Tour de France - Guimard : «Un podium Pogacar, Carapaz, Alaphilippe»
Tour de France
Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Guimard : «Un podium Pogacar, Carapaz, Alaphilippe»

La 108e édition du Tour de France débute ce samedi, l'occasion pour Cyrille Guimard de faire un petit état des lieux avant la course dans une nouvelle chronique pour Cyclism'Actu. Vainqueur de sept Grandes Boucles en tant que directeur sportif, le Druide connaît cette épreuve sur le bout des doigts, et pour lui, le principal favori se nomme Tadej Pogacar (UAE Team Emirates), qu'il voit bien réaliser le doublé. Mais Guimard croit aussi aux chances de Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step), qui pourrait profiter d'un parcours à son avantage pour briller.

Vidéo - L'oeil de Cyrille Guimard à quelques jours du Tour de France

 

Qui va remporter le Tour de France ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

"Tadej Pogacar... je le sens très bien"

Cyrille, vu ce qu'il a montré cette saison, Tadej Pogacar est-il votre favori pour le Tour de France ?

Disons que Pogacar est allé prendre un petit bain de jouvence chez lui sur le Tour de Slovénie, et c'est très bien. C'est très bien sur le plan psychologique, et je trouve que c'est très sain qu'il aille là-bas au milieu de ses supporters. On revient dans un cyclisme convivial qu'on a un petit peu perdu, et ce n'est pas son compatriote Primoz Roglic qui va faire ça puisque lui se cache. Peu importe, chacun a aussi sa façon de se préparer, chacun a sa personnalité et ses rituels pour espérer arriver à son meilleur niveau sur le Tour, qui reste quand même le plus gros objectif de la saison. 

Pogacar, je le sens très bien. En fait, on va avoir sur ce Tour le bloc INEOS Grenadiers avec Richard Carapaz, Geraint Thomas et Richie Porte, trois très bons leaders, mais aucun d'entre eux n'a les capacités pour dominer un Roglic ou un Pogacar. Derrière ces cinq coureurs, on va avoir un certain nombre d'outsiders, au premier rang desquels Julian Alaphilippe. Il y a aussi une pléiade de seconds couteaux qui pourraient aller chercher la gagne selon les circonstances de course : Miguel Angel Lopez, Rigoberto Uran, Jakob Fuglsang, Nairo Quintana, Guillaume Martin, Michael Woods, Wilco Kelderman, David Gaudu, Enric Mas... Voilà à peu près ceux qui auront un rôle à jouer derrière les cinq coureurs que j'ai cités au départ plus Alaphilippe.

 

Selon vous, Julian Alaphilippe a-t-il vraiment un coup à jouer au classement général vu le parcours ? 

Oui, il a un coup à jouer. Il peut y avoir une course de marquage, et on sait très bien que sur l'ensemble des favoris au départ, certains vont perdre du temps selon les événements de course. Il y aura aussi des chutes, des abandons, rappelons-nous l'an dernier Thibaut Pinot et Romain Bardet. Quand je dis qu'il y a cinq plus un, c'est que je pense que Julian a les possibilités de jouer sa carte. Il va bien en contre-la-montre, il est plus que bon grimpeur, très bon descendeur et il a une très bonne équipe capable de jouer sur des opérations hold-up dans la plaine. Même si je pense que Julian a peut-être vraiment raté le coche il y a deux ans, parce que ce sera plus difficile avec Roglic et surtout Pogacar, sans oublier Remco Evenepoel qui arrivera probablement l'année prochaine.

Chez INEOS, le plus légitime en tant que leader semble être Carapaz. Geraint Thomas et Richie Porte sont des coureurs qui ont dépassé les 35 ans ou qui vont les dépasser, par rapport à un Carapaz de 28 ans qui a remporté le Giro il y a deux ans. Sa victoire sur le Tour de Suisse confirme sa légitimté. On peut imaginer Carapaz en leader avec Porte et Thomas en lieutenants, mais le problème, c'est que derrière il ne reste que cinq coureurs pour assurer les tempos. Donc il faut se méfier de ce genre de choses, même s'ils devraient trouver des alliés de circonstance. En tout cas, ça nous promet beaucoup de suspense, même si pour moi, le favori, celui qui doit logiquement l'emporter, c'est Pogacar. Mais avec INEOS en face, et Roglic, tout ça peut profiter à Julian Alaphilippe, qui pourrait saisir ce qui est peut-être sa dernière chance de gagner le Tour.

 

Vous pensez vraiment que c'est la dernière chance pour Alaphilippe de remporter le Tour de France ?

Déjà, il aura Evenepoel dans sa propre équipe, ça change les données. Ensuite, Pogacar ne sera pas moins fort, et INEOS reviendra avec Egan Bernal. Et il y a aussi quelques jeunes pas mauvais du tout qui vont arriver dans un an ou deux et qui modifieront peut-être les rapports de force. Quand la porte s'ouvre, il faut la pousser tout de suite. Il y a deux ans, la porte était grande ouverte, mais malheureusement ça ne s'est pas fait. Ça fait partie des choses de la vie.

 

Derrière Julian Alaphilippe, l'un des Français les plus attendus est David Gaudu. Peut-il viser le top 5 ?

Pour un top 5, oui, mais il faut qu'il limite au maximum dans les contre-la-montre, on sait que c'est son talon d'Achille. Il risque de perdre au grand minimum 4 minutes sur les chronos, et ça peut monter à 6 minutes, même s'il ne perdra pas ce temps-là sur tous les prétendants à la victoire.

 

"Une bonne façon pour Chris Froome de partir avec honneur"

L'un des événements de ce Tour de France est la présence de Chris Froome, qui revient deux ans après son terrible accident...

