Tour de France
Tour de France - Virenque 'ne voyait pas Pinot gagner le Tour' Photo : @Cyclismactu / CyclismActu.net

Tour de France - Virenque "ne voyait pas Pinot gagner le Tour"

Il n’est pas sur ce Tour de France – Eurosport, pour qui il commentait depuis 2005, a choisi de ne pas le garder cette année comme consultant pour "des raisons que Richard Virenque n’a toujours pas compris d’ailleurs vu qu’on ne lui a guère expliqué clairement" – mais le septuple vainqueur du maillot à pois de meilleur grimpeur, un record, ne peut pas ne pas suivre cette 106e Grande Boucle où, qui plus est, les coureurs français brillent. Le Tour de France s’élançait ce lundi pour la 10e étape de Saint-Flour. La sous-préfecture du Cantal, 7 000 habitants, Richard Virenque s’en souvient comme si c’était hier… ou presque !

Le Mag Cyclism'Actu - Virenque sur le Tour de France 2016 !

"Oh que oui, je m’en souviens, explique Richard Virenque, joint par téléphone ce dimanche 14 juillet par Cyclism’Actu. Je gagne un 14 juillet 2004 et on est le 14 juillet aujourd’hui (dimanche), je ne peux que m’en souvenir. Rien que d’y penser, ça brasse ! C’était ma dernière victoire d’étape de ma carrière sur le Tour ce 14 juillet 2004. C’était ma septième et dernière victoire d’étape sur le Tour de France. En 2004, je vais chercher et gagner mon septième maillot à pois de meilleur grimpeur du Tour de France sachant que j’avais décidé de mettre un terme à ma carrière en fin de saison."

"Oui, cette victoire à Saint-Flour, cette année 2004 étaient en quelque sorte l’aboutissement de ma carrière. Mais ce 14 juillet 2004, quand je remporte l’étape, j’étais quand même tiraillé entre joie et peine puisque je venais d’appendre que Joël Chabiron, mon manager de Festina, venait de décéder. Et là, le Tour de France passe par Saint-Flour demain (lundi) et je n’y suis pas… c’est comme ça !"

 

"Je vibre avec ce que nous font nos Français Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot"

Richard Virenque, "frustré" de ne pas être physiquement sur ce Tour mais cela ne l’empêche pas de le suivre. "Je suis en vacances, je ne suis pas sur le Tour et oui, c’est frustrant mais ça me permet de prendre du recul, c’est pas mal aussi !  Je suis aujourd’hui simple spectateur comme la majorité des Français et j’en profite et je vibre avec ce que nous font nos Français. Julian Alaphilippe est en jaune. Ce qu’il fait est tout simplement magnifique et je suis fier de ce qu’il fait. Je l’ai régulièrement au téléphone et j’essaye de lui donner quelques clés mais je crois qu’il n’en a pas trop besoin car il est sûr de ce qu’il fait."

 

"Julian Alaphilippe va garder le maillot jaune jusqu’aux Pyrénées"

Alors quand on lui demande jusqu’à quand et où Julian Alaphilippe peut garder sa tunique jaune, Richard Virenque est sûr de lui. "Pour moi, Julian va garder le maillot jaune jusqu’aux Pyrénées. Il pourrait même le garder plus loin mais le problème, c’est son équipe qui n’est pas assez forte pour des courses de trois semaines. Deceuninck-Quick Step est taillée pour des courses d’un jour voire d’une semaine mais au-delà, c’est compliqué. Donc, il faut que Patrick (Lefevere) recrute des pointures pour bien et mieux entourer Julian Alaphilippe et je peux vous assurer que d’ici trois ans, Julian va gagner le Tour de France. Je lui ai dit d’ailleurs à Julian par téléphone. On l’appelle Loulou dans le milieu, moi Julian c’est mon chouchou et je le revendique d'ailleurs depuis quelques temps déjà, si vous vous en souvenez bien !"

 

"Je ne crois pas que Thibaut Pinot puisse gagner ce Tour de France"

Quant aux chances de Thibaut Pinot de s’imposer sur les Champs-Elysées le 28 juillet ? "J’aimerais y croire, j’aimerais qu’il le fasse, explique Virenquemais il n’a pas une équipe Groupama-FDJ assez forte pour le faire gagner cette année. C’est un électron libre et tout le monde a vu que Thibaut est dans la forme de sa vie depuis le Tour de Lombardie. Mais pour gagner le Tour, il faut une grosse armada autour d'un leader. Groupama-FDJ doit prendre exemple sur les grandes formations du peloton pour y parvenir. Quant à Romain Bardet, s’il vous plait, il ne faut pas l’enterrer et le blâmer. C’est un champion et il va se refaire la cerise et sauver son Tour en allant gagner une étape, par exemple. Là, l’urgence pour lui, c’est de retrouver sa condition physique et sa confiance pour bien terminer ce Tour dans les premiers voire sur le podium, qui sait ?"

 

"Je verrai cet hiver si je décide de revenir sur le Tour de France... "

Richard Virenque spectateur de ce 106e Tour de France. Le reverra-t-on sur les routes de la Grande Boucle à nouveau ? "Comme je vous l’ai dit, conclut Virenque, je prends du recul par rapport à tout ça. J’ai enchainé la fin de ma carrière pro et mon rôle de consultant pour Eurosport, Europe 1 et ambassadeur du maillot à pois parrainé jusque-là par Carrefour donc je n’ai jamais eu vraiment le temps de me poser. Je verrai cet hiver si je décide de revenir sur le Tour et en fonction des projets qu’on me proposera et que je souhaite faire. Il y a quelques idées mais tout est en réflexion de mon côté. Le principal là, c’est que nos Français continuent à animer ce Tour car c’est bon pour cyclisme français et le cyclisme en général."

Vous avez aimé cet article, partagez le ! 

Publié le par François BONNEFOY

Tous vos Pronostics et vos Paris sur les courses de Cyclisme c'est ICI 

Ces pronostics sont donnés à titre indicatif. Vous ne saurez engager la responsabilité de l'auteur quant aux résultats des courses. Les cotes sont susceptibles de changer jusqu'au départ. «  Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé) »

L'actu en vidéo par Cyclism'Actu


News

Transferts


Sondage

Qui est le coureur de l'année 2019 ?















Partenaires