Tour des Flandres
Tour des Flandres - Julian Alaphilippe : «On sait pourquoi on est ici» Photo : @deceuninck_qst

Tour des Flandres - Julian Alaphilippe : «On sait pourquoi on est ici»

Dimanche, Julian Alaphilippe (Deceuninck - Quick Step) va participer au Tour des Flandres pour la première fois de sa carrière. Même s'il va découvrir cette course et ses monts pavés, il fera partie des favoris au départ au sein d'un Wolfpack qui pourra également compter sur Zdenek Stybar, Kasper Asgreen, Florian Sénéchal ou Yves Lampaert. Depuis qu'il a décroché le titre mondial, Alaphilippe semble complètement libéré et il n'aura pas grand-chose à perdre sur le Ronde.

Vidéo - Tour des Flandres - Alaphilippe: "Un très grand rendez-vous"

 

"Je termine ma saison bien dans la tête et physiquement"

Ce vendredi, le Français a pris la parole en conférence de presse, deux jours avant la course qu'il aborde avec un grande motivation. "Normalement je termine ma saison dimanche. Je la termine plutôt bien dans la tête et physiquement et je suis encore très motivé pour cette course qui est très importante dans la saison. Ça va être une découverte, mais j'ai à coeur de donner le maximum. Je me sens bien. L'hiver va faire du bien, mais j'ai hâte d'être dimanche pour voir ce que ça va donner et donner le maximum", explique Julian Alaphilippe

Avant d'ajouter : "Je suis vraiment motivé, impatient, ça c'est sûr. Ça fait plusieurs jours que j'y pense, les reconnaissances se sont bien passées et tout le monde est motivé pour dimanche. On est très unis, on a à coeur de faire vraiment une belle course et d'aller chercher le plus beau résultat possible, en espérant la victoire. C'est un bon sentiment. Il y a vraiment une grande motivation, et je suis très heureux de découvrir le Tour des Flandres avec le maillot arc-en-ciel sur les épaules et une équipe très forte au départ."

 

"J'ai envie de me faire plaisir"

Alaphilippe sera un néophyte sur le Tour des Flandres, mais cela semble le motiver encore plus. "C'est ma première participation, je n'ai aucune expérience sur les Classiques flandriennes. Je m'attends à une course difficile, mais c'est aussi pour ça que j'ai envie de la découvrir. Il y a l'ambition de donner le maximum, d'aller chercher le meilleur résultat possible comme je l'ai dit, on est là pour ça. On a une équipe très forte et j'espère que le maillot sera à l'avant. J'ai envie de me faire plaisir, et ce serait vraiment super de gagner dimanche, n'importe qui de l'équipe", assure-t-il. 

"Je connais seulement des images de la télévision, ainsi que des souvenirs et des anecdotes de mes coéquipiers. Comme je ne l'ai jamais fait avant, c'est dur d'avoir des souvenirs, je n'ai même jamais été le voir. Maintenant, c'est toujours une course que j'ai suivie à la télé et elle m'a toujours donné envie. Je suis très content de faire partie de l'équipe cette année et de voir tout ça dimanche, même si je pense que ce sera un peu spécial sans public."

 

"Je sais ce que ça représente pour l'équipe, pour le cyclisme en général"

Motivé pour aller chercher un grand résultat, Alaphilippe aborde aussi la course sans pression. "Je me sens très bien. Je le prends comme un défi, j'aurai à coeur de bien faire comme à chaque fois que je prends le départ d'une course. C'est un Monument, je sais ce que ça représente pour nous, pour l'équipe, pour le cyclisme en général, c'est un très grand rendez-vous. On sait pourquoi on est ici. À côté de ça, je suis très relax", déclare le champion du monde. "Comme l'a dit Florian Sénéchal, on a confiance en nous, on va donner le maximum pour ne pas avoir de regrets après la course, c'est le plus important. Après, je ne vais pas dire que c'est une course comme les autres, mais comme à chaque fois qu'on prend le départ, on sera motivés de la même façon et on aura envie de bien faire."

 

"Prendre de l'expérience, c'est très important sur cette course"

Vu le niveau qu'il affiche ces dernières semaines, Alaphilippe fera logiquement partie des favoris dimanche. Cependant, il sait que son manque d'expérience peut être un désavantage. "Prendre de l'expérience, c'est quelque chose de très important sur cette course, surtout sur cette course. Ça fait déjà de nombreuses années que je fais les Ardennaises, et ce n'est pas pour autant que je me rappelle du nom de toutes les montées. Je pense que je vais encore avoir besoin d'un peu de temps pour me souvenir de tous les monts du Tour des Flandres, mais le plus important c'est de les faire, d'être sur le vélo, de ressentir les pavés, de savoir où c'est important d'être placé. C'est plus important que de retenir le nom des monts, même si je commence à en connaître quelques-uns. À force de rouler en entraînement, en reconnaissance et de faire les courses, c'est comme ça que l'expérience vient, et je pense que sur cette course c'est très important d'en avoir de l'expérience", conclut le Français.

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Vos pronostics et vos paris cyclistes c'est ici

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

Publicité



News

Transferts

Publicité

Sondage

Qui est le coureur de l'année 2020 ?

















Partenaires

Publicité
Publicité