Aujourd'hui, ce n'est pas lui faire injure que de dire qu'il est un coureur moyen au milieu du peloton. Mais je trouve que c'est bien, compte tenu des circonstances, qu'il accepte de venir sur le Tour, vraisemblablement son dernier vu que je ne suis pas loin de penser que c'est aussi sa dernière saison. Je ne suis pas devin, mais je ne pense pas qu'il puisse continuer longtemps à entre guillemets traîner sa misère dans le peloton. En tout cas, pour lui, venir sur ce Tour est une bonne façon de s'en aller, de partir avec honneur, même s'il ne gagne rien.

 

Mathieu van der Poel va participer à son premier Tour de France. Qu'attendez-vous de lui ?

Je ne pense pas qu'il ira au bout, il devrait s'arrêter avant la montagne car il vise les JO. Je ne vois pas l'intérêt qu'il a à passer les Pyrénées, je ne le vois pas aller au-delà. Ceci dit, avant, il y a les deux premières étapes en Bretagne qui arrivent au sommet de côtes sur lesquelles il excelle. Il aura des adversaires comme Alaphilippe et Wout Van Aert, mais il peut viser le maillot jaune, et ça je crois vraiment que c'est quelque chose à laquelle il tient, pour la simple et bonne raison que son grand-père, Raymond Poulidor, n'a jamais pu le porter. Avoir le maillot jaune, symboliquement, ce serait quelque chose de très fort. Le maillot vert, ça viendra naturellement, même si je pense qu'il n'ira pas au bout de ce Tour.

 

Wout Van Aert aussi pourrait viser le maillot vert. Mais pourrait-il être un candidat au maillot jaune et à la victoire finale ?

Van Aert n'a pas une équipe faite pour l'emmener, il va rouler pour Roglic donc ça le limite pour le maillot vert. Mais comme Van der Poel, c'est un coureur qui a tellement de talent... Quant à viser la victoire sur le Tour, j'ai envie de dire : pourquoi pas ? Depuis qu'il est arrivé sur la route, il s'est beaucoup affiné, et on a pu voir l'an dernier sur la fin du Tour, il n'avait pas un poil de graisse et il a pu être performant dans les ascensions. Donc oui, c'est un coureur qui pourrait viser la victoire, mais je ne le mettrais pas dans les cinq, peut-être juste après le sixième qui est Alaphilippe. Van Aert est aussi un très grand rouleur, et il peut très bien être maillot jaune à l'issue du contre-la-montre à Laval. Avec les bonifications prises lors des premières étapes, pourquoi pas ?

 

"Un podium Pogacar, Carapaz, Alaphilippe"

Pour conclure, quel est votre pronostic pour le podium à Paris ?

Je mets Pogacar en un, c'est évident. Je mettrais un point d'interrogation sur Roglic, je crains que l'absence de compétition ne finisse par lui être néfaste au bout d'un moment. Derrière Pogacar, je vois bien Carapaz, et enfin Alaphilippe. Si Julian court comme on doit courir sur un Tour, oui il doit être sur le podium. Il est dans une équipe qui a une culture que tout le monde valide, moi le premier, une équipe qui a une âme, un état d'esprit et Julian est parfaitement adapté à ce genre de choses, mais le problème c'est que depuis vingt ans, cette équipe a une culture des courses d'un jour, des Classiques et qui n'a jamais eu la culture des Grands Tours. Mais elle est train d'essayer de la prendre car il faudra bâtir une équipe autour d'Evenepoel, donc pourquoi pas la mettre en place cette année pour Julian ?

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité


News

09:19 Transfert Jakub Mareczko rejoint pour deux ans l'équipe Alpecin-Fenix 08:57 Route Emmanuel Hubert : "Je suis satisfait de Quintana et Barguil" 08:22 Tour de Valence AG2R Citroën Team prendra part à l'édition 2022 07:58 Cyclo-cross Programmé le 15 janvier, le Kasteelcross est annulé 07:33 Transfert L'équipe Valcar-Travel & Service engage Anastasia Carbonari 07:09 GP de Denain Le parcours de l'édition 2022 du GP de Denain révélé 05/12 Média C'est sur Cyclism'Actu TV que vous pouvez revoir vos vidéos vélo 05/12 Bilan 2021 La Deceuninck-Quick Step d'Alaphilippe toujours au top ! 05/12 Route Michael Woods : "Changer d'équipe m'a affecté positivement" 05/12 Route Elisabetta Borgia, la psychologue de l'équipe Trek-Segafredo 05/12 Bilan Sagan, Démare, Hirschi... Qui est la grande déception de 2021 ? 05/12 Transfert Ciuccarelli ira chez Drone Hopper-Androni Giocattoli en 2023 05/12 Route Barguil : "Disputer Tour d'Italie et Tour de France en 2022" 05/12 Piste Mathilde Gros : "Des points positifs et des points à améliorer" 05/12 Bilan 2021 Les INEOS Grenadiers de Bernal et Carapaz... un bon bilan ? 05/12 Route Découvrez le Québec avec un ex-coureur pro, Pascal Hervé ! 05/12 Cyclo Voeckler, parrain de la Rando Lille-Hardelot du 22 mai prochain 05/12 Cyclo-cross La Française Olivia Onesti lève les bras à Gijon 05/12 Route (F) Lefevere : "Avec NXTG et Experza, je débute une aventure..." 05/12 Route Annemiek van Vleuten : "Je fais déjà beaucoup de vélo"
Publicité

Sondage

Qui est la plus grosse déception de la saison 2021 ?















Partenaires

Publicité
Publicité