:23 Route Tim Merlier : "Essayer d'égaler 2021 en nombre de succès" 17:00 Route Julien Vermote prolonge d'un an avec l'équipe Alpecin-Fenix 16:50 Route Johan Museeuw : "Aujourd'hui, Wout Van Aert en fait trop !" 16:37 Tour de France Nairo Quintana : "J'espère pouvoir faire un podium" 16:20 Route Tiesj Benoot et le Team DSM mettent fin à leur collaboration ! 16:14 Route L'équipe AG2R Citroën prépare la saison 2022 sur la piste 16:02 Route Ide Schelling : "Je me suis impressionné toute l'année..." 15:45 Bilan 2021 La Deceuninck-Quick Step d'Alaphilippe toujours au top ! 15:28 Route Arkéa-Samsic en stage : "Le premier gros bloc de travail" 15:17 Route Génauzeau : "On peut déjà sentir la puissance de Peter Sagan... " 15:05 Route Lorenzo Fortunato : "Ma saison 2021 ? Je ne m'y attendais pas" 14:42 Route Pidcock veut "être champion du monde dans les trois catégories" 14:19 Tour de la Provence Les villes étapes de l'édition 2022 sont connues
Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité